Danse

Le Sacre² | Andonis Foniadakis - Jeroen Verbruggen

| Danse

Ballet du Grand Théâtre de Genève
Orchestre de la Suisse Romande, Kevin John Edusei, direction - The Bad Plus, Benjamin Magnin

Le Sacre², deux chorégraphies de Andonis Foniadakis et Jeroen Verbruggen pour le Ballet du Grand Théâtre, à découvrir du 26 au 31 mai 2021 au Grand Théâtre de Genève.

Une partition, deux interprétations juxtaposées. Depuis les Trois Boléros d’Odile Duboc à Danse à Aix-en-Provence en 1997, la notion de démultiplier, au cours d’une soirée, une œuvre par ses chorégraphes, ses interprètes musicaux, voire ses ensembles de danseurs, a fait son chemin.

Pour clore sa saison 2020-2021, le Ballet du Grand Théâtre de Genève esquisse un calcul binaire, en reprenant l’une des œuvres iconiques de son répertoire et en y ajoutant une réflexion hyper-contemporaine et effrontée, sur une seule et même œuvre: Le Sacre du printemps d’Igor Stravinsky.

Andonis Foniadakis offrit au public genevois en 2007 une édition de l’œuvre en un solo virtuel pour une danseuse, unique victime de la brutalité rituelle du Sacre. Foniadakis proposa en 2013 une nouvelle version de cette vision féroce, cette fois pour toute la compagnie. Pour ce troisième passage, il revisitera sa chorégraphie qui sera accompagnée depuis la fosse par l’Orchestre de la Suisse Romande, sous la baguette de Kevin John Edusei.

Pour le second volet de ce Sacre, le Ballet de Genève invite l’un de ses familiers, Jeroen Verbruggen, à mettre à sa mesure Massâcre, créé en 2017 pour le Ballet de Monte-Carlo. Quand le génial trublion belge écoute l’œuvre de Stravinsky, il y entend la voix du jazz et cette vibration profonde lui parle d’une pièce au carré, avec deux groupes de danseurs divisés selon les sexes, reflétant la dualité de tout ce qui existe autour de nous, le champ dans lequel ce qui s’oppose entre en collision et, parfois, en équilibre. Lorsque notre narcissisme éhonté sacrifie les plus faibles, demandons-nous à nos dieux de nous rendre le printemps ou simplement d’assouvir notre soif amère de massacre? Cette version jazz acoustique et électronique d’éléments musicaux du Sacre est éditée et arrangée par Benjamin Magnin pour l’ensemble Bad Plus.



En relation avec le spectacle: 45 minutes avant chaque représentation, Intropéra

En relation avec le spectacle: le 19 mai à 18h30, conférence sur l'oeuvre

En relation avec le spectacle: le 20 mai à 18h30, Apéropéra

En relation avec le spectacle: le 22 mai, 11h, un atelier de pratique artistique en lien avec Le Sacre² - Ateliers Publics

En relation avec le spectacle: le 29 mai, environ 15 minutes après la représentation, visite en coulisse - En coulisse




 

 

 


Voir les infos pratiques