Pluridisciplinaire

aSH | Aurélien Bory – Shantala Shivalingappa

| Théâtre | Danse

Conception, mise en scène, Aurélien Bory
Avec Shantala Shivalingappa - Loïc Schild, Percussions

aSH, un spectacle de danse indienne d'Aurélien Bory et Shantala Shivalingappa à découvrir au Théâtre Forum Meyrin (TFM) le 30 novembre 2019.

Ça commence par les huit syllabes d’un nom qui, à lui seul, invite à danser. Lorsqu’Aurélien Bory rencontre Shantala Shivalingappa pour la première fois, son imagination se met immédiatement à virevolter. Un jour, c’est sûr, il construira avec elle un de ces spectacles dont il a fait sa marque de fabrique, un spectacle dans lequel le cirque et la danse fusionnent en une seule discipline.

Ainsi naquit aSH, dont la source d’inspiration est avant tout Shantala elle-même, son histoire de femme qui vit entre Paris et Madras, sa danse, influencée tant par Pina Bausch, avec qui elle a travaillé, que par les gestes mille fois répétés du kuchipudi, une danse traditionnelle indienne qu’elle pratique depuis son enfance.

Dans le nom de Shantala Shivalingappa s’est glissée une divinité, et non des moindres: Shiva, le maître de la vie et de la destruction, le dieu aux mille noms. Si aSH sonne d’abord comme une dédicace à la danseuse, le titre fait aussi allusion à Shiva, souvent représenté recouvert de cendres, «ash» en anglais. Il est donc ici question de quelque chose qui va mourir et d’autre chose qui va naître. Aurélien Bory sculpte l’espace de la scène comme un rythme et lui insuffle une vibration reprise et transformée à l’infini par le percussionniste Loïc Schild. Le reste appartient à Shantala, dont les cercles tracés du bout des orteils dessinent comme un mandala sur un tapis de farine. Une transe dans un décor noir, brillant et vivant.


Voir les infos pratiques

Où sont passées les luttes d’antan?


Où sont passées les luttes d’antan?

Que reste-il de la révolution? Avec Manifesto(ns)! un corpus de textes a été confié à Sarah Calcine et Joséphine de Weck, avec mission d’en faire des spectacles. Elles ont cherché des résonances et réalisé deux montages qui se répondraient d’autant mieux qu’ils seraient différents. Leurs réponses composent avec la nostalgie, la tendresse, l’humour. A découvrir du 17 février au 1er mars au POCHE.

Archipel explore les Passages


Archipel explore les Passages

Intitulée Passages, la 29e édition du festival Archipel des musiques d'aujourd'hui se déroule du 26 mars au 6 avril. Archipel explore les chemins qui brisent les frontières entre les peuples, les générations et les cultures. La programmation de cette édition trace la carte d'un art vibrant, désireux de s'échapper de son domaine, de s'ouvrir aux autres.

Aux miroirs de Louise Bourgeois


Aux miroirs de Louise Bourgeois

Pour Louis(e), création autour de la figure de l’artiste Louise Bourgois, Rachel Gordy et Thrisha Leys se sont plongée dans ses journaux intimes, son œuvre... Résultat: un sensible portrait dévoilant des facettes peu connues de l’une des sculptrices et plasticiennes majeures du siècle dernier. A découvrir au Grütli, du 24 février au 8 mars.

Face à Moloch (au bureau)


Face à Moloch (au bureau)

Du 18 février au 1 mars, le Théâtre du Loup invite à se plonger dans l’enfer du travail. Pour rire. Avec Je préférerais mieux pas, l’auteur Rémi de Vos et le metteur en scène Joan Mompart mettent le doigt sur les ravages du soft-power au troisième millénaire.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Les Huguenots - Grand Théâtre de GenèveLes beaux jours - Les Amis musiquethéâtreTrisha Leys - Grütli