Danse

Hérétiques | Ayelen Parolin

| Danse | Contemporaine

Concept et chorégraphie, Ayelen Parolin
Avec Marc Iglesias et Gilles Fumba
Composition musicale et interprétation, Lea Petra

Hérétiques, un duo pour deux danseurs et une pianiste-compositrice d’Ayelen Parolin à découvrir à l'Espace Vélodrome de Plan-les-Ouates les 1er et 2 février dans le cadre du Festival Antigel 2018.

Ayelen Parolin nous convie à une forme de rituel contemporain avec musique originale pour piano, joué par sa compositrice, Léa. La pièce est basée sur la répétition et l’endurance autour d’un leitmotiv: le "triangle" et ses variations infinies. Un trio obsessionnel et machinique, qui renvoie aux impératifs d’efficacité et de rentabilité d’aujourd’hui, tout en assumant aussi la contradiction de faire jaillir la force essentielle de l’être. La chorégraphe entend "s’atteler non seulement à une construction mathématique du mouvement, mais aussi à canaliser les interprètes dans une gestuelle géométrique complexe et précise, oscillant en crescendo entre canon et unisson. Jusqu’à leurs limites, pour voir à cet endroit-là ce qui pourra advenir…".

Ayelen Parolin est chorégraphe et danseuse. Elle est née à Buenos Aires, vit et travaille à Bruxelles. Depuis 2004, elle développe un travail personnel. Chacune de ses créations se décline autour d’un motif récurrent, à partir duquel l’écriture chorégraphique se construit. Avec Hérétiques, ce duo pour deux danseurs et une pianiste-compositrice interprétant en direct sa composition, Ayelen Parolin plonge dans une écriture de mouvement rigoureusement précise, calculée et obstinée, pour parler du social dans une abstraction amenée jusqu’aux limites du corps.


Voir les infos pratiques

Sortir en famille à Vernier


Sortir en famille à Vernier

Danse, musique, cirque, théâtre, dix spectacles composent la nouvelle offre estampillée «famille» de la Ville de Vernier. Avec cette sélection, Myriam Jakir Duran, responsable du service culturel de Vernier, souhaite élargir le champ des publics au-delà des a priori d’âge d’après lesquels nous classons généralement les productions. Interview.

La grande peur dans le petit bassin


La grande peur dans le petit bassin

Jusqu’au 16 décembre, le POCHE /GVE plonge dans La résistance thermale. Le temple du wellness est un lieu d’habitudes. Mais celles-ci sont menacées par une offre de rachat. Lorsque la grande peur descend vers le bassin bouillonnant, l’esprit des Alpes indomptables s’empare d’un maître-nageur. Sera-t-il suivi par le masseur? Par les curistes? Les faux-semblants de la langue de Ferdinand Schmalz font des bulles.

La douceur des chambres froides


La douceur des chambres froides

Mourir, dormir, rêver peut-être invite aux pompes funèbres. Pile une visite documentée sur le travail des employés et leur compagnonnage avec les morts, face la découverte de la sensibilité et des questionnements de ces professionnels du passage vers le grand inconnu. Personne avant Denis Maillefer n’avait présenté Charon sous des traits aussi doux. A découvrir pour l’éternité, mais jusqu’au 21 octobre à la Comédie de Genève.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Ville de Genève - Orchestre de la Suisse Romande