Musique

Entre Irak et Syrie | Chants de la Jazîra

| Musique | Musiques du monde / traditionnelles

Ibrahim Keivo, chant, baghlama, buzuq, jumbus, saz et oud

Ibrahim Keivo sera en concert à l'Alhambra à Genève le 28 février 2019 dans le cadre du Festival Musiques en exil.

La Jazîra ("l’île" en arabe) est une ancienne province de Mésopotamie, à cheval sur l’Irak et la Syrie. Voie de passage entre l’Est et l’Ouest, elle apparaît comme une contrée où populations autochtones et migrantes n’ont cessé depuis des siècles de se côtoyer.

La musique y jaillit comme une sorte de nécessité, peut-être davantage qu’ailleurs, par ce qu’elle offre d’opportunités d’échange entre les cultures et de partage d’identités.

: qu’ils soient en arabe, araméen, arménien, assyrien, chaldéen, kurde, syriaque ou yezidi, ses chants religieux et profanes célèbrent la parole généreuse de peuples que l’on ne connaît généralement en Occident qu’à travers les images tragiques de la guerre et de l’exil.

Tel un barde des temps modernes, il est allé "sur le terrain", de village en village afin de recueillir la mémoire de gens souvent oubliés, parfois exilés en leur propre terre. C’est avec inspiration et conviction qu’il occupe la scène par la seule force de sa voix que doublent avec nuances le oud comme plusieurs grands luths orientaux tels le baghlama, le buzuq, le jumbus et le saz.
 

 
 Autour du concert 

Première partie du double concert "Chemins d'Orient", suivi par Le chant libre de l’Iran. Manushan.
Le double concert est précédé de la conférence de Reza Afchar Naderi, Chants de Perse: proches et lointains.


Voir les infos pratiques
Musiques en été 2019 - Opéra