Classique / Ballet | 5 spectacles


Danse

Les Indes galantes

Du 13 décembre au 29 décembre 2019 | Grand Théâtre de Genève, Genève

| Danse | Musique

Direction musicale Leonardo García Alarcón
Mise en scène Lydia Steier - Chorégraphie Demis Volpi

Avec Les Indes galantes de Jean-Philippe Rameau, le Grand Théâtre inaugure une nouvelle ère de collaboration entre sa scène lyrique et sa compagnie de ballet.
Dans le prologue, Hébé, déesse de la jeunesse, déplore la séduction de ses fidèles par Bellone, déesse de la guerre. Hébé appelle l’Amour à la rescousse... À la fin, il ne restera qu’à construire ensemble une nouvelle société des nations!

Danse

Le Lac des Cygnes

Du 14 décembre au 1 février 2020 | Bâtiment des Forces Motrices (BFM), Genève

| Danse | Classique / Ballet

Danse

Casse-Noisette

Du 15 décembre au 2 février 2020 | Bâtiment des Forces Motrices (BFM), Genève

| Danse | Classique / Ballet

Féerique et spectaculaire, le ballet Casse-Noisette fait souvent partie des présents que l'on offre aux enfants, histoire de les émerveiller, histoire de leur emplir le regard de cette magie époustouflante

Danse

The Six Brandenburg Concertos

Du 20 février au 23 février 2020 | Bâtiment des Forces Motrices (BFM), Genève

| Danse | Classique / Ballet

Chorégraphie Anne Teresa De Keersmaeker
Direction musicale Amandine Beyer

«Plus que nulle autre, la musique de Bach porte en elle le mouvement et la danse.» Pendant son séjour new-yorkais en 1980, Anne Teresa De Keersmaeker s’était fait connaître en tant que danseuse et chorégraphe, alors qu’elle écoutait constamment les Concertos de Bach. Presque 40 ans plus tard, elle a chorégraphié une pièce de deux heures sur la musique de ces six concerti grossi.

Danse

Ce qu’il nous reste

Du 6 juin au 14 juin 2020 | Bâtiment des Forces Motrices (BFM), Genève

| Danse | Classique / Ballet

Chorégraphie Jérémy Tran

En filigrane, une question: qu’est-ce qu’il nous reste après le traumatisme d’une capitulation, d’une révolution, d’un génocide? Le rapport de Jérémy Tran à la danse n’est pas conventionnel. Ce qu’il nous reste, c’est aussi la filiation du violon de Johann Paul von Westhoff, virtuose suédois entendu par Johann Sebastian Bach. Avec Jérémy Tran la tension entre notre devoir de mémoire et notre besoin d’oublier fait corps.

Faites-vous légers - Les Amis Musiquethéâtre