Musique

DER RING OHNE WORTE | HEM - Ose!

| Musique | Opéra / Opérette | Classique / Baroque

Alain Carre, comédien Daniel Kawka, direction musicale

Der Ring Ohne Worte, des oeuvres de Wagner et Py interprétées par la HEM, à découvrir le 8 novembre 2019 au Bâtiment des Forces Motrices (BFM), Genève, dans le cadre du Léman Lyriques Festival.

Der Ring ohne Worte qui déroule l’action de la Tétralogie, depuis L’or du Rhin jusqu’au Crépuscule des Dieux ouvre le champs du drame en libérant l’auditeur du déroulé poétique de l’action.

La splendeur de la musique wagnérienne sans la présence du chant et des mots laisse se déployer les couleurs expressives de l’orchestre, maintenant dans une temporalité resserrée le temps global du cycle. L’audace est bien de se départir du sens immédiat du poème pour se laisser emporter par le seul ux de la musique, à travers ses motifs, ses incantations, ses fulgurances orchestrales, ses pages symphoniques célèbres, chevauchée des Walküre, voyage de Siegfried sur le Rhin, marche funèbre...

Dans ce Ring sans paroles nous reconvoquons le verbe cependant, celui du poète et dramaturge Olivier Py, non pas sous la forme du chant mais sous la forme du récit. Sa nouvelle Siegfried nocturne - extraits choisis - sert de trame au «vagabondage» du poète, un récit sur le récit, qui porte avec lui la nostalgie, la «sehnsucht» d’une nation allemande, qui pour un temps de son histoire s’est perdue.

Siegfried, éternel, incarné par le comédien Alain Carré, dans les ruines d’une ville détruite réinterroge le passé glorieux, poétique, philosophique, éclairé de la nation allemande, souhaitant revenir aux ori- gines. Ainsi le mythe traverse-t-il le temps, l’Histoire, les genres, les œuvres: «la question que je pose (...) c’est la question des commencements». Une histoire sans fin qui se réinterroge et se perpétue, des sources médiévales à Richard Wagner, de Richard Wagner à Olivier Py.


__ Programme:
R. Wagner: Der Ring ohne Worte
O.Py: Siegfried, nocturne (texte), extraits


Voir les infos pratiques

Le Brésil de toutes les couleurs


Le Brésil de toutes les couleurs

Flavia Coelho est en concert samedi 16 novembre à l’Epicentre de Collonge-Bellerive. Installée en France, la chanteuse s’illustre dans une démarche de métissage, dans laquelle elle interroge les racines de la musique brésilienne. Son nouvel album DNA est plus politique que les précédents. Il a été conçu et écrit sous l’influence du choc que lui a procuré le résultat du dernier scrutin présidentiel de son pays.

Le LME poursuit sa quête


Le LME poursuit sa quête

Le Lemanic Modern Ensemble a lancé sa saison au Concours de Genève. Elle se poursuivra au fil de concerts d'abonnement, dès le 11 décembre. L'occasion de dialoguer autant avec la littérature qu’avec la peinture. Le LME poursuit également son travail de relecture de grands compositeurs, avec notamment un programme consacré à Gustav Mahler.

A la recherche de très humains travers


A la recherche de très humains travers

Dès le 30 octobre au Grütli, Mathias Glayre propose Coeur luxuriant et atteint. Ce coeur double peut être celui de chacun, sublime ou médiocre selon l’humeur et la situation de la journée. Qui ne s’est pas surpris à se désintéresser totalement d’un proche qui témoigne de ses malheurs? Qui n’est jamais saisi par une petite colère d’automobiliste, bien à l’abri derrière son pare-brise? Un spectacle qui plonge au coeur des petits secrets.

 

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Le Corps infini - Amis MusiquetheatreMahabharata - TMG