Musique

Lyra Songs | Francisco Mañalich, chant et viole de gambe

| Musique | Classique / Baroque

Francisco Mañalich, chant et viole de gambe

Lyra Songs, un concert donné par Francisco Mañalich au Théâtre Les Salons à Genève le 18 février 2018.

Le baryton Francisco Mañalich s'accompagne lui-même à la viole de gambe, avec toutes les ressources expressives de l'instrument.

L’art de chanter en s’accompagnant avec un instrument relève d’une tradition ancienne qui permettait aux interprètes d’habiller et d’orner la mélodie. Au XVIIe siècle encore, en Italie, en France ou en Angleterre, les chanteurs soutenaient leur discours d’une lyre: harpe, viole, lyrone ou guitare, imitant ainsi le légendaire Orphée.

À présent évanouie, cette pratique revivra le temps de conter quelques histoires en musique. Tobias Hume, mercenaire fanfaron, compositeur et interprète doué l’illustre parfaitement. Hume utilise avec brio toutes les ressources expressives et les possibilités techniques de l’instrument. Faisant appel à différents modes de jeu, il dispose ainsi d’une palette riche et surprenante, donnant vie à l’action indiquée par le texte: champs de batailles, tirs de pistolets, trompettes, blessures infligées, soldats qui dansent au rythme de la pavane.

S’ils ont une personnalité plus paisible que Hume, Sigismondo d’India en Italie et Sébastien Le Camus en France dévoilent cependant deux autres facettes de la lyre: le premier fait briller le madrigal de ses derniers feux tandis que le second, au service de la reine Marie-Thérèse, sera un maître de l’air de cour.


Voir les infos pratiques

Un chaperon rouge revisité à la sauce Loup


Un chaperon rouge revisité à la sauce Loup

Quarante ans, ça se fête! Du 22 mai au 2 juin 2018, le Théâtre du Loup à Genève présentera une pièce inédite dans sa forme: comme dans le jeu du cadavre exquis, quatre metteurs en scène, Lucie Rausis, Cédric Simon, Maude Lançon et Ludovic Chazaud, se sont partagés la version du conte du Petit chaperon rouge imaginée par Joël Pommerat.

La folle histoire des choses au Théâtre des Marionnettes de Genève


La folle histoire des choses au Théâtre des Marionnettes de Genève

Du 17 au 27 mai, M. Jules l’épopée stellaire raconte sa drôle d’histoire au Théâtre des Marionnettes de Genève (TMG). Monsieur Jules accumule les soucis amoureux, et ceci ne date pas d’hier. Sur scène, pas de marionnettes, mais une foule d’objets et de figurines qui, dans un ballet incessant, plantent le décor et renforcent l’action. C’est drôle, c’est touchant et ça va vite.

Saison 18/19 du Grand Théâtre de Genève sous le signe de l’urgence


Saison 18/19 du Grand Théâtre de Genève sous le signe de l’urgence

Tobias Richter, directeur du Grand Théâtre de Genève, a présenté ce printemps la saison 2018/2019. Sa dernière saison à la tête de l’institution devait être celle du retour à la Place Neuve, après deux ans d’Opéra des Nations. Des retards dans les travaux ont impacté la programmation, qui a du être revue dans l’urgence. Plus grandioses seront les succès!

 

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Festival Friction(s) 2018