Musique

Don Giovanni | Opéra de Mozart

| Musique | Opéra / Opérette

Direction musicale, Stefan Soltesz
Metteur en scène, David Bösch
Dramma giocoso en 2 actes de Wolfgang Amadeus Mozart
Livret de Lorenzo Da Ponte

Orchestre de la Suisse Romande (OSR)
Choeur du Grand Théâtre, direction Alan Woodbridge
Avec Simon Keenlyside, Patrizia Ciofi, Ramón Vargas, Thorsten Grümbel, Myrtò Papatanasiu…

Chanté en italien avec surtitres anglais et français

Don Giovanni, dramma giocoso en 2 actes de Wolfgang Amadeus Mozart dans une mise en scène de David Bösch à voir l’Opéra des Nations à Genève du 1er au 17 juin 2018.

Il raille, il défie, sa chute est inéluctable et tout le monde le connaît, tout le monde le côtoie. Après Beaumarchais, von Horváth, Musset et Goethe nous retrouvons Tiisu de Molina repris ensuite par Molière. Ce Dom Juan inspire Wolfgang Amadeus Mozart pour l’opéra des opéras, comme le qualifiait Wagner. En l’espace d’une année, la scène de l’Opéra des Nations aura accueilli la trilogie Da Ponte et les trois opéras que Mozart aura composé avec la complicité du librettiste.

Dans cette œuvre où le grotesque flirte avec le tragique, nous atteignons la quintessence du génie mozartien. Toutes les facettes de la nature humaine y sont révélées allant du dérisoire au sublime. On ne se lasse pas de contempler les mille et un aspects de l’âme humaine. Dans cet addict au sexe, Musset voyait "la soif de l’infini dans la volupté". Un personnage qui appartient à toutes les époques et qui se situe ici à la charnière entre l’Ancien Régime et ce romantisme antirationaliste. Œuvre de transition qui marque la fin d’un siècle et annonce celui à venir.
 

 
 Audiodescription les 15 et 17 juin 

Les représentations du vendredi 15 et du dimanche 17 juin sont proposées en audiodescription par l’association Dire pour voir.

Retrouvez toutes les initiatives à destination du public en situation de handicap sur le site www.culture-accessible.ch
 
 
 Autour du spectacle 

Présentation de l'œuvre 30 minutes avant le début de la représentation, sur la mezzanine du foyer de l'Opéra des Nations, un musicologue vous donne quelques clés pour mieux apprécier le spectacle. (excepté le mercredi 13 juin 2018)
Conférence de présentation par Teresa Chevrolet en collaboration avec l’Association genevoise des Amis de l'Opéra et du Ballet. Mardi 29 mai 2018 à 18h15 au Théâtre de l'Espérance


Voir les infos pratiques

La grande peur dans le petit bassin


La grande peur dans le petit bassin

Jusqu’au 16 décembre, le POCHE /GVE plonge dans La résistance thermale. Le temple du wellness est un lieu d’habitudes. Mais celles-ci sont menacées par une offre de rachat. Lorsque la grande peur descend vers le bassin bouillonnant, l’esprit des Alpes indomptables s’empare d’un maître-nageur. Sera-t-il suivi par le masseur? Par les curistes? Les faux-semblants de la langue de Ferdinand Schmalz font des bulles.

EF_Femininity: débat de genre au Grütli


EF_Femininity: débat de genre au Grütli

Enfants, ils se rêvaient filles. Les chorégraphes Marcel Schwald et Chris Leuenberger présentent EF_Femininity les 15 et 16 octobre au Grütli, Centre de production et de diffusion des Arts vivants à Genève, un spectacle créé avec la journaliste Shilok Mukkati, l’artiste performeuse Living Smile Vidya et la chorégraphe Diya Naidu, trois activistes indiennes pour la reconnaissance de leur propre féminité.

La douceur des chambres froides


La douceur des chambres froides

Mourir, dormir, rêver peut-être invite aux pompes funèbres. Pile une visite documentée sur le travail des employés et leur compagnonnage avec les morts, face la découverte de la sensibilité et des questionnements de ces professionnels du passage vers le grand inconnu. Personne avant Denis Maillefer n’avait présenté Charon sous des traits aussi doux. A découvrir pour l’éternité, mais jusqu’au 21 octobre à la Comédie de Genève.

Transrobotisme à Saint-Gervais


Transrobotisme à Saint-Gervais

Guillaume Béguin s’empare de l’intelligence artificielle pour mieux questionner notre monde à travers un spectacle corrosif et drôle intitulé Titre à jamais provisoire, à voir au Théâtre Saint-Gervais à Genève du 11 au 18 octobre. L’auteur a choisi l’absurde de notre présent virtuel pour parler des fondements de la culture, un sujet qui l’anime depuis plusieurs années.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Concours de Geneve 2018Théâtre Forum Meyrin - Le Triomphe de l’amour