Publié le 05/08/2014 à 17:05

Rencontre avec Anne Brüschweiler


Mission remplie pour la directrice du Théâtre Forum Meyrin Anne Brüschweiler, qui vient d’être reconduite dans ses fonctions pour un nouveau mandat de cinq ans par le conseil administratif de Meyrin. Fidèle au projet engagé et entretenu par ses prédécesseurs, c’est bien à un théâtre d’accueil pluridisciplinaire et d’envergure internationale que nous renvoie le programme de cette nouvelle saison 2014-15. Rencontre autour d’un perrier citron, le temps d’en savoir plus sur celle qui signe aujourd’hui sa quatrième programmation.

La transversalité qui caractérise la saison 14-15 du Théâtre Forum Meyrin semble sans équivalence à l’échelle du territoire local. Un choix ou un cahier des charges ?

C’est la mission de ce théâtre. Et ce n’est ni Mathieu Menghini, mon predecesseur, ni moi-même qui en sommes les initiateurs, mais bien Jean-Pierre Aebersold, le premier directeur du Forum. Au départ, cela devait être simplement un théâtre d’accueil. Mais très vite Jean-Pierre Aebersold a été ambitieux pour ce lieu, et c’est devenu un théâtre d’accueil pluridisciplinaire de spectacles d’envergure internationale. Cela ne veut pas dire que cela doit venir d’ailleurs pour être grand ! Par exemple, la compagnie Alias, en résidence à Meyrin, crée des spectacles qui ont cette envergure et cette grande qualité tout en étant bien ancrée à Genève. Je pense d’ailleurs que leur prochaine création, Antes (1), sera l’évènement de l’automne ! La compagnie célèbrera à la fois ses vingt ans d’existence et ses dix ans de compagnonnage avec le Théâtre, et ce sera aussi l’occasion de présenter l’intégralité de la trilogie Distancia.

Un compagnonnage chorégraphique avec la compagnie Alias et une compagnie théâtrale STT également associée au Forum Meyrin et dirigée par Dorian Rossel, metteur en scène chargé d’ouvrir la saison avec Une femme sans histoire. De quoi pleinement satisfaire l’équilibre recherché en matière disciplinaire ?

Celui-là, il n’était pas dans la dot et c’est bien moi qui l’ai choisi ! Avant d’être associé au Théâtre Forum Meyrin, il n’était jamais venu présenter un spectacle ici. Une femme sans histoire est un texte très fort, directement tiré du procès de Véronique Courjault et de la sombre affaire dite des « bébés congelés ». Dorian a un sens de la poésie très personnel. Je suis très heureuse de faire ce voyage avec lui aujourd’hui.

Difficile d’accueillir certaines grosses productions (décors, distribution…) et de remplir le cahier des charges, dans des conditions paradoxales de grande jauge / petit plateau. De là, votre programmation « hors les murs » qui comptent avec trois spectacles programmés à Vidy, à Annecy et à Annemasse ?

Il s’agit d’une situation très particulière : la saison est raccourcie en raison de travaux planifiés au printemps (le remplacement des fauteuils des spectateurs). Du coup, nous profitons d’emmener nos abonnés voir des spectacles trop grands pour le plateau de Meyrin. C’est ainsi que nous irons voir Coup fatal, d’Alain Platel, à Annecy, Les Particules élémentaires (grand succès d’Avignon 2013) à Vidy et un spectacle de cirque qui met en scène 24 acrobates étourdissants, la compagnie XY, à Annemasse. A chaque fois, nous affrétons un bus pour transporter les spectateurs au départ de Meyrin.

Après Dorian Rossel, vous accueillerez Philippe Quesne avec Next Day (2) interprété par 13 enfants âgés de 8 à 11 ans, dans le cadre d’une commande passée à l’artiste par la maison de production gantoise Campo. Puis, Alexandre Doublet, codirecteur des Halles de Sierre, qui a mis en scène une douzaine d’adolescents originaires du Valais autour de l’immense œuvre shakespearienne qu’est Hamlet. De votre côté, entre le Pass Jeunes et le Pass Famille (terme préféré à celui de jeune public), on peut dire que vous semblez parier sur la jeunesse et la transmission générationnelle ? Objectifs de démocratisation culturelle ou plutôt construction symbolique de votre programmation ?

Le terme de « famille » plutôt que « jeune public », c’est Mathieu Menghini qui l’a introduit. J’ai été séduite et j’ai reconduit cette invitation faite aux familles. Comme vous, cela a retenu tout de suite mon attention.  Cela signifie le partage d’une expérience sensible entre générations et cela me tient à cœur. D’ailleurs, il est intéressant de relever que beaucoup d’aîné-e-s assistent régulièrement à nos spectacles estampillés « famille ». Peut-être aiment-ils ce bain d’enfance qu’on leur propose ?

Propos recueillis par Sèverine Garat


Plus de 30 spectacles et rencontres rythmeront la saison du Théâtre Forum Meyrin, du 30 août 2014 au 20 mai 2015. A découvrir notamment :

  • Une femme sans histoire - Dorian Rossel, Cie STT
  • Amour et Jambe cassée - Cie de la Casquette - Spectacle famille
  • The Valley of Astonishment - Peter Brook
  • Distancia - Guilherme Bothelho, Cie Alias
  • Natacha Atlas
  • Les Lumières de la ville - L'Orchestre de Chambre de Genève
  • Alice in China - Nouveau cirque national de Chine
  • Ubu roi - Alfred Jarry, Cie Cheek by Jowl
  • Pantagruel - François Rabelais, Benjamin Lazar


Retrouvez toute la saison du Théâtre Forum Meyrin sur leprogramme.ch ou directement sur le site du théâtre : www.forum-meyrin.ch

(1) Lundi 27, mardi 28 et jeudi 30 octobre à 20h30 au Théâtre Forum Meyrin
(2) Samedi 6 septembre à 19h00 et dimanche 7 septembre à 17h00 dans le cadre du Festival de la Bâtie

Théâtre des Marionnettes de Genève - Meet FredFestival Couleur café 2018 - Angelique KidjoVille de Vernier - Les Rendez-vous baroques 2018