Musique

Matéo Langlois - Fanny Polly - Le Cosmo Club - Célénasophia - Caroline Savoie - Oré | Vitrines Francophones - Découvertes

| Musique | Chansons, variétés françaises / intern.

Matéo Langlois, Fanny Polly, Le Cosmo Club, Célénasophia, Caroline Savoie et Oré, des concerts découvertes à déguster le 21 mars 2020 à la Maison communale de Plainpalais, Genève, dans le cadre de Voix de Fête.

Fidèle à sa démarche originelle, Voix de Fête est fier de proposer ses repérages d'artistes en émergence, à découvrir sur les scènes de la Guinguette et du Théâtre Pitoëff.

Oré, 16h15, Guinguette. Derrière la douceur gronde l’orage. Mettez-lui un micro entre les mains, et vous verrez que sous ses airs d’évadée de la maternelle, la rappeuse-chanteuse invoque plutôt la tempête après le calme que l’inverse. De son enfance pas si lointaine, la lauréate du FAIR 2019 garde une tendresse particulière pour les assemblages, piochant dans ce qu’elle affectionne pour nous offrir un univers qui n’appartient qu’à elle.

Caroline de Savoie, 13h00, Guinguette. Artiste acadienne de chanson rock indé, elle est dotée d’un sens peu commun de la mélodie et d’un timbre de voix chaud et puissant. C’est avec un naturel déconcertant que Caroline investit la scène, entraînant les foules dans son monde intime et poétique, à la poursuite, comme promis par le titre de son deuxième album, Pourchasser l’aube, d’un nouveau commencement. Une perle d’authenticité qui appelle au calme après la tempête, à l’éclat du jour, venant sublimer comme jamais les vulnérabilités d’une artiste sensible et profondément émouvante.

Célénasophia, 16h45, Théâtre Pitoëff. Une chanson française réaliste qui habille ses compositions d’arrangements actuels aux sonorités urbaines. Les deux sœurs originaires de Belgique extériorisent des histoires avec de petites voix puissantes, rauques parfois, des rythmes punchy et des paroles bien à elles. Émane de leur musique toute l’harmonie de leur sororité, si Sophia joue de la guitare électrique, Céléna gratte sur de l’acoustique, si l’une ressent une émotion, l’autre la met en musique, lorsque l’une flanche, l’autre la redresse.

Le Cosmo Club, 15h45, Théâtre Pitoëff. On les croirait débarqués tout droit de l’espace; Le Cosmo Club et leurs chansons d’amour psychédéliques nous viennent pourtant bien de la Cité de Calvin. Oscillant autour de sons synthétiques, de réverbérations, de boîtes à rythmes et de guitares planantes, le quatuor genevois sort aujourd’hui de l’ombre avec un florilège de chansons psych-pop francophones qui évoquent avec une tendre nostalgie les voyages et les états d’âme amoureux.

Fanny Polly, 13h30, Théâtre Pitoëff. Très ancrée dans la culture hip hop, qu’elle découvre d’abord par le biais de la danse, cette MC qui en quelques mois seulement n’a cessé de monter en flèche, a sorti en 2019 son premier album, Toute une histoire. Un disque dans lequel elle raconte son Sud et les raisons qui l’ont poussée à le quitter pour la capitale française, les attentats, ou encore le fait d’être une femme dans un milieu qui reste encore très masculin.

Matéo Langlois, 12h30, Théâtre Pitoëff. Chanteur-beat-boxer au grain singulier et à l’aura hypnotique, Matéo Langlois fait partie de ses perles musicales suffisamment rares pour qu’on en appelle à les chérir en joyaux de chanson. Artiste touche-à-tout, il cisèle autour de ses écrits – véritables trésors de sensibilité – une fusion délicate de piano, rhodes, beat box, saxophone et pédales d’effets, tel un alchimiste des temps modernes. Une présence stupéfiante, un groove éthéré et un talent saisissant pour l’improvisation achèvent de consacrer ce musicien en élévation constante.


Voir les infos pratiques

Rendez-vous avec des désastres


Rendez-vous avec des désastres

Mardi 3 mars, au Bâtiment des Forces Motrices, L’Orchestre de Chambre de Genève (L’OCG) interprète Richard Strauss et Ludwig van Beethoven, sous la direction de Gergely Madaras. Le jeune chef d’orchestre hongrois n’est pas un inconnu à Genève. Il dirige cette fois-ci deux chefs-d’oeuvres héroïques et tragiques.

 

Face à Moloch (au bureau)


Face à Moloch (au bureau)

Du 18 février au 1 mars, le Théâtre du Loup invite à se plonger dans l’enfer du travail. Pour rire. Avec Je préférerais mieux pas, l’auteur Rémi de Vos et le metteur en scène Joan Mompart mettent le doigt sur les ravages du soft-power au troisième millénaire.

Aux miroirs de Louise Bourgeois


Aux miroirs de Louise Bourgeois

Pour Louis(e), création autour de la figure de l’artiste Louise Bourgois, Rachel Gordy et Thrisha Leys se sont plongée dans ses journaux intimes, son œuvre... Résultat: un sensible portrait dévoilant des facettes peu connues de l’une des sculptrices et plasticiennes majeures du siècle dernier. A découvrir au Grütli, du 24 février au 8 mars.

Où sont passées les luttes d’antan?


Où sont passées les luttes d’antan?

Que reste-il de la révolution? Avec Manifesto(ns)! un corpus de textes a été confié à Sarah Calcine et Joséphine de Weck, avec mission d’en faire des spectacles. Elles ont cherché des résonances et réalisé deux montages qui se répondraient d’autant mieux qu’ils seraient différents. Leurs réponses composent avec la nostalgie, la tendresse, l’humour. A découvrir du 17 février au 1er mars au POCHE.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Les Huguenots - Grand Théâtre de GenèveTrisha Leys - GrütliLes beaux jours - Les Amis musiquethéâtre