Musique

L'imaginaire du chant diphonique mongol | Souffles des steppes

| Musique | Musiques du monde / traditionnelles

Henri Tournier, flûte bansuri, flûtes et octobasse
Enkhjargal Dadarvaanchig dit Épi, voix, morin khuur (vièle) et tovshuur (luth)
Thierry Gomar, percussions (zarb, daf, bayan, bols tibétains, cloches et crotales)
Johan Renard, violon et quiton (vièle)

L'imaginaire du chant diphonique mongol, un concert du quatuor Souffles des steppes à l'AMR / Sud des Alpes à Genève le 1er novembre 2018 dans le cadre du Festival Fusions - Quand les musiques s'en mêlent.

La rencontre d'Epi, virtuose du chant diphonique mongol de khöömi, et de Henri Tournier, flûtiste disciple du maître indien Hariprasad Chaurasia, ouvre un univers sonore riche d'aventures. De défis aussi, car il s'agit d'éviter les embûches du simple collage multiculturel.

Là où se confondent implications esthétiques et éthiques, les musiciens du quatuor Souffles des steppes ont su chacun puiser dans leurs propres vécus, partager des instruments, des techniques vocales et des langages singuliers pour s'unir autour d'un même imaginaire.

Un monde empli des vastes étendues de la nature mongole, comme des rêves et des légendes des cavaliers nomades et des chamanes. Magie des timbres, de la diphonie vocale à la multiphonie des flûtes et des percussions…

Voilà une expérience hors du commun à laquelle nous sommes conviés!


Voir les infos pratiques
Ville de Genève - Orchestre de la Suisse Romande