Musique

Bernard Lavilliers

| Musique | Chansons, variétés françaises / intern.

Bernard Lavilliers sera en concert au Domaine de Montjoux à Thonon le 13 juillet 2018 dans le cadre du Montjoux Festival 2018.

Ancien ouvrier, grand voyageur, chanteur-baroudeur, boxeur aussi, Bernard Lavilliers ne se bat pas qu’avec la force de ses poings mais aussi avec sa voix qu’il a toujours réservé, entre autres, aux opprimés d’ici et d’ailleurs.

Après une adolescence turbulente passée en maison de redressement, quelques années d’usine (la grande Manufacture d’arme de Saint-Etienne), il décide de tout lâcher et de partir au Brésil. Une période de bourlingue tumultueuse mais si riche d’expériences et de rencontres. En 1967 flanqué de sa guitare il commence ses premiers concerts dans les cabarets parisiens, il s’inscrit plus tard dans la mouvance rock triomphante des années 70-80 tout en ne se refusant pas d’explorer d’autres sonorités : reggae, latino, chanson française,…

Le poète contestataire bataille ainsi au fil des époques et consacre, depuis 50 ans maintenant, une oeuvre engagée par ses textes, sa voix, sa musique. Bernard Lavilliers boxe toujours avec la même force et sort à l’automne 2017 l’album 5 minutes aux paradis, envoyant valser d’un coup de rein les rythmes chaloupés au profit de guitares électriques, cordes, cuivres et percussions en bouquets énergisants.

Qu’il soit à Montmartre, à Buenos-Aire ou sur les rives du Léman, Lavilliers ne lâche rien. Le moindre doute, le moindre rire, la moindre émotion, et tout redevient salsa.

Le même soir: Les négresses vertes, Slyv et Jo2Plainp.


Voir les infos pratiques

Un chaperon rouge revisité à la sauce Loup


Un chaperon rouge revisité à la sauce Loup

Quarante ans, ça se fête! Du 22 mai au 2 juin 2018, le Théâtre du Loup à Genève présentera une pièce inédite dans sa forme: comme dans le jeu du cadavre exquis, quatre metteurs en scène, Lucie Rausis, Cédric Simon, Maude Lançon et Ludovic Chazaud, se sont partagés la version du conte du Petit chaperon rouge imaginée par Joël Pommerat.

La folle histoire des choses au Théâtre des Marionnettes de Genève


La folle histoire des choses au Théâtre des Marionnettes de Genève

Du 17 au 27 mai, M. Jules l’épopée stellaire raconte sa drôle d’histoire au Théâtre des Marionnettes de Genève (TMG). Monsieur Jules accumule les soucis amoureux, et ceci ne date pas d’hier. Sur scène, pas de marionnettes, mais une foule d’objets et de figurines qui, dans un ballet incessant, plantent le décor et renforcent l’action. C’est drôle, c’est touchant et ça va vite.

Saison 18/19 du Grand Théâtre de Genève sous le signe de l’urgence


Saison 18/19 du Grand Théâtre de Genève sous le signe de l’urgence

Tobias Richter, directeur du Grand Théâtre de Genève, a présenté ce printemps la saison 2018/2019. Sa dernière saison à la tête de l’institution devait être celle du retour à la Place Neuve, après deux ans d’Opéra des Nations. Des retards dans les travaux ont impacté la programmation, qui a du être revue dans l’urgence. Plus grandioses seront les succès!

 

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Festival Friction(s) 2018