Publié le 16/03/2016 à 11:23

Château Rouge et le jeune public

«Le jeune public est celui qui foulera les théâtres de demain et nous devons en prendre soin»

 


Frédéric Tovany a pris la direction de Château Rouge en 2012. Directeur du TIL (Théâtre Ici et Là) à Mancieulles dans le département de la Meurthe-et-Moselle pendant 10 ans, ce fervent défenseur de la culture pour tous a choisi de mettre en place plusieurs actions culturelles pour aller à la rencontre du public et notamment celui des enfants, à qui s’adresse un large choix de spectacles à voir seul, ou en famille. Créé en 1980, Château Rouge a signé sa première délégation de services public avec la municipalité en 2002, laquelle a été reconduite l’année dernière pour 3 ans. «Nous avons un engagement plus que moral avec la ville d’Annemasse et les communes environnantes: nous nous sommes engagés contractuellement à proposer plusieurs spectacles par années au jeune public et de garantir un nombre de places en constante augmentation» explique le directeur.

 

Aujourd’hui, Château Rouge propose plus de 10’000 places chaque année à ce jeune public. Sur les quelque 45 spectacles proposés chaque saison, huit à neuf sont destinés aux enfants de la maternelle au primaire pour 60 représentations environ, ce qui représente un tiers de la somme des représentations. «Nous proposons également deux à trois spectacle de cirque destiné au public dit de famille et qui est différent de ce que les enfants viennent voir avec l’école», souligne Frédéric Tovany.

 

Questionner la création contemporaine

Si Château Rouge a eu en point de mire la musique et la danse ces dernières années, Frédéric Tovany a souhaité plus de mélanges des genres, ce qui représente à ses yeux l’état de la création contemporaine. «En 17 ans, mon prédécesseur Jacques Maugein a eu le temps d’enraciner beaucoup de choses que nous ne souhaitons pas changer. J’ai simplement souhaité remettre en question la place du théâtre dans nos murs, mais aussi dans son rapport à la population, en cherchant à connaître de qui nous sommes les contemporains». La programmation s’est donc étoffée côté théâtre, mais les formes transdisciplinaires qui composent la création artistique aujourd’hui ont clairement pris une place de choix dans la programmation. «En offrant un renouvellement des formes, le dialogue qui s’instaure entre les expressions artistiques est quelque chose de très enrichissant pour le public comme pour les artistes».

Mise en œuvre par Frédéric Tovany dès la saison 2013-2014, la formule Voisinage vise à partir à la rencontre d’autres publics qui ne viennent pas forcément au théâtre, que ce soit par intimidation, à cause d’une situation d’isolement géographique ou du fait d’une exclusion plus sociale, à laquelle une politique tarifaire extrêmement accessible a répondu. «Nous avons choisi d’aller investir des lieux qui ne sont pas forcément conçus pour les arts de la scène avec la complicité des artistes qui eux aussi prennent part à ces enjeux-là en proposant des formes qui reposent moins sur l’artifice technique du théâtre et plus sur la force de la proposition théâtrale personnalisée. Nous essayons de présenter ces spectacles pendant une semaine au minimum dans quatre à cinq lieux différents. Pour cela, nous collaborons étroitement avec des partenaires qui sont autant les collectivités locales que des associations, comme les MJC (Maisons des jeunes et de la culture) par exemple, avec qui nous construisons ces soirées. La programmation de ces spectacles est exclusive aux communes, mais un abonné à la saison de Château Rouge peut tout à fait choisir un de ces spectacles hors-les-murs dans son abonnement».

 

 

Une programmation ciblée sur un jeune public en constante augmentation

Château Rouge a dû consolider l’offre faite au jeune public, notamment au regard de la croissance de la ville qui scolarise de plus en plus d’enfants chaque année. Cette augmentation démographique touche la commune d’Annemasse et toutes les communes qui l’entoure. «Les enfants qui feront leur scolarité à Annemasse et aux alentours, auront à présent la possibilité de voir deux spectacles par an, soit 14 spectacles durant tout leur cursus. Nous avons opté pour des spectacles actuels qui se veulent le reflet de ce qui se fait aujourd’hui, en considérant les enfants comme des spectateurs à part entière, capables de recevoir une œuvre qui ne soit pas infantilisante. Le jeune public est celui qui foulera les théâtres de demain et nous devons en prendre soin. Et la saison 2016-2017 lui réserve quelques belles surprises que nous dévoilerons bientôt».

D’ici-là, Château Rouge invite les plus petits à prendre un peu de hauteur en allant se balader sur les toits d’une ville, à la rencontre de ses drôles d’habitants et des "Everest" qu’ils ont eu à gravir dans leur vie avec le spectacle de marionnettes Toi du monde de Serge Boulier du 23 au 30 mars. Deux spectacles de nouveau cirque attendent les plus grands: Liaison carbone dont les cinq membres de la Cie Les objets volants détourneront les règles de la jonglerie traditionnelle (31 mars et 1er avril), et Les pantins, conçu et mis en scène par Guillaume Bertrand, où trois frères, un jongleur, un acrobate et un acrobate aérien, se retrouvent enfermés dans un espace clos où ils vont devoir organiser leur propre monde (10 et 11 mai).

 

 

Arts circassiens à l’honneur du festival Friction(S)

La saison se terminera sous le signe des arts de rue avec la deuxième édition du festival Friction(S), du 26 au mai 2016, qui se déroulera dans les rues d’Annemasse en plein air. Remplaçant le festival Dehors-dedans qui était alors centré sur la danse, celui-ci se veut dans la ligne prise par son directeur: être un témoin de son temps en mélangeant les disciplines et les publics. «Je suis parti du principe que ce festival devait également présenter des spectacles qu’on ne pourrait pas accueillir à Château Rouge, parce qu’ils ne se jouent pas sur des plateaux comme le théâtre de rue ou des formes foraines de cirque, et aussi qu’il devait toucher un public varié. La gratuité des animations et la libre circulation du public offrent une liberté au spectateur qui vient rompre avec la forme ritualisée de la représentation au théâtre».

Au programme: une promenade théâtrale avec la Cie Trois Points de suspension et leur Looking for paradise, une déambulation avec Pierre Pilate et ses deux spectacles: Be Claude et Parfait état de marche. Du cirque avec Cyril Musy et son Cri, trois trampolinistes et un spécialiste de mât chinois, avec Raphaëlle Boitel et Steps où il sera question de déséquilibres, avec un grand format aérien et danse et agrès intitulé Voluminosité de la Compagnie Retouramont, ou encore avec Culbuto et Mues de la Compagnie Mauvais coton où un mât chinois monté sur une demi-sphère côtoiera un fil de fer incliné. Sur la place de la Libération qui peut recevoir jusqu’à 2000 personnes, une immense aventure de théâtre de rue musical se prépare avec la Compagnie Oposito et sa Symphonie des Sapins. Il y aura également du hip-hop avec la Cie Dyptik, de la danse avec Les pieds parallèles de la Cie David Rolland, du cinéma ambulant avec Clic et Monsieur Watt par la Cie de la Lanterne et une étrange installation avec l’Escargopolis de 2rienmerci. «Nous faisons le pari que la météo sera favorable», conclut Frédéric Tovany confiant.

 

Alexandra Budde

 

Les prochains spectacles pour enfants à Château Rouge:

Toi du monde du 23 au 30 mars - Marionnettes dès 3 ans
Liaison carbone les 31 mars et 1er avril - Nouveau cirque dès 6 ans
Les pantins les 10 et 11 mai - Nouveau cirque dès 8 ans

Renseignements et réservations au +33.4.50.43.24.24 ou sur le site www.chateau-rouge.net

Tous nos articles
Laborieuse entreprise - Les AmisLe Silence et la Peur - TFMOu est ma maison 2 - Comédie