Publié le 05/05/2017 à 12:55

Une saison audacieuse pour L'OCG

« Stimuler sans relâche, surprendre sans transiger sur le contenu et envoûter sans perdre son identité: cultiver la différence, c'est ainsi que je conçois la programmation d'un ensemble de musique de chambre »

 

L'Orchestre de Chambre de Genève a récemment présenté sa prochaine saison qui célèbre les vingt-cinq années de l'Ensemble. Fortement ancré dans la vie genevoise, L'OCG a développé au fil des années des collaborations précieuses et enrichissantes, comme avec le Concours de Genève ou les Concerts du Dimanche de la Ville de Genève. Renouvelées cette année, elles promettent de belles rencontres musicales autour de programmations variées, comme le souhaite le directeur artistique Arie van Beek: "Stimuler sans relâche, surprendre sans transiger sur le contenu et envoûter sans perdre son identité: cultiver la différence, c'est ainsi que je conçois la programmation d'un ensemble de musique de chambre".

Pour ses Concerts de soirée présentées au Bâtiment des Forces Motrices ou au Victoria Hall à Genève, L'OCG a imaginé sept rendez-vous aux atmosphères uniques. Dans le but de rendre la musique la plus accessible possible, chaque concert de soirée possède son "caractère" propre et a été construit en suivant un fil thématique.

 

 

De Genève à New York

Cette nouvelle saison permettra à la fois de redécouvrir les grandes œuvres du répertoire de musique de chambre et de se laisser surprendre par des pièces peu jouées, comme Pantalon et Colombine de Wolfgang Amadeus Mozart. Intégrant des mimes pris en charge par Philippe Cohen et Guizi Tabrizian de la Compagnie Confiture, cette musique de carnaval composée pour un pantomime sera présentée lors de la soirée consacrée à la période Classique le 26 septembre . Une première soirée qui embrasse parfaitement l'esprit de l'Ensemble pour qui le "désir de mixer les formes d'art a été présent dès la première soirée", selon les mots d'Arie van Beek. La seconde soirée, le 7 novembre, donnera l'occasion d'entendre les sonorités particulières du pianoforte sous les doigts de Brice Pauset, directeur artistique de l'Ensemble Contrechamp. Le pianoforte répondra au clavecin de Justin Taylor pour un double concerto rarement joué et composé par Carl Philip Emmanuel Bach, l'un des fils de Jean-Sébastien. Son frère, Johann Christian Bach, ouvrira le concert.

Depuis plusieurs saisons, L'OCG rend hommage à l'inventivité et la virtuosité du compositeur genevois Frank Martin. Ce sera à nouveau le cas le 23 janvier avec la présentation de Der Cornet, inspiré par la lecture d'un poème de Rainer Maria Rilke. L'œuvre joue sur des ambiances particulièrement émouvantes et graves, contant l'histoire d'un soldat mort sur le champ de bataille. Frank Martin sera précédé de la Trauersinfonie que Joseph Haydn aurait composée pour ses propres funérailles. Cette soirée fait ainsi contrepoint à celle du 6 mars et de ses Idylles romantiques. Sous la direction d'Hervé Niquet, le baryton Benoît Capt interprétera Fünf Fruher Lieder de Mahler orchestré par Luciano Berio.

Le 13 avril introduira Estelle Revaz, invitée pour une résidence de trois ans à L'OCG. La violoniste valaisanne se produira dans le cadre d'une trilogie consacrée au violon en partenariat avec le Concours Menuhin. On pourra entendre des pièces de Mozart, Prokoviev et Brahms. Cette résidence est une première pour L'OCG qui marque ainsi son soutien à la jeune génération et la création locale. Mais l'orchestre sait aussi s'ouvrir aux horizons plus lointains: le 3 mai nous fera voyager de l'autre côté de l'Atlantique pour Une nuit américaine en compagnie du chef Lawrence Foster. Franz Waxman, Leonard Bernstein, Kurt Weill et Erich Wolfangang Kurngold ont comme point commun d'avoir composé pour le cinéma, mais aussi de la "grande musique" dont ce concert nous propose de découvrir quelques extraits.

Pour la fin de la saison, Arie van Beek s’apprête à diriger L'Enfance du Christ lors de la soirée du 5 juin. C'est avec une grande joie que le directeur musical prépare, en collaboration avec l'Ensemble Vocal de Lausanne, la trilogie sacrée d'Hector Berlioz, l'un de ses compositeurs fétiches:"Berlioz est toujours surprenant. Avec L'Enfance du Christ, on le découvre dans un style intimiste et touchant dont on n'a pas l'habitude".

 

 

Entre classique, jazz et pop

L'année s'annonce encore plus riche encore pour fêter comme il se doit les vingt-cinq ans de l'Ensemble, "avec modestie et simplicité". Parmi les grands rendez-vous de cette saison 2017-2018, L'Arche de Noé par Benjamin Britten réunira petits et grands pour deux soirées "à pleurer" d'émotions, comme le dit Arie Van Beek qui conduira les chanteurs et les musiciens les 29 et 30 novembre au Bâtiment des Forces Motrices. L'OCG fera un détour par le jazz en accompagnant la chanteuse Stacey Kent au Victoria Hall en mai 2018. On se réjouit également du concert technologique du dimanche 25 mars qui présentera, à côté de la Symphonie n°7 de Beethoven et l'ouverture de Peter Schmoll de Carl Maria von Weber, l'œuvre de Bernard Cavanna Geek Bagatelle pour orchestre et chœur de Smartphones. Les spectateurs seront d'ailleurs invités à participer avec leur propre téléphone et d'une application à télécharger. Le Concert de Noël, qui célèbre sa dixième édition, fera quant à lui renaître la magie du groupe Abba lors d'une soirée qui s'annonce mémorable au Victoria Hall. Les plus grands tubes du groupe suédois seront interprétés dans une version symphonique avec, cerise sur le gâteau, les musiciens studio originaux d'Abba… Thank You For The Music L'OCG!

 

Marie-Sophie Péclard

 

Découvrez l'intégralité de la saison 2017/2018 de L'Orchestre de Chambre de Genève sur le site www.locg.ch

L’Orchestre de Chambre de Genève - Destination Tango