Danse

Katerina Andreou | BSTRD

| Danse | Contemporaine

Chorégraphie et interprétation: Katerina Andreou

Katerina Andreou présente BSTRD, une chorégraphie à découvrir du 6 au 10 novembre 2019 à l’ADC, Genève.

Une plateforme carrée de 6 x 6 m sur scène, pointe saillante dirigée vers le public. Katerina Andreou bondit sur l’estrade, les cheveux trempés, pose délicatement un vinyle sur la platine. Sur les beat d’un sample de house, elle danse toute la rage de BSTRD, tous les titres sans nom, sans classe et sans provenance, abâtardis.

La culture house, sa danse, sa musique, est issue de toutes les communautés et la danseuse les rassemble pour échapper aux classifications. Tout mélanger, réinventer une origine sans pureté, ni impureté, «c’est ce qui m’intéressait dans le fait de presser mon propre vinyle, original et neuf.» Avec cette platine pour seule scénographie, la danseuse grecque livre une danse haletante et furieuse, au rythme des «Go!» qu’elle lance à elle-même, lorsque son corps faiblit ou feint d’hésiter.

La scène est un ring où flow et corps se confrontent. En 2015, Katerina Andreou est remarquée pour son premier solo A Kind of Fierce, qui dévoile la singularité d’une écriture inspirée de la culture de rue – les danses urbaines et concerts punk-rock des années 80, le voguing de la scène gay new-yorkaise. «Après avoir été interprète pour de nombreux chorégraphes, j’ai senti le besoin de retourner seule en studio et de travailler pour moi-même. J’avais accumulé beaucoup trop d’instructions et j’avais besoin de délester mon corps de toutes ses informations corporelles…»

BSTRD poursuit dans la ligne de cet affranchissement. Sur les pas de la house, la danseuse quitte tout rapport d’autorité esthétique, politique et social, avec la rage de celle qui retrouve la liberté.


Voir les infos pratiques

Le Brésil de toutes les couleurs


Le Brésil de toutes les couleurs

Flavia Coelho est en concert samedi 16 novembre à l’Epicentre de Collonge-Bellerive. Installée en France, la chanteuse s’illustre dans une démarche de métissage, dans laquelle elle interroge les racines de la musique brésilienne. Son nouvel album DNA est plus politique que les précédents. Il a été conçu et écrit sous l’influence du choc que lui a procuré le résultat du dernier scrutin présidentiel de son pays.

Le LME poursuit sa quête


Le LME poursuit sa quête

Le Lemanic Modern Ensemble a lancé sa saison au Concours de Genève. Elle se poursuivra au fil de concerts d'abonnement, dès le 11 décembre. L'occasion de dialoguer autant avec la littérature qu’avec la peinture. Le LME poursuit également son travail de relecture de grands compositeurs, avec notamment un programme consacré à Gustav Mahler.

A la recherche de très humains travers


A la recherche de très humains travers

Dès le 30 octobre au Grütli, Mathias Glayre propose Coeur luxuriant et atteint. Ce coeur double peut être celui de chacun, sublime ou médiocre selon l’humeur et la situation de la journée. Qui ne s’est pas surpris à se désintéresser totalement d’un proche qui témoigne de ses malheurs? Qui n’est jamais saisi par une petite colère d’automobiliste, bien à l’abri derrière son pare-brise? Un spectacle qui plonge au coeur des petits secrets.

 

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Le Corps infini - Amis MusiquetheatreMahabharata - TMG