Jonglage et classique à Am Stram Gram

«Nous abordons le jonglage comme un art à part entière et pas seulement comme un art du cirque »

 

Les cinq jongleurs de la compagnie française Les Objets Volants et les douze musiciens du Geneva Camerata seront réunis du 13 au 15 janvier au Théâtre Am Stram Gram pour Un Cirque à l’Orchestre, un spectacle inédit à Genève. Sous la direction musicale de David Greilsammer, les grands airs de Bach à Vivaldi, en passant par Haendel et Rameau, rencontreront le jonglage contemporain de Denis Paumier, directeur artistique de la compagnie Les Objets Volants, qu’il a créée en 1999. Rencontre avec un jongleur-poète qui a révolutionné l’art de la jonglerie tant par l’esthétique que par la pratique de nouvelles techniques sur les objets et leur manipulation.

 

 

Ce n’est pas la première fois que votre collectif de jongleurs se frotte au monde de la musique classique?

Nous avons collaboré avec la Fondation Singer-Polignac (Paris) et la productrice Jeanine Roze en 2014 puis avec l’Orchestre National de Lyon en mars 2015 sur le Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns. Ces rencontres ont été riches et intenses et nous ne savions pas comment poursuivre dans cette voie, jusqu’à l’invitation de David Greilsammer. En recherche constante d’innovation pour un public toujours plus diversifié, David nous a découverts sur Internet à travers la vidéo de notre spectacle Liaison Carbone de 2014 où se déploie un langage des objets, des corps, de l'air et du sol, comme quatre états d'une alchimie contemporaine. Dans ce spectacle nous avons créé un jonglage musical où nous interprétons le Prélude n°1 de Bach aux tubes musicaux (boomwhackers). L’extrait vidéo de ce passage a créé un buzz incroyable sur YouTube avec un million et demi de vues.

 

Comment s’est organisé le travail de création?

Il y a un an nous nous rencontrions. David me remettait un programme musical basé sur ces grands airs que nous avons tous entendus au moins une fois. Normalement, un spectacle de jonglage se prépare pendant plusieurs mois, mais les contraintes de tournée des orchestres ne nous permettent de nous réunir que quelques jours avant le spectacle. C’est pourquoi je suis parti de notre répertoire pour écrire le jonglage qui fera corps avec la musique. J’ai également fait quelques recherches sur les pas et les figures de la danse baroque, mais j’attends beaucoup de la rencontre physique entre les musiciens et des jongleurs animés d’une envie et d’une admiration réciproques.

 

 

A quoi peut-on s’attendre avec Un Cirque à l’Orchestre?

A un spectacle insolite qui réunit deux mondes très différents, et pourtant combien similaires. Car ces deux disciplines s’écrivent sur une partition. Le "solfège" propre au jonglage décrit le temps de trajet des balles et se transcrit avec des chiffres à l’image des notes en musique. Ses "mélodies" s’appellent des routines dans le jargon du cirque traditionnel. Et comme en harmonie, de nombreuses propriétés mathématiques peuvent leur être appliquées. Il existe même des programmes informatiques de calcul spécialisés pour le jonglage, comme ceux d’aide à la composition en musique.

 

Vous avez donné naissance à un langage jonglé réfléchi, loin du cirque traditionnel et de ses prouesses.

Si l’exploit sportif reste un élément central de notre métier, très attendu par le public également, je m’attache à l’inscrire dans une composition plus vaste. Nous abordons le jonglage comme un art à part entière et pas seulement comme un art du cirque. D’ailleurs on trouve des traces se rapportant au jonglage vielles de 4000 ans, alors que le cirque, comme nous le connaissons aujourd’hui, n’a que deux siècles.

Nous avons tous commencé dans le milieu du cirque qui offre quelques écoles, mais pour nous le jonglage est tellement riche qu’il occupe tout notre temps. Aujourd’hui nous quittons les acrobaties pour plus de poésie, d’esthétisme, de théâtralité; et l’humour peut entrer dans la mise en scène, laissant voir quelques ficelles du métier par exemple. Car, comme tout langage artistique, cet art nous permet d’exprimer des émotions. Parfois les jongleurs n’utilisent que très peu d’objets. Loin du traditionnel jonglage où plein d’objets sont en l’air, la difficulté technique devient alors tout autre.

 

 

Votre compagnie se rend également à de nombreuses conventions de jonglage, une caractéristique propre à votre discipline.

Ces rassemblements sont vitaux pour la professionnalisation de notre discipline. Ce sont des événements précieux auxquels nous participons régulièrement, quels que soient leur taille. Elles nous permettent d’échanger des techniques et de garder contact avec l’actualité de la discipline à travers le monde. Les premières conventions remontent aux années 1950 aux Etats-Unis. Elles partent d’un élan du milieu amateur, comme aujourd’hui finalement, puisqu’il n’existe encore aucune formation spécifique en ce domaine.

 

Propos recueillis par Alexandra Budde

 

Un Cirque à l'Orchestre, un spectacle de la Cie Les Objets Volants et du Geneva Camerata à découvrir au Théâtre Am Stram Gram à Genève du 13 au 15 janvier 2017.

Renseignements et réservations au +41.22.735.79.24 ou sur le site www.amstramgram.ch

Théâtre Am Stram Gram - Le théâtre c'est (dans ta) classeVille de Genève - OSR et Pierre-Laurent Aimard