Musique

Pulcinella Orchestra & Ophélie Gaillard | PontiCello

| Musique | Classique / Baroque

Folies et Fandangos, un concert du Pulcinella Orchestra & Ophélie Gaillard à découvrir le 2 août 2021 le Temple de Carouge.

Ce programme de Pulcinella se place sous le double signe de la variation et de la danse.

Variations sur les folies d’Espagne tout d’abord: Playford en Angleterre, Falconieri en Espagne, Corelli à Rome sculptent ce thème le déclinent sur une basse obstinée jusqu’à en posséder toutes les nuances, à moins que ce ne soit la musique qui prenne possession du compositeur à son insu…

Cette forme géniale est déjà vécue par les interprètes comme un voyage proche de la transe, même s’il s’inscrit sous le signe de la virtuosité, de la grâce et de l’élégance. Les canarios de l’aragonais Gaspar Sanz écrits à la fin du 17ème siècle, nous vient des îles Canaries, utilisent la technique du rasgueado, procédé qui consiste à faire glisser les doigts de la main droite très rapidement sur toutes les cordes en montant ou en descendant. Ces danses expriment particulièrement bien cette caractéristique du guitariste Gaspar Sanz: combinaison d’une écriture virtuose et savante, aux subtilités toutes aristocratiques, mais aussi influencée par une tradition orale complexe et multiple.

Les Jàcaras, danses frénétiques, se fondent sur l’alternance entre métrique ternaire et binaire et possèdent la même base harmonique que le fandango (quarte descendante).

Les interprètes de Pulcinella ouvrent parfois des fenêtres d’improvisation à partir de ce canevas harmonique et explorent ainsi une pluralité d’influences populaires: héritages des colonies américaines et africaines, encore très présents dans le folklore uruguayen, argentin, ou mexicain. Ce concert sera aussi l’occasion de vous faire entendre plusieurs danses qui parcourent les sonates dites d’église de cette première moitié du 18ème siècle et dont l’allure comme les caractéristiques changent selon qu’elles sont dans le goût français ou italien.

Ainsi l’allemande, la gigue ou la sarabande se métamorphosent-elles au gré de l’inspiration du compositeur. La sonate devient ainsi un véritable terrain de jeu où des interprètes aussi exceptionnels que Barrière ou Vivaldi s’amusent à brouiller les pistes, à gommer les frontières transalpines, à travestir les genres pour laisser libre court à leur inspiration.

Noblesse, sentiment tragique, virtuosité endiablée, cantabile souverain, la sonate en trio qui se déploie à 6 musiciens devient le théâtre de toutes les émotions, et nous entraîne, « l’oreille merveilleusement liée à la cheville », comme écrit Paul Valéry.


Voir les infos pratiques

L’Apothéose d’Arie van Beek


L’Apothéose d’Arie van Beek

L’Orchestre de Chambre de Genève (L’OCG) a lancé sa saison 2021-2022, qui sera la dernière du directeur artistique Arie van Beek. Pendant 9 ans sous sa direction, L’OCG a pris une dimension qui n’était pas ou plus la sienne auparavant

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...