Musique

L'imaginaire du chant diphonique mongol | Souffles des steppes

| Musique | Musiques du monde / traditionnelles

Henri Tournier, flûte bansuri, flûtes et octobasse
Enkhjargal Dadarvaanchig dit Épi, voix, morin khuur (vièle) et tovshuur (luth)
Thierry Gomar, percussions (zarb, daf, bayan, bols tibétains, cloches et crotales)
Johan Renard, violon et quiton (vièle)

L'imaginaire du chant diphonique mongol, un concert du quatuor Souffles des steppes à l'AMR / Sud des Alpes à Genève le 1er novembre 2018 dans le cadre du Festival Fusions - Quand les musiques s'en mêlent.

La rencontre d'Epi, virtuose du chant diphonique mongol de khöömi, et de Henri Tournier, flûtiste disciple du maître indien Hariprasad Chaurasia, ouvre un univers sonore riche d'aventures. De défis aussi, car il s'agit d'éviter les embûches du simple collage multiculturel.

Là où se confondent implications esthétiques et éthiques, les musiciens du quatuor Souffles des steppes ont su chacun puiser dans leurs propres vécus, partager des instruments, des techniques vocales et des langages singuliers pour s'unir autour d'un même imaginaire.

Un monde empli des vastes étendues de la nature mongole, comme des rêves et des légendes des cavaliers nomades et des chamanes. Magie des timbres, de la diphonie vocale à la multiphonie des flûtes et des percussions…

Voilà une expérience hors du commun à laquelle nous sommes conviés!


Voir les infos pratiques

Western théâtral au Théâtre du Loup


Western théâtral au Théâtre du Loup

Avec Wild West Women de Caroline Le Forestier, la compagnie du Théâtre de l’ECROU propose une expérience théâtrale inédite du 14 au 16 décembre, au Théâtre du Loup à Genève. Dans cette pièce, le monde du théâtre rencontre celui du bruitage pour raconter les pionniers de l’Ouest américain à travers le périple de trois femmes assoiffées de liberté.

Romy Schneider, l’enquête impossible


Romy Schneider, l’enquête impossible

Avec La Côte d’Azur (Romy et Alain sont dans une piscine), le POCHE /GVE propose de redécouvrir Romy Schneider pour mieux s’interroger sur le rôle et la trace laissée par une actrice ou un acteur. Le spectacle se compose surtout de monologues très peu monotones. Le portrait en creux de la star mêle et entremêle petite et grande histoire, drames personnels et vertiges universels. A démêler ou à apprécier tel quel jusqu’au 16 décembre.

Danses et légende(s) d’une Africaine moderne


Danses et légende(s) d’une Africaine moderne

A un endroit du début permet à Germaine Acogny, «mère de la danse africaine», de s’illustrer dans un spectacle total, qui emprunte aussi au théâtre et à la vidéo. L’artiste a étudié auprès des grands de la danse occidentale. Dans un spectacle déroulant les fils de sa vie, elle développe des formes où les danses patrimoniales traditionnelles sont projetées dans le monde moderne. Représentation unique au Théâtre Forum Meyrin le 11 décembre 2018.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Le Grütli - Centre de production et de diffusion des Arts vivantsVille de Genève - Ciné-concert Le mécano de la généraleVille de vernier - Gaetan