Danse

à Noemi | Pierre Pontvianne, Vincent Dunoyer

| Danse | Contemporaine

A Noemi, une proposition de Pierre Pontvianne et Vincent Dunoyer en hommage à Noemi Lapzeson, à découvrir à l’ADC à Genève du 4 au 6 février dans le cadre du Festival Antigel 2019.

La chorégraphe Noemi Lapzeson est décédée en janvier 2018. L'ADC et le Festival Antigel ont souhaité parler de ce qu'elle aimait, de son rapport à la musique, de ses lectures, de sa cuisine et de tout ce dont on peut se souvenir d'une personne qu'on a beaucoup aimée.

Là-Sextet
«Il n'y pas de meilleure ruse pour les catastrophes que l'apparente normalité du temps qui passe». G. Didi-Hubeman.
Cette citation extraite de Sentir le grisou sera le point de départ de là-Sextet. Dans cette pièce chorégraphique, six interprètes sont assi·e·s sur des chaises, posées côte à côte. Corps d'âges divers, ils·elles s'inventent un présent recomposé, un "comment faire pour tenir ensemble".
La pièce Là-Sextet de Pierre Pontvianne a été créée dans le cadre de Passion(s) au festival Montpellier Danse, en juin 2016. Ce titre renvoie sans équivoque à la Passion selon Saint-Mathieu, l'œuvre de Jean-Sébastien Bach. Ce projet a réuni plusieurs voix, celles de chorégraphes ou danseur·e·s, de metteur·e·s en scène ou de cinéastes.

Noémi va seule
Entre hommage et rêverie, Vincent Dunoyer a eu carte blanche pour livrer un portrait de Noemi Lapsezon. Un voyage onirique à travers les archives de cette figure incontournable de la danse contemporaine genevoise. Noemi va seule n'est pas une hagiographie de la danseuse argentine, genevoise d'adoption. Comme son titre le suggère, c'est plutôt musicalement qu'il faut l'entendre, comme une partition composée de vidéos d'archives, intimes et professionnelles, de textes et de danse librement associés. Avec la distance d'un étranger, proche cependant dans son amour pour la danse, la musique de Bach et la poésie de Roberto Juarroz, Vincent Dunoyer regarde à travers les archives pour voir Noemi et mieux la rêver.


Voir les infos pratiques

Le répertoire et l’aventure


Le répertoire et l’aventure

La saison 2019/2020 de L’Orchestre de Chambre de Genève (L’OCG) s’organise autour de sept Concerts de soirée. Et autant d’occasions pour le directeur artistique et musical Arie Van Beek d’apparenter classique reconnu et rarement joué. Premier rendez-vous le 1er octobre avec notamment Franz Schubert, Frank Martin, Ariadna Alsina Tarrès et Carl Phillip Emmanuel Bach.

Le management sous la loupe au Théâtre du Grütli


Le management sous la loupe au Théâtre du Grütli

Dans Mercredi 13, une comédienne se fait brutalement licencier alors que la troupe prépare une adaptation de Vendredi ou les limbes du Pacifique de Michel Tournier. D’après son expérience personnelle, la metteure en scène Diane Muller a composé une fable judiciaire sans tabou ni trompette sur les normes du monde du travail, à voir du 17 au 29 mai au Théâtre du Grütli de Genève.

Le Grand Théâtre va "Oser l’espoir"


Le Grand Théâtre va "Oser l’espoir"

Nouveau directeur, nouvelle impulsion: Aviel Cahn a baptisé sa première saison au Grand Théâtre de Genève Oser l’espoir. Dès le 11 septembre avec Einstein on The Beach de Philipp Glass, la volonté de faire bouger les lignes est évidente. Une moitié d’œuvres contemporaines et une moitié d’opéras classiques se rejoignent dans une ambition de questionner le monde et la société.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

L’Orchestre de Chambre de Genève - Destination Tango