Am Stram Gram retient son souffle

« Au-delà du traditionnel ‘tir à la cible’, notre but est d'utiliser les arcs et les flèches pour créer des situations liées au thème de la fraternité, de les explorer comme des métaphores de nos actions et intentions. »

 

Créé en 2015, Dois est la première collaboration de Luis et Pedro Sartori do Vale. Après avoir appris leur métier d'artiste et mené des projets chacun de leur côté, les deux frères ont décidé de se retrouver pour explorer la relation à la fois complice et conflictuelle qui régit une fratrie. Tout en mettant à profit leur vécu, leur expérience et leur complémentarité, ils ont pris comme point de départ de cette réflexion une passion commune, le tir à l'arc. Retenez votre souffle: du 28 au 30 avril, Luis et Pedro transforment le Théâtre Am Stram Gram à Genève en cible géante. Dans Dois, les flèches et les talents fusent, redessinant avec poésie les liens complexes qui unissent deux frères.

 

 

Retrouvailles familiales

Originaires du Brésil, Luis et Pedro Sartori do Vale partagent une vocation pour les arts du cirque. Tous les deux acrobates, ils diffèrent cependant dans leur spécialisation: Luis, l'aîné, maîtrise l'art de la jonglerie tandis que Pedro s'épanouit dans la technique du mât chinois. Chacun, bien sûr, recherche le dépassement et l'originalité dans leur art. Leurs carrières parallèles illustrent ainsi les trajectoires que peuvent prendre les relations fraternelles: admiration, identification et compétition. Pour leur premier spectacle en commun, Luis et Pedro ont voulu explorer ces différentes facettes de leur relation. La scène de théâtre devient ainsi à la fois un grand champ d'expérimentation dans lequel ils peuvent se raconter et se confronter, et un miroir où les spectateurs peuvent se retrouver: «Nous sommes, bien sûr, inspirés par nos souvenirs et nos expériences communes, mais dans le but de créer des images et des situations, plus ou moins abstraites, qui traitent de sujets familiers et universels. Tout le monde a un frère, une sœur, un oncle ou un meilleur ami. Nous espérons que le public pourra s’identifier à cela et en faire leurs propres interprétations, en fonction de leurs vécus.»

 

Des arcs et des flèches

Dans Dois, les deux frères s'expriment avec la précision de l'archée. Pratiquant tous deux le tir à l'arc, c'est pour sa portée interprétative que Luis et Pedro ont choisi d'en faire le personnage principal de leur spectacle: «Au-delà du traditionnel ‘tir à la cible’, notre but est d'utiliser les arcs et les flèches pour créer des situations liées au thème de la fraternité, de les explorer comme des métaphores de nos actions et intentions.» À la fois symbole de l'amour et de la guerre, sport d'adresse et voie vers la méditation, l'arc est présent dans toutes les cultures. Combinant la plus cruelle violence et le plus profond esthétisme, l'arc n'a cessé de nourrir les imaginaires, les mythes et les légendes. Certains d'entre eux, comme la pomme de Guillaume Tell, sont réinvestis et transformés par le duo qui s'amuse de ces traditions. Les deux frères ont aussi voulu jouer avec la notion de risque et de surprise. Ainsi, l'arc devient métaphore de leur relation qui, comme un fil, doit parfois se tendre pour que la flèche atteigne le cœur. Les situations varient donc «du comique au tragique, du poétique au virtuose.» Qu'ils s'envoient des piques ou visent la lune, l'arc est toujours leur principal allié.

 

 

Entre humour et virtuosité

En apprenant à mieux se connaître en tant que frères, Luis et Pedro recherchent également à se redécouvrir en tant qu'artistes, d'appréhender et peut-être dépasser leurs limites. Dois mixe plusieurs disciplines circassiennes en plus du tir à l'arc, comme l'acrobatie au sol, la manipulation d'objet ou le jonglage. Les numéros s'enchaînent ainsi avec virtuosité et drôlerie, car les deux artistes manient l'humour aussi bien que leurs carquois, leurs flèches, les cartes ou les grille-pains… L'exercice est remarquable d'inventivité et de précision, promettant de belles surprises et des prestations haletantes. En renouant leurs liens fraternels, Luis et Pedro rendent également hommage à toute la lignée. Les nombreuses lignes – cordes tirées, dessinées, mises en lumière – semées dans la scénographie évoquent leurs parents artistes. Leur mère Monica Sartori est en effet artiste visuelle et leur père Mario Vale illustrateur. Un spectacle sur le fil de l'émotion, à découvrir en famille avec les enfants dès 8 ans.

 

Marie-Sophie Péclard

 

Dois, un spectacle de Luis et Pedro Sartori do Vale à découvrir au Théâtre Am Stram Gram à Genève du 28 au 30 avril 2017. Dès 8 ans.

Renseignements et réservations au +41.22.735.79 24 ou sur le site www.amstramgram.ch

Théâtre du Loup - Les Luttes intestinesComédie de Genève - Ca ira (1) Fin de Louis