Publié le 23/08/2014 à 11:16

Une femme sans histoire

Une femme sans histoire

Une pièce de Dorian Rossel à découvrir au Théâtre Forum Meyrin du 30 août au 02 septembre

 

Le 23 juillet 2006, Jean-Louis Courjault, ingénieur spécialisé dans les moteurs diesel expatrié à Séoul, trouve deux nouveaux-nés dans son congélateur. Il ne sait pas encore qu’il en est le père. Mis au monde, étranglés et congelés en 2002 et 2003 par sa femme Véronique Courjault, leur mère, celle-ci sera condamnée à huit ans de prison pour triple infanticide en 2009, par la cour d’assises d’Indre-et-Loire. On découvrira en effet qu’un autre bébé aura subi le même sort quelques années plus tôt, pour finir incinéré dans la cheminée du logis familial, toujours par ses soins.

 

Une femme sur 500 seraient « victimes » d’un déni de grossesse ou refus de maternité.

Le Dr Daniel Schechter, Chef de l'Unité de Liaison de Pédopsychiatrie aux Hôpitaux Universitaires de Genève et Chargé de cours en psychiatrie à la Faculté de Médecine de l'Université de Genève, précise qu’une femme sur 500 seraient « victimes » d’un déni de grossesse ou refus de maternité. Une pathologie méconnue qui aura permis d’accuser Véronique Courjault d’assassinat de manière instantanée, pour ne pas dire instinctive, voire acharnée. Coupable ? Responsable ? Difficile de juger l’affaire dite des « bébés congelés » dans le cas de tels troubles de la personnalité. « Ce n'est pas la peine de me poser des questions, moi-même, je ne connais pas les réponses » dira-t-elle longtemps, prostrée dans un mutisme destructeur, que son mari Jean-Louis tentera de disséquer jour après jour, mois après mois, années après années. Toujours à ses côtés parce que « Il fallait que je mette mes idées au clair et que j’explique l’incompréhensible, sans épée de Damoclès au-dessus de ma tête, de celles de ma femme et de mes enfants » confessera-t-il dans son livre témoignage titré Je ne pouvais pas l’abandonner.

 

Le genre de faits divers qu’affectionne particulièrement Dorian Rossel. Artiste associé au Théâtre Forum Meyrin, c’est dans le cadre du festival de La Bâtie (du 29 août au 13 septembre 2014) qu’il mettra en scène Une femme sans histoire, pour dire la banalité d’une existence sans dirigeable, démunie devant ce qu’elle perçoit comme insoutenable. Directement inspirée du documentaire-fiction de Jean-Xavier de Lestrade d’après les minutes du procès de Véronique Courjault, cette nouvelle création s’inscrit dans la droite lignée des précédentes mises en scènes de Dorian Rossel, toujours appliqué à « montrer l’invisible ». « C’est une tâche difficile et délicate. Et j’admire vraiment sa manière d’affronter cette difficulté » confie Anne Brüschweiler, directrice du Théâtre Forum Meyrin, heureuse de ce « voyage » partagé avec Dorian depuis 2012, au titre d’artiste associé au Théâtre.
 

Soutenir la création est à entrées multiples au Théâtre Forum Meyrin. Théâtre d’accueil pluridisciplinaire à dimension internationale, la programmation permet de prendre activement part à la diffusion des spectacles vivants et donc, à la post-production d’une création qui ne demande qu’à exister. Parallèlement, le volet compagnonnage qui y est développé avec la compagnie Super Trop Top de Dorian Rossel s’agissant du théâtre, et avec la compagnie Alias de Guilherme Botelho pour ce qui relève de la danse, permet d’accompagner les artistes dans une démarche de création. Artiste associé signifie alors résidences de création, et c’est là encore l’un des outils les plus précieux pour toutes compagnies théâtrales ou chorégraphiques genevoises. De quoi vous donner envie d’aller à la rencontre de ces artistes qui font l’actualité de la scène artistique genevoise avec pour premier rendez-vous, une ouverture de saison confiée à Dorian Rossel, le samedi 30 août à 21h00 au Théâtre Forum Meyrin.
 

Sèverine Garat

Une femme sans histoire
Mise en scène Dorian Rossel
Avec Karim Kadjar, Natacha Koutchoumov, Sara Louis, Serge Martin, Martine Paschoud

Théâtre Forum Meyrin du 30 août au 02 septembre dans le cadre du Festival de La Bâtie 2014

L’Orchestre de Chambre de Genève - Destination Tango