Musique

Die schöne Müllerin | Schubert

| Musique | Classique / Baroque

Anthony Paccot, baryton - Christophe Bitar, piano

Die schöne Müllerin, de Schubert, interprété par Anthony Paccot et Christophe Bitar, le 21 septembre 2019 à l'Eglise Luthérienne, Genève.

"Ich möchte zieh’n in die Welt, hinaus in die weite Welt…"

Le cycle de lieder Die schöne Müllerin est l’une des œuvres emblématiques de Schubert. Le drame amoureux y est interprété par deux jeunes et talentueux musiciens, tout au long d’un voyage musical au fil de l’eau.

Né en 1992, Anthony Paccot commence à chanter à l’âge de huit ans. Il suit en parallèle des cours de piano et de composition. En 2017, il obtient son certificat de chant avec les félicitations du jury, et remporte également le Prix du Grand Conseil. Après avoir fait partie des chœurs des Opéras de Lyon et de Grenoble, il se produit aujourd’hui régulièrement avec l’Opéra-Théâtre Junior et la Compagnie Esperluette, dont il est d’ailleurs le vice-président.

Né en 2000, Christophe Bitar débute ses études de piano à sept ans. Il se forme également au chant soliste et choral, à l’accompagnement et à la composition. Il remporte de nombreux concours en chant ainsi qu’en piano, et se distingue également lors du concours suisse pour la jeunesse. Son solide bagage musical permet à ce jeune étudiant en musicologie de se produire fréquemment avec la Compagnie Latartine et la Compagnie Esperluette.


Voir les infos pratiques

A la poursuite du diamant noir


A la poursuite du diamant noir

A LA DECOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS!
Pour vous le faire encore davantage regretter et pour vous distraire, leprogramme.ch donne la parole aux artistes et aux créateurs/trices des spectacles annulés. Serge Aimé Coulibaly venait présenter Kalakuta Republik, les 19 et 20 mars, à la Salle du Lignon de Vernier.

Un trou noir qui absorbe tout


Un trou noir qui absorbe tout

A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS! Du 24 au 26 avril, le Théâtre Am Stram Gram devait présenter Nous dans le désordre, de Estelle Savasta, qui raconte l’histoire d’un adolescent qui décide de rester couché et de ne plus communiquer, déclenchant une foule de réactions dans son entourage.

La Guerre d’Espagne vue depuis la cuisine


La Guerre d’Espagne vue depuis la cuisine

A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS! Pour vous le faire encore davantage regretter, et vous distraire, leprogramme.ch donne la parole aux artistes et créateurs des spectacles annulés. Dans Frères, attendu au TMG du 25 au 29 mars 2020, la Cie Les Maladroits devait raconter la Guerre d’Espagne et son cortège d’atrocités avec du sucre et du café.

A la vivante mémoire de nos pères


A la vivante mémoire de nos pères

A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS! leprogramme.ch donne la parole aux créateurs des spectacles annulés. Avec Partir, Jean-Daniel Piguet devait interroger l’humain face à la mort, du 15 au 26 juin au Grütli

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...