Théâtre

Atelier | KOE et Maatschappij Discordia, tg STAN

| Théâtre

De KOE et Maatschappij Discordia, mise en scène tg STAN
Spectacle sans texte
Avec Matthias de Koning, Damiaan De Schrijver et Peter Van den Eede

Atelier, une pièce de KOE et Maatschappij Discordia mise en scène par le collectif tg STAN à découvrir à la Comédie de Genève du 14 au 17 avril 2019.

Ils se taisent! On les aime lorsqu’ils nous parlent, et là on les découvre constructeurs silencieux de bric-à-brac. Placés dans un dispositif bi-frontal, les Belges de tg STAN se réinventent. C’est aussi cela les STAN.
 

 
 Festival En direct de tg STAN 

Il y a un avant et un après les Stan, comme on les appelle. En revenant aux fondamentaux du théâtre dans les années 90, ce collectif flamand (deux femmes, deux hommes) a opéré une véritable révolution stylistique. Actrices et acteurs virtuoses, ils s’emparent du texte et en font une partition de liberté totale, en lien constant avec le public. Être aussi libres, drôles, vivants tout en respectant le texte à la ligne est le tour de force de cette troupe.

La Comédie de Genève lui consacre un festival du 3 au 17 avril et vous propose de découvrir 3 spectacles.

Infidèles du 3 au 6 avril 2019
De Ingmar Bergman, mise en scène tg STAN / de Roovers

Sa façon de mourir du 9 au 12 avril 2019
De Tiago Rodrigues, mise en scène tg STAN

Atelier du 14 au 17 avril 2019
De KOE et Maatschappij Discordia / spectacle sans texte, mise en scène tg STAN

En plus: brunch du samedi autour du jeu d’acteur, le 13 avril à 11h00
 
 
 Accessibilité 

Ce spectacle est recommandé aux personnes sourdes et malentendantes ainsi qu’aux personnes avec handicap mental. Une soirée Relax est prévue le 16 avril à 19h30.
Les soirées Relax offrent un accès aux spectacles dans un environnement et des conditions décontractés conseillées aux personnes en situation de handicap.


Voir les infos pratiques

La grande peur dans le petit bassin


La grande peur dans le petit bassin

Jusqu’au 16 décembre, le POCHE /GVE plonge dans La résistance thermale. Le temple du wellness est un lieu d’habitudes. Mais celles-ci sont menacées par une offre de rachat. Lorsque la grande peur descend vers le bassin bouillonnant, l’esprit des Alpes indomptables s’empare d’un maître-nageur. Sera-t-il suivi par le masseur? Par les curistes? Les faux-semblants de la langue de Ferdinand Schmalz font des bulles.

EF_Femininity: débat de genre au Grütli


EF_Femininity: débat de genre au Grütli

Enfants, ils se rêvaient filles. Les chorégraphes Marcel Schwald et Chris Leuenberger présentent EF_Femininity les 15 et 16 octobre au Grütli, Centre de production et de diffusion des Arts vivants à Genève, un spectacle créé avec la journaliste Shilok Mukkati, l’artiste performeuse Living Smile Vidya et la chorégraphe Diya Naidu, trois activistes indiennes pour la reconnaissance de leur propre féminité.

La douceur des chambres froides


La douceur des chambres froides

Mourir, dormir, rêver peut-être invite aux pompes funèbres. Pile une visite documentée sur le travail des employés et leur compagnonnage avec les morts, face la découverte de la sensibilité et des questionnements de ces professionnels du passage vers le grand inconnu. Personne avant Denis Maillefer n’avait présenté Charon sous des traits aussi doux. A découvrir pour l’éternité, mais jusqu’au 21 octobre à la Comédie de Genève.

Transrobotisme à Saint-Gervais


Transrobotisme à Saint-Gervais

Guillaume Béguin s’empare de l’intelligence artificielle pour mieux questionner notre monde à travers un spectacle corrosif et drôle intitulé Titre à jamais provisoire, à voir au Théâtre Saint-Gervais à Genève du 11 au 18 octobre. L’auteur a choisi l’absurde de notre présent virtuel pour parler des fondements de la culture, un sujet qui l’anime depuis plusieurs années.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Théâtre Forum Meyrin - Le Triomphe de l’amourConcours de Geneve 2018