Danse

Le Lac des Cygnes | Ballet classique de Saint-Petersbourg

| Danse | Classique / Ballet

Chorégraphie de M. Petipa et L. Ivanov, directeur artistique Andrey Batalov
Musique de P. I Tchaikovski

Le Lac des Cygnes, un ballet en 4 actes chorégraphié par M. Petipa et L. Ivanov à découvrir au Bâtiment des Forces Motrices (BFM) à Genève le 25 novembre et le 15 décembre 2018.

Le Lac des Cygnes est un ballet qui est connu mondialement. La musique nous ramène dans un univers féerique, l’histoire bouleverse et ressasse toujours des émotions.

Par la beauté de sa musique et de sa chorégraphie, Le Lac des Cygnes est l’incarnation par excellence du ballet classique. Pour une danseuse étoile, le double rôle du cygne blanc, Odette, et du cygne noir, Odile, est un des rôles parmi les plus beaux et les plus difficiles. Tchaïkovski a écrit un ballet symphonique dont les passages immortels font partie du chef-d’œuvre de la musique classique. Construit autour de la performance d’Odette/Odile, un rôle que exige un équilibre entre expression dramatique et technique-dans l’acte II Odile, le cygne noir, double maléfique dé Odile exécute 32 fouettée spectaculaires-ce sommes du ballet blanc déploiement de beauté sans égal, constitue un véritable exploit esthétique et exige des prouesses techniques de la part des étoiles tout comme du corps de ballet parfaitement synchronisé.

Rivalisant tous de rigueur et de précision, les danseurs frôlent ici la perfection. Il y a l’élégance et la grâce infinie de la divine Odette, reine des cygnes, la fourberie de l’enchanteresse Odile, l’amour d’un prince a la technique infaillible ,trompé par un magicien, un serpentin de ballerines étourdissantes aux lignes parfait et aux tutus vaporeux, l’immatérialité des mouvements des bras des cygnes, et la partition riche en tensions dramatiques et en énergie émotionnelle de Tchaïkovski. De féerie pure.


Voir les infos pratiques

EF_Femininity: débat de genre au Grütli


EF_Femininity: débat de genre au Grütli

Enfants, ils se rêvaient filles. Les chorégraphes Marcel Schwald et Chris Leuenberger présentent EF_Femininity les 15 et 16 octobre au Grütli, Centre de production et de diffusion des Arts vivants à Genève, un spectacle créé avec la journaliste Shilok Mukkati, l’artiste performeuse Living Smile Vidya et la chorégraphe Diya Naidu, trois activistes indiennes pour la reconnaissance de leur propre féminité.

La douceur des chambres froides


La douceur des chambres froides

Mourir, dormir, rêver peut-être invite aux pompes funèbres. Pile une visite documentée sur le travail des employés et leur compagnonnage avec les morts, face la découverte de la sensibilité et des questionnements de ces professionnels du passage vers le grand inconnu. Personne avant Denis Maillefer n’avait présenté Charon sous des traits aussi doux. A découvrir pour l’éternité, mais jusqu’au 21 octobre à la Comédie de Genève.

Transrobotisme à Saint-Gervais


Transrobotisme à Saint-Gervais

Guillaume Béguin s’empare de l’intelligence artificielle pour mieux questionner notre monde à travers un spectacle corrosif et drôle intitulé Titre à jamais provisoire, à voir au Théâtre Saint-Gervais à Genève du 11 au 18 octobre. L’auteur a choisi l’absurde de notre présent virtuel pour parler des fondements de la culture, un sujet qui l’anime depuis plusieurs années.

Mais qui sont ces gens?... ces naufragés du zéro G


Mais qui sont ces gens?... ces naufragés du zéro G

Du 5 au 21 octobre, le Théâtre du Loup donne rendez-vous à un groupe d’amies et d’amis qui s’apprête à fêter le Nouvel An à la campagne. Chacun transporte l’élément perturbateur dans son sac ou dans sa poche. La catastrophe couve, et bien davantage lorsque le réseau et l’électricité viennent à manquer. Avec ou sans portable, Mais qui sont ces gens? est un Radeau de la Méduse moderne.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Théâtre Forum Meyrin - Le Triomphe de l’amourConcours de Geneve 2018