Musique

Vincent Peirani Quintette

| Musique | Jazz / Blues

Vincent Peirani Quintette en concert de jazz le 8 octobre 2019 à la Maison des Arts du Léman, Thonon-les-Bains, dans le cadre de JazzContreBand.

Il est loin le temps où l’accordéon était cantonné aux seuls bals populaires. Après Richard Galliano, c’est aujourd’hui avec Vincent Peirani qu’il faut compter pour se faire une idée des multiples genres auxquels se prête ce «petit orchestre à lui tout seul».

Après le succès de son album Living Being, Vincent Peirani présente sur scène l’élégant Living Being II – Night Walker, le second opus de son quintette éponyme qu’il voit comme un «Chamber Rock Music Orchestra».

Sa vision musicale aventureuse et cosmopolite, il la partage avec de vieux copains, le saxophoniste Emile Parisien, le claviériste Tony Paeleman, le guitariste et bassiste Julien Herné et le batteur Yoann Serra, tous amoureux de l’oeuvre de Led Zeppelin.

A son univers coloré et magique, il intègre des accents rock inspirés par quelques thèmes de Led Zep comme le morceau Kashmir to Heaven, et aussi l’aria What Power Art Thou, issue de l’opéra Le Roi Arthur d’Henry Purcell, ou encore cette émouvante reprise de Bang Bang de Sonny Bonno qui nous tirerai bien une petite larme.


Voir les infos pratiques

Rendez-vous avec des désastres


Rendez-vous avec des désastres

Mardi 3 mars, au Bâtiment des Forces Motrices, L’Orchestre de Chambre de Genève (L’OCG) interprète Richard Strauss et Ludwig van Beethoven, sous la direction de Gergely Madaras. Le jeune chef d’orchestre hongrois n’est pas un inconnu à Genève. Il dirige cette fois-ci deux chefs-d’oeuvres héroïques et tragiques.

 

Face à Moloch (au bureau)


Face à Moloch (au bureau)

Du 18 février au 1 mars, le Théâtre du Loup invite à se plonger dans l’enfer du travail. Pour rire. Avec Je préférerais mieux pas, l’auteur Rémi de Vos et le metteur en scène Joan Mompart mettent le doigt sur les ravages du soft-power au troisième millénaire.

Aux miroirs de Louise Bourgeois


Aux miroirs de Louise Bourgeois

Pour Louis(e), création autour de la figure de l’artiste Louise Bourgois, Rachel Gordy et Thrisha Leys se sont plongée dans ses journaux intimes, son œuvre... Résultat: un sensible portrait dévoilant des facettes peu connues de l’une des sculptrices et plasticiennes majeures du siècle dernier. A découvrir au Grütli, du 24 février au 8 mars.

Où sont passées les luttes d’antan?


Où sont passées les luttes d’antan?

Que reste-il de la révolution? Avec Manifesto(ns)! un corpus de textes a été confié à Sarah Calcine et Joséphine de Weck, avec mission d’en faire des spectacles. Elles ont cherché des résonances et réalisé deux montages qui se répondraient d’autant mieux qu’ils seraient différents. Leurs réponses composent avec la nostalgie, la tendresse, l’humour. A découvrir du 17 février au 1er mars au POCHE.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Trisha Leys - GrütliLes Huguenots - Grand Théâtre de GenèveLes beaux jours - Les Amis musiquethéâtre