Danse

TRACES#Genève #2050 | József Trefeli et Mike Winter

| Danse | Contemporaine

Concept et chorégraphie József Trefeli et Mike Winter en collaboration avec les danseurs
Danseurs et danseuses professionnels: Marine Besnard et Madeleine Piguet-Raykov
Jeunes danseurs et danseuses professionnels: 3 interprètes récemment sortis des formations de danse contemporaine suisses
Danseurs et danseuses non professionnels: 10 interprètes

TRACES#Genève #2050, une pièce chorégraphique de József Trefeli et Mike Winter à découvrir à l'ADC à Genève du 18 au 28 janvier 2018.

À quoi ressemblera la danse du futur?

Ce devenir dansant titille les imaginaires croisés de Mike Winter et József Trefeli. Et c’est avec un groupe hétéroclite qu’ils vont expérimenter cette proposition.


Nous voici donc en 2050 dans une Genève devenue exsangue et d’où les danseurs sont bannis. Regroupés dans 
un monde souterrain, les corps sont contenus dans ce présent-là, lavés de préjugés et de méthodologie, mais puissants et créatifs. Car il leur faudra trouver autre chose qu’une béquille chic pour redorer, là-haut, leur statut. Dans ce futur proche, ils devront collaborer au renouvellement des potentialités du corps.
 

 
 Autour du spectacle 

Rencontre public-artistes, jeudi 19 janvier.
À la découverte de la danse contemporaine, jeudi 25 janvier, “La danse c’est…”.


Voir les infos pratiques

Sortir en famille à Vernier


Sortir en famille à Vernier

Danse, musique, cirque, théâtre, dix spectacles composent la nouvelle offre estampillée «famille» de la Ville de Vernier. Avec cette sélection, Myriam Jakir Duran, responsable du service culturel de Vernier, souhaite élargir le champ des publics au-delà des a priori d’âge d’après lesquels nous classons généralement les productions. Interview.

La grande peur dans le petit bassin


La grande peur dans le petit bassin

Jusqu’au 16 décembre, le POCHE /GVE plonge dans La résistance thermale. Le temple du wellness est un lieu d’habitudes. Mais celles-ci sont menacées par une offre de rachat. Lorsque la grande peur descend vers le bassin bouillonnant, l’esprit des Alpes indomptables s’empare d’un maître-nageur. Sera-t-il suivi par le masseur? Par les curistes? Les faux-semblants de la langue de Ferdinand Schmalz font des bulles.

La douceur des chambres froides


La douceur des chambres froides

Mourir, dormir, rêver peut-être invite aux pompes funèbres. Pile une visite documentée sur le travail des employés et leur compagnonnage avec les morts, face la découverte de la sensibilité et des questionnements de ces professionnels du passage vers le grand inconnu. Personne avant Denis Maillefer n’avait présenté Charon sous des traits aussi doux. A découvrir pour l’éternité, mais jusqu’au 21 octobre à la Comédie de Genève.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Ville de Genève - Orchestre de la Suisse Romande