Publié le 06/03/2020 à 21:59

Voix de Fête: la musique dans tous ses états

«Nous constatons depuis quelques années une hybridation des styles de musique. Nous avons tendance à les présenters comme des OVNIs. Mais je pense que nous assistons à des nouveaux styles qui auront bientôt des noms et leurs propres cultures»

 

CRISE COVID-19 - FESTIVAL ANNULÉ
COMMUNIQUÉ DES ORGANISATEURS
Du 16 au 22 mars, le 22e festival Voix de Fête se multipliera en propositions francophones à Genève. Chansons, rap, rock, funk, électro et souvent un mélange de tout cela sont au programme d’une 22e édition déjà riche en adrénaline. Entre soirée thématiques - «Chansons au féminin», «Pépites solaires» et têtes d’affiche – La Grande Sophie, Les Innocents, Kerry James , le festival proposera ses différents panels de découvertes, pépites encore peu connues du publics, artistes en devenir ou remarqués sur les tremplins de l’organisateur.

Avant même d’avoir émis un son, cette 22e édition a été bousculée par les événements. Le coronavirus, mais aussi l’annulation de l’une des têtes d’affiche pour raisons de santé, et la fermeture du Casino-Théâtre, où devait avoir lieu plusieurs concerts. Des solutions de remplacement ont été trouvées – the show must go on - mais les programmes-papiers avaient déjà été distribués. Ils est donc conseillé de se référer aux plateformes en ligne et au site officiel du festival voixdefete.ch pour découvrir le programme complet et définitif. Puis de faire confiance aux artistes!

 


Le festival Voix de Fête s’apprête à faire vibrer Genève de son cocktail de bonne humeur et de musique d’expression française. De La Grande Sophie et Nach, le 17 mars à l’Alhambra, jusqu’a Djeudjoah & Lt Nicholson le 22 mars au Chat Noir, il y aura des artistes confirmés, coups de coeur et découvertes n’ont en commun que la langue. Il y aura de la chanson, du rock, du funk, de l’electro, du reggae, du rap, de la musique africaine... Et aussi beaucoup de mélanges de tout cela.

 

 

La puissance des hybrides

C’est d’ailleurs une des particularités de l’affiche du festival: il est parfois difficile de définir les styles des artistes… Exemple fictif: un groupe de reggae peut se présenter comme mâtiné d’électro, ouvert aux rythmes orientaux et très amateur de Jacques Brel. «Cette hybridation des styles de musique que nous constatons depuis quelques années s’accompagne d’une hybridation des publics, témoigne Guillaume Noyé, co-directeur (avec Priscille Alber), du festival. Quelqu’un qui fait du hip-hop, un peu électro, un peu chanté va permettre de réunir dans une salle, un public attiré par le rap autant qu’un public plus pop.»

«Nous avons tendance à les présenter comme des OVNIs. Mais je pense que nous assistons à des nouveaux styles qui auront bientôt des noms et leurs propres cultures. Je n’ai pas vécu cette période, mais j’imagine qu’il s’est passé quelque chose du même ordre lorsque les synthétiseurs et l’électronique ont rencontré la pop, au début des années 80», ponctue le co-directeur.

Précisons tout de même que sur les ondes, dans les tremplins de découvertes comme sur les scène de Voix de Fête, les artistes qui s’expriment dans des styles plus identifiables sont encore nombreux!

 

Coup de coeur primé
aux Victoires de la Musique

Sur les différentes scène de la Maison communale de Plainpalais, sur celles de l’Alhambra, du Chat Noir et du Centre des Arts, les têtes d’affiche seront La Grande Sophie (le 17 mars), Les Innocents (18 mars), Kery James (19 mars) ou Blick Bassy (le 21 mars).

A Voix de Fête, la très sérieuse question des coups de coeur n’est pas éludée. Ils seront deux, Suzane (le 21 mars) et Furax Barbarossa (le 18 mars). La première, célébrée «Révélation scène de l’année» aux récentes Victoires de la Musique arrive entre chanson et électro avec le vernis du pari gagné par les organisateurs. Qui, de nombreux mois en amont, programment des coups de coeur qui sont aussi parfois des artistes considérés comme sur le point de conquérir un plus large public. Pari gagné, donc, avec Suzane. Furax Barbarossa se présente lui comme l’un des diamants noirs du festival, rappeur hardcore, au talent hardcore aussi.

 

 

Un classique Hip-Hop

La soirée rap, baptisée Hip Hop 2.0 (le 20 mars) est devenu un des grands classiques du festival. Elle permettra de mélanger les genres. Entre le bad boy old school de Lefa ou le numéro de force et d’autodérision de Lorenzo, de nouvelles pousses et des adeptes de hip-hop métissé sauront aussi faire entendre leurs voix.

Autres grands classiques de Voix de Fête, les programmes découvertes. Avant L’Avant-garde de la scène franchophone (le 21 mars, en soirée), les après-midi sont consacrés aux Découvertes French Mon Amour, quatre artistes ou groupes sélectionnés via le tremplin officiel du festival (le 20), et aux Vitrines, qui mettront en évidence des artistes en émergence, sélectionnés par Voix de Fête, tout spécialement à l’attention du public… et des professionnels du spectacles invités (les 20 et 21 mars).

 

Un millésime déjà extraordinaire...

En 2020, Voix de Fête, c’est beaucoup de talent, beaucoup de concerts, et des à-côtés tel le festival Bars en Fêtes. Mais aussi, il est difficile de l’ignorer, une grosse dose de malchance…

… Le festival a d’abord enregistré le report de toute la tournée d’Arno, pour cause de maladie, qui a causé l’annulation de la première soirée du festival (prévue le 16 mars).
Mi-février, c’est le Casino-Théâtre qui a été mis hors-jeu par la Ville de Genève pour des raisons de sécurité. Bilan, trois soirées (pour un total de huit concerts) déplacées. Et enfin, la crise Covis-19 que le festival partage avec beaucoup d’autres d’organisateurs de spectacles. Guillaume Noyé: «C’est une succession d’imprévus qui tient de la Loi de Murphy! Pour le Coronavirus, nous avons pris contact avec les services de santé du Canton de Genève qui n’ont pas délivré de préavis négatif, pour autant que nous suivions certaines règles. Les organisateurs doivent s’appuyer sur la responsabilité collective: le public doit s’engager à ne pas venir en cas de fièvre, d’état grippal, ou de contacts préalables avec des personnes infectées.»



Pratiquement, lors d’éditions précédentes, la Salle communale de Plainpalais accueillait régulièrement 1400 festivaliers. En application d’une décision fédérale, Voix de Fête doit réduire la jauge afin de ne pas dépasser 980 personnes. La bonne nouvelle est que le jeune public du festival achetant généralement tard les billets, aucune soirée n’a encore dépassé le cap des 1000 prélocations. L’organisateur n’aura pas à rappeler des détenteurs de billets pour leur annoncer que, finalement, le concert aura bien lieu, mais sans eux. «La mauvaise nouvelle est qu’en baissant la jauge de la Maison communale de Plainpalais, nous savons déjà que l’édition sera déficitaire. Mais le point prioritaire, c’est bien entendu la santé.»

Il reste des billets!

 

Vincent Borcard

 

Festival Voix de Fête

Du 16 au 22 mars, à la Maison communale de Plainpalais (3 scènes), à l’Alhambra, au Chat Noir et au Centre des Arts, Genève.

Programme complet, Informations, réservations:
www.voixdefete.com

 

Un programme off, Bars en fête, propose des concerts gratuits du 11 au 22 mars. Programme complet

Tous nos articles