Musique

Electron Festival 2018

| Musique | Electro / DJ Set

L'Electron Festival se déroulera à Genève dans le quartier des Acacias du 19 au 28 avril 2018. Vous l'attendiez? Et bien la voici la nouvelle formule d'Electron!

Du clubbing, une exposition ponctuée de concerts et de performances, Electron revient en force en ce mois d'avril dans un tout nouveau format: délaissant la période pascale pour s'étendre sur deux week-ends, le festival fait peau neuve dans sa version nocturne et quitte définitivement son pôle traditionnel au centre-ville pour s'installer dans le quartier en pleine mutation des Acacias. Il y déploiera sa nouvelle mouture dans trois clubs emblématiques de la ville de Genève : le tout nouveau temple de la musique électronique, audio, et les institutions genevoises du clubbing que sont La Gravière et le Motel Campo, auxquels il faut rajouter le Zoo, avec une programmation plus ciblée (Goa & Drum'n'Bass) durant le premier week-end. Seule constante cette année, l'exposition annuelle du festival Electron, qui ouvrira le débat du 5 au 19 avril au Commun.

Exit donc le tentaculaire Electron concentré sur quelques jours, et place à une triangulation de programmation entre trois entités de la scène électronique genevoise, qui façonnent cette année la nouvelle couleur musicale du festival. Si audio, de par sa capacité, constitue le lieu idéal pour accueillir les plus grosses têtes d'affiche de la scène Techno et House, avec Nina Kraviz en tête de liste, mais aussi Rødhåd, Joris Voorn, Kevin Saunderson ou Detroit Swindle – et une programmation plus audacieuse dans la petite salle –, La Gravière et le Motel Campo réaffirment leur identité musicale tout en l'étoffant pour l'adapter au format de festival. Ces deux dernières salles se sont ainsi aventurées vers des line-ups de plus grande envergure, dans la volonté de convoquer des artistes inédits, qui n'avaient encore, pour une grande partie d'entre eux, jamais joué à Genève : on citera, pour La Gravière, Joy Orbison, DJ habitué du Dekmantel Festival parmi les plus respectés du circuit underground, DJ Seinfeld, porte-drapeau de ce nouveau mouvement qui fait le buzz, la lo-fi House, Exos, l'un des DJ les plus vénérés de l'avant-garde Techno, tenu en estime par Nina Kraviz elle-même, ou encore le trio House en pleine ascension, ItaloJohnson ; pour le Motel Campo, Telephones, fol artiste norvégien de la scène Disco-House, en all night long qui plus est, ou Vincent Neumann, nouvelle coqueluche de la scène Techno underground. audio accueillera pour la première fois également à Genève le fer de lance de la scène IDM, Floating Points, ou encore l'Islandais Bjarki, ovni signé sur le label de Nina Kraviz.

Cette nouvelle configuration, qui met en exergue la collaboration entre les clubs de ce quartier en devenir, s'inscrit, d'une part, dans la volonté de donner une orientation résolument clubbing et festive à la manifestation, sur un modèle berlinois repensé pour la scène genevoise, et, d'autre part, dans celle de resserrer les liens avec la scène locale, garante d'une diversité nocturne et culturelle désormais reconnue bien au-delà de nos frontières.

La programmation de cette année fait ainsi la part belle au foisonnant vivier local. On mettra en avant le collectif Ozadya, pilier des nuits genevoises, à l'univers trap / baile funk détonnant ; le crew Toucankhamon, porte-étendard de la nouvelle scène de House orientale en pleine effervescence ; le label Gravitation, prolongation du club de La Gravière, avec des artistes genevois confirmés, à l'instar d'Olivier Kolly, Damien Deroma ou Nemelka ; l'agence nouvellement créée d'Electron Unlimited, avec des talents tels La Forêt, Garance, Mimetic ou Opuswerk, lequel vient d'achever une tournée événement en Asie ; Pastram, moitié de l'Etabli, qui se produit régulièrement au Tresor ou au Sysiphos à Berlin ; ou encore Rive Magenta, collectif hip-hop mêlant musiques africaine et orientale à des sonorités trap très courues par la scène locale.

Pour faire le lien entre les différents lieux de la manifestation, un disco bus circulera du Motel Campo à La Gravière, en faisant également halte à audio, pour véhiculer les festivaliers d'un lieu à l'autre en toute sécurité et de manière étonnamment festive. Ce bus proposera ainsi une scène off, en marge du festival, qui viendra étoffer l'offre gratuite de la manifestation. En effet, les jeudis 21 et 28 avril, l'entrée au bar d'audio et à celui de La Gravière sera libre, avec une programmation soignée et originale ; un espace extérieur sera également aménagé devant audio pour proposer un lieu d'accueil en libre accès avec billetterie, animations diverses, stands de nourriture et boissons, ainsi qu'une silent party (organisée en collaboration avec Les Amis du Festival Electron et l'association Cirrus).

A nouveau format, nouveau challenge, et celui de cette année aura été de donner une cohérence globale à la programmation, en composant avec les différentes orientations stylistiques et ambitions des clubs, de témoigner de la richesse culturelle et nocturne de Genève et de briguer une affiche inédite, capable de surprendre un public exigeant, aventureux et avide de découvertes. Pari réussi pour l'équipe du festival. Et pour vous? Verdict en avril!

Retrouvez la programmation en détail sur www.electronfestival.ch


Voir les infos pratiques

En Fête et en français


En Fête et en français

Du 19 au 23 mars, le Festival Voix de Fête fait découvrir les musiques actuelles francophones et toutes leurs promesses. Une cinquantaine d’artistes, romands pour moitié, sont attendus au début du printemps à l’Alhambra, à la Salle Communale de Plainpalais, au Casino Théâtre ou encore au Chat Noir. Et une offre en «Off» dans une quinzaine de cafés genevois contribue au rayonnement de la fête.

Western théâtral au Théâtre du Loup


Western théâtral au Théâtre du Loup

Avec Wild West Women de Caroline Le Forestier, la compagnie du Théâtre de l’ECROU propose une expérience théâtrale inédite du 14 au 16 décembre, au Théâtre du Loup à Genève. Dans cette pièce, le monde du théâtre rencontre celui du bruitage pour raconter les pionniers de l’Ouest américain à travers le périple de trois femmes assoiffées de liberté.

Romy Schneider, l’enquête impossible


Romy Schneider, l’enquête impossible

Avec La Côte d’Azur (Romy et Alain sont dans une piscine), le POCHE /GVE propose de redécouvrir Romy Schneider pour mieux s’interroger sur le rôle et la trace laissée par une actrice ou un acteur. Le spectacle se compose surtout de monologues très peu monotones. Le portrait en creux de la star mêle et entremêle petite et grande histoire, drames personnels et vertiges universels. A démêler ou à apprécier tel quel jusqu’au 16 décembre.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Théâtre Forum Meyrin - Pierre Rigal | Scandale