Publié le 10/11/2018 à 18:20

Humour anglais à la carte du TMG

«Chez Hijinx, nos productions ont toujours pour objectif de brouiller les attentes et donc de changer la perspective habituelle que l’on peut avoir sur le handicap.»

 

L'humour anglais s'invite au Théâtre des Marionnettes de Genève du 15 au 20 novembre 2018 avec Meet Fred, une co-production des compagnies britanniques Hijinx Theatre, spécialisée dans le théâtre inclusif, et Blind Summit, spécialisée dans le théâtre bunraku (technique japonaise de manipulation d’une marionnette par trois comédiens). En tournée internationale depuis son passage remarqué au Edinburgh Fringe Festival en 2016, la pièce Meet Fred, proposée en version originale, surtitrée en français, invite adultes et adolescents dès 14 ans à faire la connaissance de Fred: une marionnette de 60 cm de hauteur en tissu blanc rembourré, sans signe distinctif mais au caractère bien trempé, qui ne souhaite que de pouvoir vivre dans le monde réel, pleinement intégrée dans la société. Rencontre avec le metteur en scène Ben Pettitt-Wade.

 

Quel a été l’élément déclencheur qui vous a amené à vous spécialiser dans le théâtre inclusif? Et plus particulièrement avec le Hijinx Theatre?

J'ai commencé ma carrière au sein de la compagnie londonienne Spare Tire Theatre. Ce fut ma première expérience de travail avec des artistes ayant des difficultés d'apprentissage. J’y ai découvert un groupe d’adultes incroyablement créatifs, passionnés par la performance. Ils m'ont inspiré et à partir de là, j’ai souhaité poursuivre l’art théâtral avec ces merveilleux interprètes. J'ai rejoint Hijinx il y a 12 ans et j’en suis aujourd’hui devenu le directeur artistique. J'ai la chance d'avoir eu un certain succès avec nos productions et d'avoir fait des tournées à travers le monde, notamment en Chine, aux États-Unis et en Europe.

 

En quoi le théâtre est-il pour vous un outil pertinent pour évoquer une différence comme peut l’être le handicap?

Chez Hijinx, nos productions ont toujours pour objectif de brouiller les attentes et donc de changer la perspective habituelle que l’on peut avoir sur le handicap. Le théâtre est un outil puissant pour confronter les attitudes vis-à-vis de la différence. Il n’existe aucun autre moyen d’attirer un groupe de personnes dans une salle et d’avoir leur pleine attention pendant une heure ou deux – cela vous donne une réelle chance de les toucher et de participer au changement des mentalités, ce que nous essayons de faire avec notre travail.

 

Comment est perçu votre travail avec les acteurs en situation de handicap? Avez-vous eu de la peine à organiser cette tournée internationale ou sentez-vous un changement général de mentalité?

Notre spectacle, Meet Fred, a, à bien des égards, changé la façon dont le théâtre inclusif est perçu, au-delà du monde des personnes en situation de handicap qui touche la programmation traditionnelle des théâtres. Le spectacle est toujours demandé, trois ans après sa création. En conséquence de quoi, notre nouvelle production, The Flop, a été incroyablement bien accueillie dans les théâtres. Je pense donc que oui, il y a eu un réel changement ces dernières années.

 

 

Pourquoi avoir choisi de créer ce spectacle en partenariat avec la compagnie Blind Summit?

Tout a commencé lors d’un atelier de formation dédié à la marionnette que nous avions organisé au sein de nos écoles de formation avec la compagnie de marionnettes Blind Summit, spécialiste du bunraku.

 

Comment s’est amorcé l’écriture de la pièce?

À la suite de cet atelier, nous avons continué à travailler, pendant environ six mois, sur le bunraku pour ensuite créer un groupe plus restreint de sept comédiens, dont trois en situation de handicap, avec lesquels nous nous sommes concentrés sur ce nouveau spectacle qu’allait devenir Meet Fred.

Tout est basé sur l'improvisation qui est enregistrée et que je retranscris pour créer le scénario. Ce sont les acteurs qui, par le jeu et l’expérimentation, ont révélé les thèmes traités dans ce spectacle. Par exemple, ce sont nos comédiens en situation de handicap qui nous ont fait réaliser à quel point la relation entre Fred et ses manipulateurs résonne avec le sentiment de dépendance auquel ils doivent faire face au quotidien.

 

 

Qu’ont ressenti les comédiens en situation de handicap de ce travail?

Sur les trois artistes ayant un trouble d'apprentissage et/ou un autisme dans la distribution, deux ont été impliqués dans la conception de la série dès le début. Les histoires de leurs propres vies sont un thème majeur de ce spectacle, ce qui est quelque chose d’extrêmement fort pour eux. Cette pièce leur donne un moyen pour transcender leur condition. Ce n’est pas un hasard si dans la pièce, Fred doit composer avec la perte d’une partie de ses allocations de marionnettes. Car par exemple, en tant que compagnie de théâtre, nous ne pouvons pas rémunérer nos comédiens en situation de handicap, faute de quoi ils risqueraient de perdre leurs aides.

 

Meet Fred ne manque pas d’humour. Un mot sur cet humour anglais dont nous sommes friands.

C’est difficile à dire exactement quand on baigne dans cet humour aride, mais dans le cas de Fred, j’imagine que c’est une capacité à rire face à la diversité, même dans les situations les plus sombres.

 

Propos recueillis par Alexandra Budde

 

Meet Fred, une pièce des compagnies Hijinx et Blind Summit, mise en scène par Ben Pettitt-Wade, à découvrir en famille dès 14 ans au Théâtre des Marionnettes de Genève du 15 au 20 novembre 2018.

Renseignements et réservations au +41.22.807.31.07 ou sur le site du théâtre www.marionettes.ch

Théâtre Forum Meyrin - Pierre Rigal | Scandale