Musique

Saint François d’Assise | Opéra d’Olivier Messiaen

| Musique | Opéra / Opérette

Avec Kyle Ketelsen, Claire de Sévigné, Aleš Briscein, Michael Kraus, Jason Bridges, Denzil Delaere…
Orchestre de la Suisse Romande (OSR) - Chœur du Grand Théâtre - Le Motet de Genève - Jonathan Nott, direction

CRISE COVID-19 - OPÉRA ANNULÉ


Communiqué du Grand Théâtre:
"
Au vu des annonces du Conseil fédéral le 29 avril dernier concernant le milieu culturel, le Grand Théâtre a dû prendre avec grand regret la décision d’annuler le dernier spectacle de la saison 2019-2020. Cette décision est aussi liée aux dimensions titanesques du projet avec des équipes importantes. La complexité d’un tel opéra présenté en première suisse rend impossible sa réalisation dans les conditions restrictives actuelles. Un report dans une future saison du Grand Théâtre est envisagé, sans avoir trouvé une date pour le moment.

«C’est un véritable coup dur pour nos équipes et les artistes, qui ont travaillé ensemble sur un projet proprement exceptionnel et inédit pour la Suisse. Je veux remercier les personnes ayant œuvré à cet opéra. On va le récupérer!» déclare Aviel Cahn, le directeur général du Grand Théâtre.

On ce qui concerne les manifestations de La Plage pour le mois de juin, le Grand Théâtre attend les prochaines déclarations du Conseil fédérale et une communication suivra pour informer définitivement le maintien ou non de ces événements de fin de saison."

 

Saint François d’Assise, un opéra d’Olivier Messiaen dans une mise en scène d'Adel Abdessemed à découvrir au Grand Théâtre de Genève du 26 juin au 5 juillet 2019.

Le livret du seul opéra d’Olivier Messiaen, créé à Paris en 1983, décrit la vie de Saint-François d’Assise, immense chercheur de la vérité de Dieu et fondateur de l’ordre des franciscains. Messiaen considéra cette pièce comme la somme de son œuvre. Dans cet opéra, toutes les particularités de ce compositeur catholique croyant trouvent une résonance et une profondeur inégalée. La complexité rythmique, dérobée à l’écoute des oiseaux, le geste d’un romantique tardif français…, tout trouve sa place dans la gloire du divin et non comme geste musical sophistiqué.

L’œuvre est d’une taille monumentale. Les musiciens de l’orchestre, les choristes et les solistes ne se comptent plus par dizaines mais par centaines, un défi pour une maison d’opéra!

Toute la création visuelle de cette pièce redoutable par ses ambitions sera orchestrée par Adel Abdessemed: cet artiste de renommée mondiale de l’art contemporain se retrouve pour la première fois aux manettes d’une œuvre scénique. Les thèmes qui l’habitent sont la terreur, la migration, la violence, la douleur, la mort et la perte de la civilité.

Cette première suisse sera dirigée par Jonathan Nott, qui abordera les multiples strates de cette œuvre avec la finesse et la sensibilité dont il a déjà fait preuve.

En lien avec le spectacle: Saint François à la plage

Apéropéra - Le 18 juin, dès 18h30 dans le foyer.
L'intropèra - Présentation de l’œuvre 45 min avant chaque spectacle dans le foyer.
Voilà voilà! - Rencontre avec les artistes dans le foyer à l'issue de la représentation du 26 juin.
En coulisse - Visite accompagnée des coulisses le 28 juin (sur réservation).
Duel #4: L’Art peut-il sauver le monde ? - Joutes verbales le 25 juin à 20h00. Les personnalités de la culture viennent nous convaincre de la situation intenable et de son contraire sur les sujets les plus brillants du moment.


Voir les infos pratiques

A la poursuite du diamant noir


A la poursuite du diamant noir

A LA DECOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS!
Pour vous le faire encore davantage regretter et pour vous distraire, leprogramme.ch donne la parole aux artistes et aux créateurs/trices des spectacles annulés. Serge Aimé Coulibaly venait présenter Kalakuta Republik, les 19 et 20 mars, à la Salle du Lignon de Vernier.

Un trou noir qui absorbe tout


Un trou noir qui absorbe tout

A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS! Du 24 au 26 avril, le Théâtre Am Stram Gram devait présenter Nous dans le désordre, de Estelle Savasta, qui raconte l’histoire d’un adolescent qui décide de rester couché et de ne plus communiquer, déclenchant une foule de réactions dans son entourage.

La Guerre d’Espagne vue depuis la cuisine


La Guerre d’Espagne vue depuis la cuisine

A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS! Pour vous le faire encore davantage regretter, et vous distraire, leprogramme.ch donne la parole aux artistes et créateurs des spectacles annulés. Dans Frères, attendu au TMG du 25 au 29 mars 2020, la Cie Les Maladroits devait raconter la Guerre d’Espagne et son cortège d’atrocités avec du sucre et du café.

A la vivante mémoire de nos pères


A la vivante mémoire de nos pères

A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS! leprogramme.ch donne la parole aux créateurs des spectacles annulés. Avec Partir, Jean-Daniel Piguet devait interroger l’humain face à la mort, du 15 au 26 juin au Grütli

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...