Danse

Katerina Andreou | BSTRD

| Danse | Contemporaine

Chorégraphie et interprétation: Katerina Andreou

Katerina Andreou présente BSTRD, une chorégraphie à découvrir du 6 au 10 novembre 2019 à l’ADC, Genève.

Une plateforme carrée de 6 x 6 m sur scène, pointe saillante dirigée vers le public. Katerina Andreou bondit sur l’estrade, les cheveux trempés, pose délicatement un vinyle sur la platine. Sur les beat d’un sample de house, elle danse toute la rage de BSTRD, tous les titres sans nom, sans classe et sans provenance, abâtardis.

La culture house, sa danse, sa musique, est issue de toutes les communautés et la danseuse les rassemble pour échapper aux classifications. Tout mélanger, réinventer une origine sans pureté, ni impureté, «c’est ce qui m’intéressait dans le fait de presser mon propre vinyle, original et neuf.» Avec cette platine pour seule scénographie, la danseuse grecque livre une danse haletante et furieuse, au rythme des «Go!» qu’elle lance à elle-même, lorsque son corps faiblit ou feint d’hésiter.

La scène est un ring où flow et corps se confrontent. En 2015, Katerina Andreou est remarquée pour son premier solo A Kind of Fierce, qui dévoile la singularité d’une écriture inspirée de la culture de rue – les danses urbaines et concerts punk-rock des années 80, le voguing de la scène gay new-yorkaise. «Après avoir été interprète pour de nombreux chorégraphes, j’ai senti le besoin de retourner seule en studio et de travailler pour moi-même. J’avais accumulé beaucoup trop d’instructions et j’avais besoin de délester mon corps de toutes ses informations corporelles…»

BSTRD poursuit dans la ligne de cet affranchissement. Sur les pas de la house, la danseuse quitte tout rapport d’autorité esthétique, politique et social, avec la rage de celle qui retrouve la liberté.


Voir les infos pratiques
Noel est annulé - TFM Esprit viennois - L'OCGPièces de guerre - Comédie