Pluridisciplinaire

Les Indes galantes | Opéra-ballet de Jean-Philippe Rameau

| Danse | Musique | Opéra / Opérette | Classique / Ballet

Direction musicale Leonardo García Alarcón
Mise en scène Lydia Steier - Chorégraphie Demis Volpi
Livret de Louis Fuzelier

Avec Kristina Mkhitaryan, Roberta Mameli, Claire de Sévigné, Amina Edris, Renato Dolcini, Gianluca Buratto, Anicio Zorzi Giustiniani, François Lis et Cyril Auvity
Cappella Mediterranea
Chœur du Grand Théâtre de Genève

Les Indes galantes, un opéra-ballet de Jean-Philippe Rameau dans une mise en scène de Lydia Steier à découvrir au Grand Théâtre de Genève du 13 au 29 décembre 2019.

Avec Les Indes galantes (1735) Jean-Philippe Rameau écrivit ce chef-d’œuvre du genre de «l’opéra-ballet» dont la nature légère entremêle les parties chantées d’intermèdes dansés.

À l’époque, tous les rivages éloignés étaient des «Indes», et «galant» avait bien plus le sens d’«érotique», que de «prévenant». Dans le prologue du librettiste Louis Fuzelier, Hébé, déesse de la jeunesse, déplore la séduction de ses fidèles par Bellone, déesse de la guerre. Hébé appelle l’Amour à la rescousse pour qu’il envoie ses petits Cupidons ailés recruter des guerrières et guerriers pour la cause galante.

De là part la réflexion de Lydia Steier. L’Américaine lèvera le rideau sur le conflit naissant. Les uns chercheront une solution dans des jeux dionysiaques, presque apocalyptiques, les autres à se rendre maîtres de la situation par l’imposition d’un ordre strict. Les bombes se mettront à tomber, chaque partie paiera son tribut. À la fin, il ne restera qu’à construire ensemble une nouvelle société des nations!

Avec cette œuvre où la danse et la voix sont à parité quasi complète, le Grand Théâtre inaugure une nouvelle ère de collaboration entre sa scène lyrique et sa compagnie de ballet.


En lien avec le spectacle: Les Indes à la plage

Apéropéra - Le 12 décembre, dès 18h30 dans le foyer.
L'intropèra - Présentation de l’œuvre 45 min avant chaque spectacle dans le foyer.
Voilà voilà! - Rencontre avec les artistes dans le foyer à l'issue de la représentation du 21 décembre.
En coulisse - Visite accompagnée des coulisses le 19 décembre (sur réservation).
Duel #2: Le politique peut-il sauver le monde? - Joutes verbales le 21 janvier à 20h00. Les personnalités de la culture viennent nous convaincre de la situation intenable et de son contraire sur les sujets les plus brillants du moment.


Voir les infos pratiques

Le Brésil de toutes les couleurs


Le Brésil de toutes les couleurs

Flavia Coelho est en concert samedi 16 novembre à l’Epicentre de Collonge-Bellerive. Installée en France, la chanteuse s’illustre dans une démarche de métissage, dans laquelle elle interroge les racines de la musique brésilienne. Son nouvel album DNA est plus politique que les précédents. Il a été conçu et écrit sous l’influence du choc que lui a procuré le résultat du dernier scrutin présidentiel de son pays.

Le LME poursuit sa quête


Le LME poursuit sa quête

Le Lemanic Modern Ensemble a lancé sa saison au Concours de Genève. Elle se poursuivra au fil de concerts d'abonnement, dès le 11 décembre. L'occasion de dialoguer autant avec la littérature qu’avec la peinture. Le LME poursuit également son travail de relecture de grands compositeurs, avec notamment un programme consacré à Gustav Mahler.

A la recherche de très humains travers


A la recherche de très humains travers

Dès le 30 octobre au Grütli, Mathias Glayre propose Coeur luxuriant et atteint. Ce coeur double peut être celui de chacun, sublime ou médiocre selon l’humeur et la situation de la journée. Qui ne s’est pas surpris à se désintéresser totalement d’un proche qui témoigne de ses malheurs? Qui n’est jamais saisi par une petite colère d’automobiliste, bien à l’abri derrière son pare-brise? Un spectacle qui plonge au coeur des petits secrets.

 

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Mahabharata - TMGLe Corps infini - Amis Musiquetheatre