Publié le 15/07/2018 à 11:43

Musiques en été 2018: des concerts variés tout l’été à Genève

Camille, Tiken Jah Fakoly comme L’Orchestre de Chambre de Genève sont les invités de Musiques en été 2018, l’événement genevois de la belle saison

 

Inauguré le 6 juillet par un concert intitulé Broadway où le classique rencontrait le jazz, avec l’Orchestre de la Suisse Romande, la voix de Sandy Patton et les claquettes de Daniel Leveillé, Musiques en été se démarque cette année par plusieurs collaborations amenant les genres musicaux au-delà des carcans. 34 concerts à la carte, se répartiront entre l’Alhambra rue de la Rôtisserie et la scène Ella Fitzgerald du parc La Grange, où une semaine ininterrompue de concerts prend place cet été à titre exceptionnel. Le magistrat en charge de la culture et du sport, Sami Kanaan, ayant souhaité renforcer l’offre culturelle estivale suite à l’annulation d’une partie des Fêtes de Genève, consacre les Musiques en été comme festival central de l’été genevois. Jusqu’au 22 août, trésors du jazz, du hip-hop, de l’opéra de chambre, de la soul, du récital classique, du swing, du reggae ou encore de la chanson réjouiront mélomanes et amateurs.

 

Folk songs et collaborations à l’honneur

Depuis quelques années, les cinq programmateurs de Musiques en été travaillent autour de nouvelles synergies et créent ensemble des passerelles entre leurs genres musicaux respectifs même si tous ont été engagés par la ville séparément. «Cette année spécialement, nous avons tissé des ponts à l’égard de la musique classique, avec, en point de mire, la création intitulée Folk Songs (7 août), fruit de la rencontre de L’OCG et du Britannique Jon Boden, chanteur et joueur de fiddle (violon populaire), qui a arrangé pendant des années les plus beaux morceaux de la folk pour grands ensembles avec cuivres et cordes à travers le groupe Bellowhead», expliqueJakob Graf, programmateur des musiques actuelles de Musiques en été. Avec l’English Folk Song Suite de Ralph Vaughan Williams et les Folk Songs de Luciano Berio, s’illustreront trois manières de s’approprier un matériau traditionnel.

La folk est une des fils rouges à suivre cette année avec notamment les Barr Brothers (13 juillet), dont la musique se mélange au rock et aux sonorités ouest africaines, un groupe phare de la création folk canadienne actuelle qui enchante la scène musicale québécoise et américaine, ou avec le trio féminin I’m With Her (22 août), ou encore avec le songwriter natif de Kansas City, Kevin Morby (27 juillet). «La programmation garde une place de choix aux musiques du monde qui s’inspirent de leurs traditions pour créer avant tout une musique actuelle», souligne Jakob Graf. Pour exemples, le rappeur belge Baloji (18 juillet) dont la mélodie prend sa source au soukouss et à la rumba congolaise portée jadis par Franco, le groupe Novalima, qui s’inspire de la musique traditionnelle afro-péruvienne pour la fusionner à une électronica très actuelle, Chico Trujillo (12 août), dont le ska s’inspire de la cumbia traditionnelle, ou encore, la Libanaise Yasmine Hamdan (15 août) et son électro-pop, très influencée par la musique classique arabe.

Quelques temps forts marqueront également la manifestation avec la venue des têtes d’affiche de la grande francophonie comme l’Ivoirien Tiken Jah Fakoly (9 août) et son reggae légendaire ou la chanteuse française Camille (3 août).

 

Des étoiles du jazz sous le ciel de Genève

«Nous sommes toujours très heureux d’amener le jazz à l’extérieur», lance Nelson Schaer, en charge de la programmation jazz de la manifestation. «Pour inaugurer la semaine de concerts sur la scène Ella Fitzgerald, nous avons choisi d’inviter les Islandais d’ADHD (6 août), un vrai coup de cœur pour toute l’équipe, qui illustrent une certaine liberté musicale que nous avons choisi de mettre en avant durant cette semaine-là en mêlant avec plaisir un jazz hypnotique et apaisant avec les comptines et les chansons populaires traditionnelles nordiques. Dans la même veine, se produira sur la même scène le trio danois Ibrahim electric le 25 juillet, l'une des formations les plus excitantes du jazz européen. Authentique caméléon musical, ce groupe estampillé jazz passe par divers styles musicaux, très dansants comme l’Afro Beat et le funk, en utilisant une variété de sons des années 60 et 70.»

A l’Alhambra se succéderont The Mingus Big Band (16 juillet), l’exceptionnelle formation orchestrale qui reprend les standards de Charles Mingus une fois par semaine à New York depuis trente ans, Christian McBride (23 juillet), un autre grand contrebassiste garant de la tradition afro-américaine du jazz et du swing ayant collaboré tant avec le groupe de hip-hop The Roots qu’avec Sting, ou encore le batteur et compositeur genevois qui connait une carrière internationale exceptionnelle, Arthur Hnatek (30 juillet), qui présentera son projet Melismetiq, véritable «all stars» de jeunes musiciens internationaux. A noter une autre soirée de vedettes intitulée Gypsie planet pour le 1eraoût, composée par Christian Escoudé, digne héritier du swing man Django Reinhardt, dont l’artiste mythique Marcel Azzola, légende vivante de l’accordéon et ami de Jacques Brel fera partie.

Du côté de la musique classique, le menu s’annonce également très diversifié avec notamment Stephan MacLeod et son ensemble Gli Angeli (19 juillet) qui présenteront trois Cantates profanes et festives de J.S. Bach, la Cappella Mediterranea (24 juillet) avec Lettera amorosa, Monteverdi a voce sola, le Kammerorchester Basel sous la direction du claveciniste Jean Rondeau (9 août) avec un concert intitulé Dynastie Bach (C.P.E. Bach, J. C. Bach, W.F. Bach, J.-S. Bach), ou encore avec Romeo und Julie de Georg Anton Benda (1722-1795) par l’Opéra de Chambre de Genève et L’Orchestre de Chambre de Genève.

 

Propos recueillis par Alexandra Budde

 

Découvrez le programme de Musiques en été 2018 en détail sur le site de la Ville de Genève.

Le Grütli - Centre de production et de diffusion des Arts vivantsVille de vernier - GaetanVille de Genève - Ciné-concert Le mécano de la générale