Théâtre

Eldorado Terezín

| Théâtre | Marionnettes / Théâtre d'objets

| Genre complémentaire : Marionnettes de table, marionnettes portées, pop-up, objets et projections

Texte et mise en scène de Claire Audhuy
Avec Marie Hattermann, Sylvain Juret, Laurent Follot et Gabriel Mattei

Pour adultes et ados dès 12 ans.

Eldorado Terezín, un spectacle de Claire Audhuy à découvrir au Théâtre des Marionnettes de Genève (TMG) du 11 au 21 janvier 2018.

Eldorado Terezín: Bienvenue à Theresienstadt, le camp vitrine du régime nazi! Ici, tout est savamment orchestré pour cacher l’indicible et faire miroiter au visiteur un cadre idyllique: parterres de fleurs débordants, devantures fraichement peintes, terrains de jeu et même un pavillon de musique… La délégation de la Croix-Rouge, envoyée pour inspecter les lieux, repart satisfaite. La nuit, le décor change, la misère du ghetto reprend le dessus. Cantonnés dans un baraquement, les détenus assistent à la lecture clandestine d’une pièce satirique pour marionnettes, dans laquelle le roi Analphabete 1er et sa garde rapprochée, les Saucissons Brutaux, donnent corps à la terreur nazie.

En 2014, Claire Audhuy, spécialiste en art concentrationnaire, exhume un texte inédit des archives du camp de Theresienstadt: une farce pour marionnettes intitulée On a besoin d’un fantôme, rédigée en 1943 par un détenu âgé de 13 ans, Hanuš Hachenburg. En alliant deux faits réels survenus la même année — la visite de la Croix-Rouge et la représentation secrète de cette oeuvre — elle crée un projet de théâtre dans le théâtre, qui révèle le grotesque et la monstruosité d’une époque cruelle. Les marionnettes, incarnant tantôt des humains manipulés par leurs tortionnaires, tantôt des pantins volontairement bouffons, témoignent de la lucidité du théâtre concentrationnaire et du besoin irrépressible de rire pour transcender la peur et l’horreur.


Voir les infos pratiques

Sortir en famille à Vernier


Sortir en famille à Vernier

Danse, musique, cirque, théâtre, dix spectacles composent la nouvelle offre estampillée «famille» de la Ville de Vernier. Avec cette sélection, Myriam Jakir Duran, responsable du service culturel de Vernier, souhaite élargir le champ des publics au-delà des a priori d’âge d’après lesquels nous classons généralement les productions. Interview.

La grande peur dans le petit bassin


La grande peur dans le petit bassin

Jusqu’au 16 décembre, le POCHE /GVE plonge dans La résistance thermale. Le temple du wellness est un lieu d’habitudes. Mais celles-ci sont menacées par une offre de rachat. Lorsque la grande peur descend vers le bassin bouillonnant, l’esprit des Alpes indomptables s’empare d’un maître-nageur. Sera-t-il suivi par le masseur? Par les curistes? Les faux-semblants de la langue de Ferdinand Schmalz font des bulles.

La douceur des chambres froides


La douceur des chambres froides

Mourir, dormir, rêver peut-être invite aux pompes funèbres. Pile une visite documentée sur le travail des employés et leur compagnonnage avec les morts, face la découverte de la sensibilité et des questionnements de ces professionnels du passage vers le grand inconnu. Personne avant Denis Maillefer n’avait présenté Charon sous des traits aussi doux. A découvrir pour l’éternité, mais jusqu’au 21 octobre à la Comédie de Genève.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Ville de Genève - Orchestre de la Suisse Romande