Musique

L'âme ottomane du violoncelle | Trio Segal, Özkök, Turkan (création)

| Musique | Musiques du monde / traditionnelles

Vincent Segal, violoncelle
Savaş Özkök, voix et kanun (cithare)
Derya Türkan, kemençe (vièle)

L'âme ottomane du violoncelle, un concert du Trio Segal, Özkök et Turkan à l'Alhambra à Genève le 3 novembre 2018 dans le cadre du Festival Fusions - Quand les musiques s'en mêlent.

Pour Vincent Segal, l’existence ne peut être pleinement vécue que dans la diversité de ses expériences. C’est ce que révèle son itinéraire passant tour à tour du répertoire "classique" au "contemporain", de la kora d’Afrique de l’Ouest au jazz. Il nous invite à présent avec ce trio – spécialement créé pour le festival Nuits du monde 2018 – en terre ottomane…

C’est en compagnie de deux virtuoses de la musique classique turque, Derya Türkan et de Savaş Özkök, que Segal a choisi de se lancer dans cette nouvelle aventure, commande du festival Nuits du monde. Subtiles combinaisons des cordes frottées du violoncelle et de la vièle kemençe, rythmes vigoureux ou mélopées méditatives de la cithare kanun viennent soutenir et ponctuer le chant poétique soufi. Les trois partenaires ont choisi de donner libre cours à la spontanéité de leur inspiration. Une musique à faire, à entreprendre, à risquer… pour se laisser porter.

Ce concert est précédé par Voies soufies de Syrie et du Pakistan, Ensemble Saba.

 

 
 Autour du concert 

Les mille et une voix du violoncelle - Vincent Segal et Fabrice Contri

Artiste aux multiples facettes, Vincent Segal a cherché avec son violoncelle à explorer mille et une voies stylistiques afin de démultiplier les possibilités de cet instrument "classique". S’il s’est d’abord tourné vers les musiques "contemporaine" et "actuelle", il a ensuite poursuivi son voyage esthétique vers l’Afrique de l’Ouest et il se tourne maintenant vers la tradition ottomane.

C’est muni de son violoncelle qu’il vous fera découvrir en quoi un tel cheminement permet d’inventer de nouvelles sonorités, de nouveaux gestes et d’imaginer des liens inédits avec la culture de l’autre.

La discussion a lieu de 19h00 à 19h45.


Voir les infos pratiques

Un trou noir qui absorbe tout


Un trou noir qui absorbe tout

A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS! Du 24 au 26 avril, le Théâtre Am Stram Gram devait présenter Nous dans le désordre, de Estelle Savasta, qui raconte l’histoire d’un adolescent qui décide de rester couché et de ne plus communiquer, déclenchant une foule de réactions dans son entourage.

La Guerre d’Espagne vue depuis la cuisine


La Guerre d’Espagne vue depuis la cuisine

A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS! Pour vous le faire encore davantage regretter, et vous distraire, leprogramme.ch donne la parole aux artistes et créateurs des spectacles annulés. Dans Frères, attendu au TMG du 25 au 29 mars 2020, la Cie Les Maladroits devait raconter la Guerre d’Espagne et son cortège d’atrocités avec du sucre et du café.

L’OSR avec Mahler et Piemontesi en 2020-2021


L’OSR avec Mahler et Piemontesi en 2020-2021

INTERVIEW. Steve Roger, directeur général de l’Orchestre de la Suisse Romande (OSR), présente la Saison 2020-2021. Celle-ci verra Jonathan Nott diriger notamment plusieurs oeuvres de Gustav Mahler.

Oser l’espoir en réalité augmentée


Oser l’espoir en réalité augmentée

INTERVIEW. Le directeur Aviel Cahn et la dramaturge Clara Pons présentent la saison 2020-2021 du Grand Théâtre de Genève. Photo: Pélleas et Mélisande, de Claude Debussy, à découvrir du 18 au 28 janvier 2021.

A la vivante mémoire de nos pères


A la vivante mémoire de nos pères

A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS! leprogramme.ch donne la parole aux créateurs des spectacles annulés. Avec Partir, Jean-Daniel Piguet devait interroger l’humain face à la mort, du 15 au 26 juin au Grütli

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...