Jazzwomen à l’honneur à Vernier

«On oublie trop souvent que de nombreuses femmes ont fait et font encore l’histoire du jazz.»

 

Depuis 2003, la Commune de Vernier organise chaque printemps trois jours de jazz au franc succès. «Parce que le mot d’ordre de ces soirées a toujours été la convivialité», lance le trompettiste Beat Clerc, en charge de la programmation musicale depuis le début. «Dans la salle spécialement habillée pour l’occasion règne une vraie ambiance bistrot. On peut boire et manger à table et les spectateurs sont libres de déambuler à leur guise; et même de danser si le cœur leur en dit, ce qu’en tant que musicien, lorsqu’on est sur scène, on apprécie tout particulièrement», précise cet ancien du fameux groupe genevois The Louisiana Dandies qui triomphait dans la région genevoise et au-delà dans les années 1970.

Intitulée cette année Vernier Ladies’ Jazz, cette 16ème édition du Vernier Jazz Festival fait la part belle aux jazzwomen, qu’elles soient instrumentistes comme la clarinettiste et saxophoniste Aurélie Tropez, ou chanteuses comme The Swinging Ladies. Pour accompagner les muses de la soirée, Beat Clerc a fait appel au jazzman barcelonais Joan Chamorro et son quartet, lequel présentera en troisième partie de soirée une formation de six jeunes femmes, musiciennes et chanteuses qu’il a formées dans son école près de Barcelone et avec qui il parcourt l’Europe.

 

Beat Clerc, Vernier et le jazz, c’est une longue histoire d’amour.

C’est la 16ème édition, déjà! En 2003 la commune m’avait donné carte blanche pour organiser la soirée de mon choix autour du jazz traditionnel, ce jazz venu de la Nouvelle-Orléans au début du 20ème siècle et qui s’étend jusqu’aux années swing de la fin des années 1930, début des années 1940. Du jazz tous publics qui rend gai et joyeux.

Lors de cette carte blanche, j’avais recréé les quatre orchestres principaux dont j’avais fait partie dans ma carrière, parmi lesquels le célèbre groupe genevois The Louisiana Dandies, duquel j’ai eu l’honneur de faire partie de 1973 à 1981. Ces orchestres en vogue sur la place genevoise il y a quelques années avaient créé l’événement et la directrice de la culture de Vernier à cette époque, Annette Girardot, n’eut qu’une envie suite à un tel succès, organiser une seconde édition. Un rendez-vous qui s’est tout de suite étendu sur deux jours, la fréquentation de la première édition ayant été portée à la limite de la sécurisation, puis sur trois jours dès 2010.

 

Cette année vous revenez en quelque sorte à la formule de vos débuts.

D’un côté oui, puisque ce ne sera plus le Swiss Yerba Buena Creole Rice Jazz Band, l’orchestre que j’avais créé en 1999, qui accompagnera les invités de la soirée comme nous avons pu le faire de nombreuses années à travers une mise en scène, notamment avec Jean Chollet. Cependant l’idée d’un thème de soirée persiste. J’ai choisi de mettre les jazzwomen à l’honneur de cette édition car on oublie trop souvent que de nombreuses femmes ont fait et font encore l’histoire du jazz. Principalement dans le chant avec notamment Ella Fitzgerald, Billie Holiday ou encore Sarah Vaughan, mais aussi en tant qu’instrumentistes, comme la célèbre pianiste Marie Lou Williams qui avait son orchestre dans les années 30, ou la trompettiste américaine considérée comme le double féminin de Louis Armstrong, Valaida Snow, qui chantait également.

 

Trois formations se produiront successivement avec chacune une couleur de jazz particulière, à commencer par The Swinging Ladies, entre jazz et comédie musicale.

The Swinging Ladies reprend le répertoire des Andrews Sisters et des Boswell Sisters, des trios célèbres de l’entre-deux guerres, comme cela se faisait, avec des grands orchestres à la Tommy Dorsey, Benny Goodman ou encore Artie Shaw. Parmi les thèmes célèbres qu’elles reprendront on pourra entendre Bei mir bist Du schön, Rum & Coca Cola, ou encore Sing Sing Sing.

C’est lors d’une scène ouverte à Lausanne en 2005 qu’Amélie Dobler, dont le master avait porté sur cette époque-là, et deux de ses amies rencontrées sur les bancs de la Haute école de musique de Lausanne, Pauline Ganty et Joanne Gaillard, aujourd’hui toutes trois enseignantes de chant à l’HEMU ou à L’EJMA, ont eu l’idée de remonter un trio vocal de la même trempe.

 

 

La soirée prend ensuite la direction de la Nouvelle-Orléans, avec la Française Aurélie Tropez.

Aurélie Tropez est une pure instrumentiste. Clarinettiste et saxophoniste reconnue, elle joue avec les plus grands noms du jazz traditionnel actuel. Elle a étudié le jazz au Conservatoire classique d’Aix en Provence avec le professeur Jean-François Bonnel, puis à Paris auprès d'André Villéger. Après avoir étudié et assimilé les styles des grands maîtres de la clarinette comme Barney Bigard, Jimmie Noone, Jimmy Hamilton, Benny Goodman ou encore Buddy de Franco, Aurélie Tropez s'exprime à présent dans un style très personnel, conjuguant les influences New-Orleans et swing.

 

Pour accompagner les femmes qui se produiront durant cette soirée, vous avez fait appel à un homme, le jazzman barcelonais Joan Chamorro et son quartet, lequel présentera un jeune sextet féminin avec qui il se produit dans toute l’Europe.

La particularité de Joan, c’est que dans sa philosophie, apprendre à jouer d’un instrument n’est pas suffisant, il faut aussi savoir chanter, car cela développe incontestablement l’oreille interne. C’est ce qu’il enseigne dans son école de jazz à Sant Andreu près de Barcelone depuis 2006, où les enfants de tous âges apprennent à syncoper les notes tant avec leur instrument qu’avec leur voix. Le concert qu’il présentera en dernière partie de soirée s’intitule d’ailleurs La magie de la voix, où six jeunes solistes féminines qu’il a formées offriront un répertoire jazz-swing teinté de bossa nova.

 

Propos recueillis par Alexandra Budde

 

Le Vernier Ladies’ Jazz se tiendra à la Salle du Lignon à Vernier du 22 au 24 mars 2018. Au programme, Aurélie Tropez, The Swinging Ladies, Joan Chamorro et son quartet.

Renseignements et réservations au +41.22.306.07.80 ou sur le site de la Commune de Vernier http://www.vernier.ch

POCHE /GVE - Change l’Etat d’agrégation de ton chagrin ou qui nettoie les traces de ta tristesse ?Grand Théâtre de Genève - King Arthur or The British Worthy