Danse

Voces | Ballet de flamenco de Sara Baras

| Danse | Classique / Ballet

Direction artistique, mise en scène et chorégraphie Sara Baras
Keko Baldomero, direction et composition musicale

Voces, un ballet de flamenco chorégraphié et mis en scène par Sara Baras à voir à l’Opéra des Nations à Genève du 21 au 25 février 2018.

Après RojoTango au cours de la saison 2016-2017, le Grand Théâtre de Genève vous invite à découvrir le monde du Flamenco, avec l’une de ses plus prestigieuses ambassadrices, Sara Baras. Inscrit, depuis 2010, au patrimoine immatériel de l’UNESCO, le Flamenco, au carrefour de l’occident et de l’orient, est l’affirmation d’un mode de vie, de penser et de voir le monde. "Être flamenco" devient en soi un art de vivre.

Cri primal et cri de la mémoire, le flamenco est une dialectique entre l’extérieur du "moi", dans le passé, et son intimité dans le présent. L’expression flamenca fait appel à un monde de tensions et de violences, de passions et d’angoisses, de forts contrastes et d’oppositions qui engendrent le cri du retour aux origines. Ici le corps devient le prolongement de l’esprit. Les drames de la vie, les sentiments les plus profonds, les émotions les plus intimes constituent la sève nourricière du flamenco.

En 1998, Sara Baras crée sa propre compagnie et sa première chorégraphie, Sensaciones. Personne ne sait lui résister, malgré son visage d’ange, elle a une trempe d’acier et règne sur sa troupe en maître. Elle décide du sujet de ses ballets avec une prédilection pour les personnages emblématiques féminins. Elle signe les chorégraphies et s’en fait l’interprète principale, engage pour chaque création le partenaire qui lui plait. Elle gère les lumières, dessine les costumes, choisit les musiques. Ses spectacles ont ce qu’il faut de folie et de fièvre pour plaire autant à l’amateur de flamenco qu'au grand public.


Voir les infos pratiques

Sortir en famille à Vernier


Sortir en famille à Vernier

Danse, musique, cirque, théâtre, dix spectacles composent la nouvelle offre estampillée «famille» de la Ville de Vernier. Avec cette sélection, Myriam Jakir Duran, responsable du service culturel de Vernier, souhaite élargir le champ des publics au-delà des a priori d’âge d’après lesquels nous classons généralement les productions. Interview.

La grande peur dans le petit bassin


La grande peur dans le petit bassin

Jusqu’au 16 décembre, le POCHE /GVE plonge dans La résistance thermale. Le temple du wellness est un lieu d’habitudes. Mais celles-ci sont menacées par une offre de rachat. Lorsque la grande peur descend vers le bassin bouillonnant, l’esprit des Alpes indomptables s’empare d’un maître-nageur. Sera-t-il suivi par le masseur? Par les curistes? Les faux-semblants de la langue de Ferdinand Schmalz font des bulles.

La douceur des chambres froides


La douceur des chambres froides

Mourir, dormir, rêver peut-être invite aux pompes funèbres. Pile une visite documentée sur le travail des employés et leur compagnonnage avec les morts, face la découverte de la sensibilité et des questionnements de ces professionnels du passage vers le grand inconnu. Personne avant Denis Maillefer n’avait présenté Charon sous des traits aussi doux. A découvrir pour l’éternité, mais jusqu’au 21 octobre à la Comédie de Genève.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Ville de Genève - Orchestre de la Suisse Romande