Danse

Alvin Ailey American Dance Theater

| Danse | Contemporaine

La compagnie Alvin Ailey - American Dance Theater sera au Théâtre du Léman à Genève du 19 au 23 septembre 2018.

Les spectateurs danseront sur leurs sièges sur la bande-son disco palpitante de Stack-Up de Talley Beatty, dans laquelle les clients d’une discothèque bondée dansent avec attitude, insolence et désespoir féroce. «Tout simplement, l’événement de la saison» (HuffPost).

Members Don’t Get Weary, de Jamar Roberts, membre de longue date de la Compagnie, est consacré aux enregistrements de la légende du jazz John Coltrane. «Aussi émotif que virtuose» (Le New York Times).

Mass, du directeur artistique Robert Battle, est un travail fascinant qui souligne la «vitalité héroïque» des danseurs d’Ailey (Le New York Times).

Ella, de Robert Battle, associe le scatting virtuose de la chanteuse iconique Ella Fitzgerald avec un mouvement articulé ultra-rapide, dans un tour de force «rapide, féroce et enjoué» (Chicago Tribune) qui laisse les spectateurs (et les danseurs) haletants.

The Winter in Lisbon, de Billy Wilson, est un ballet pétillant et sensuel, célébrant quatre décennies de la musique formidable de Dizzy Gillespie. Cette «fête sur scène avec rythme, couleur et surprises» (Le New York Times) rend hommage à Gillespie en tant que parfait musicien de jazz, créant une atmosphère dans laquelle les danseurs défient, amusent et envoûtent leur audience.

Les émotions éclatantes de Wild is the Wind de Nina Simone se déroulent dans le solo saisissant In/Side de Robert Battle, un cri viscéral de pure corporalité qui démontre parfaitement le style audacieux et débridé du chorégraphe. «…intense et percutant… les spectateurs ont clamé leur approbation.» (Le Miami Herald).

Toutes les représentations se terminent avec le bien-aimé chef-d’œuvre d’Alvin Ailey, Revelations, le travail de danse moderne le plus populaire au monde qui «ne peut pas manquer d’émouvoir» (Vogue).


Voir les infos pratiques

Un trou noir qui absorbe tout


Un trou noir qui absorbe tout

A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS! Du 24 au 26 avril, le Théâtre Am Stram Gram devait présenter Nous dans le désordre, de Estelle Savasta, qui raconte l’histoire d’un adolescent qui décide de rester couché et de ne plus communiquer, déclenchant une foule de réactions dans son entourage.

La Guerre d’Espagne vue depuis la cuisine


La Guerre d’Espagne vue depuis la cuisine

A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS! Pour vous le faire encore davantage regretter, et vous distraire, leprogramme.ch donne la parole aux artistes et créateurs des spectacles annulés. Dans Frères, attendu au TMG du 25 au 29 mars 2020, la Cie Les Maladroits devait raconter la Guerre d’Espagne et son cortège d’atrocités avec du sucre et du café.

L’OSR avec Mahler et Piemontesi en 2020-2021


L’OSR avec Mahler et Piemontesi en 2020-2021

INTERVIEW. Steve Roger, directeur général de l’Orchestre de la Suisse Romande (OSR), présente la Saison 2020-2021. Celle-ci verra Jonathan Nott diriger notamment plusieurs oeuvres de Gustav Mahler.

Oser l’espoir en réalité augmentée


Oser l’espoir en réalité augmentée

INTERVIEW. Le directeur Aviel Cahn et la dramaturge Clara Pons présentent la saison 2020-2021 du Grand Théâtre de Genève. Photo: Pélleas et Mélisande, de Claude Debussy, à découvrir du 18 au 28 janvier 2021.

A la vivante mémoire de nos pères


A la vivante mémoire de nos pères

A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS! leprogramme.ch donne la parole aux créateurs des spectacles annulés. Avec Partir, Jean-Daniel Piguet devait interroger l’humain face à la mort, du 15 au 26 juin au Grütli

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...