Théâtre

Madame De

| Théâtre

| Genre complémentaire : Costumes

Madame De, un spectacle de Valentine Savary et Fabrice Hugler autour de la reproduction d'une robe du XVIIIe, à découvrir du 1er au 3 septembre 2020, au Grütli, Genève, dans le cadre de La Bâtie.

Ce spectacle qui traite du 18e siècle au travers du vêtement et de la condition de la femme, consiste à dépeindre l’histoire qui se cache derrière le tableau du Musée d’Art et d’Histoire de Genève représentant Madame d’Epinay, femme de lettres française portraiturée par Jean-Etienne Liotard pendant son séjour genevois.

Dans un premier temps, Valentine Savary a recréé une réplique exacte de sa robe, ce qui a demandé un délicat travail de reconstitution historique de la tenue dans son ensemble. Pendant toute la saison 2019-2020, la costumière a installé sur la Terrasse du 2e étage son atelier de couture pour y réaliser la robe et ses accessoires. Diverses interventions en lien avec ce travail ont lieu tout au long de la saison: rencontres autour de la thématique du textile aujourd’hui, discussions et débat sur le corps de la femme, le corps contraint, la mode, l’écologie du vêtement. Une belle opportunité aussi de mettre en lumière le métier de costumière de théâtre, métier de l’ombre, qui disparaît et se transforme comme se modifient les formes scéniques contemporaines.

Fabrice Huggler, metteur en scène, réalise l’écriture et le montage des textes en partenariat avec une dix-hutièmiste spécialisée en étude genre. Lors de la performance, une comédienne sera habillée, étape par étape, sur scène et dévoilera qui était Madame d’Epinay: de l’intimité de l’habillage à l’intimité du personnage, cette figure féminine se matérialisera ainsi sous nos yeux.


Une création 2020 sur une proposition du Grütli – Centre de production et de diffusion des Arts vivants


Voir les infos pratiques

Retours vers les possibles du futur en série théâtrale


Retours vers les possibles du futur en série théâtrale

Feuilleton théâtral en 9 épisodes, Vous êtes ici est une série dystopique. Au coeur du chaos, des survivant-e-s tentent de se frayer une issue. Leurs aventures sont à découvrir au fil de la saison 20-21. Premier épisode à l’Orangerie, dès le 16 septembre. Eclairages avec Michèle Pralong

Vernier: du bonheur et des mélanges


Vernier: du bonheur et des mélanges

Vernier Culture a dévoilé son programme culturel. Au programme, près de 40 propositions qui ouvrent sur le théâtre, l’humour, la danse, la musique, les arts circassiens, avec un penchant pour le mélange des genres. Entretien avec Myriam Jakir Duran, cheffe du service culture et communication, et programmatrice

Ensembles ensemble pour un grand voyage


Ensembles ensemble pour un grand voyage

L’Ensemble Contechamps a intituté sa saison 2020-2021 Ensembles ensemble. Le directeur artistique Serge Vuille y privilégie un grand nombre de collaborations avec des artistes aux profils très variés, les institutions classiques aussi bien que des plasticiens. L’ensemble consacrera une soirée à Heinz Holliger, interprétera Pierre Boulez, Steve Reich… Interview

L’envol des imaginaires au TMG


L’envol des imaginaires au TMG

Le Théâtre des Marionnettes de Genève (TMG) propose, au fil de la saison 2020-2021, de s’envoler, de prendre la hauteur poétique et ludique, en rassemblant les générations. Zoom sur un éventail de spectacles parmi les quatorze présentés en compagnie de la directrice artistique Isabelle Matter

La palette magique de L’OCG


La palette magique de L’OCG

L’Orchestre de Chambre de Genève (L’OCG) invite à de beaux parcours au sein de genres aussi variés que baroque, classique et contemporain, au fil de sa saison 2020-2021. Rencontre avec le chef d’orchestre et directeur artistique de l’institution, Arie van Beek, à l’insatiable curiosité musicale toujours en éveil. Pour grandes et petites oreilles

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...