Musique

Concertos de Mozart

| Musique | Classique / Baroque

Pierre Goy et Florence Malgoire, direction
Haute école de musique de Genève

Ensemble l’Estro Armonico
Florent Albrecht, Camilla Domenicucci, Shuko Ito, Kaori Kuroiwa, Serika Saito et Rukhshana Tadjibaeva, pianoforte
Gevorg Vardanyan (solo), Catarina Sa Duarte et Markus Czwiertnia, violons 1
Maxime Alliot, Xihuilt Lozano Altos | Mathurin Bouny, Irina Fartat, violons 2
Oriane Fohr et Maria Slipska, violoncelles
Tomas Fernandez Child, contrebasse
Laetitia Guido et Chloé Pigaglio, flûtes
Clémence Lion et Louis Trognon, cors

Concertos de Mozart, un concert de l'Ensemble l'Estro Armonico avec les étudiants de la classe de pianoforte et du département de musique ancienne de la HEM à Genève au Bâtiment du Conservatoire le 18 février 2018.

Mozart écrivit les trois concertos pour piano n° 11, 12 et 13 (K 413, 414 et 415) à l’âge de 26 ans environ, un an après s’être installé à Vienne comme musicien. Il avait déjà alors à son actif quatre concertos pour piano et orchestre, un concerto pour trois pianos et un autre pour deux pianos. À la même période, il travaillait également à son opéra L’Enlèvement au sérail et au premier des six Quatuors à cordes qu’il dédia à Haydn en 1785.

Il décida d’écrire ces 3 concertos de façon à ce qu’ils puissent être joués à la fois par un orchestre complet mais aussi par un accompagnement restreint composé seulement d’un quatuor à cordes. C’est ainsi qu’il composa une partition admirable et particulièrement soignée se mariant à la partie solo de la façon la plus efficace et la plus intime qui soit.

Ici, le violoncelle est remplacé par une contrebasse dont le phrasé suit uniquement la ligne de basse, doublant de manière simplifiée la main gauche du soliste.


Au programme de ce concert

__Wolfgang Amadeus Mozart
Concertos de pianoforte n°11, 12 et 13 (K 413, 414, 415)


Voir les infos pratiques

Les interviews de Céline Nidegger et Bastien Semenzato


Les interviews de Céline Nidegger et Bastien Semenzato

Avec La Bibliothèque des projets non achevés ou simplement évoqués, une collection d’interviews filmées pénètre le monde de la création, de l’idée à sa (non)réalisation. Un processus de fabrication que Céline Nidegger et Bastien Semenzato ont choisi de partager avec le publicau Grütli chaque dernier samedi du mois, à travers une performance en direct avec un artiste. Interview.

Répondre au gigantesque par le gigantesque


Répondre au gigantesque par le gigantesque

Pour son retour à la Place Neuve, le Grand Théâtre de Genève propose Der Ring des Nibelungen, trois représentations de la tétralogie de Richard Wagner. Les cycles débutent le 12 février, le 5 mars et le 12 mars 2019. Pour la direction, la présentation de cette œuvre gigantesque permet de répondre de manière idéale aux attentes des Genevois, après trois ans de travaux.

En Fête et en français


En Fête et en français

Du 19 au 23 mars, le Festival Voix de Fête fait découvrir les musiques actuelles francophones et toutes leurs promesses. Une cinquantaine d’artistes, romands pour moitié, sont attendus au début du printemps à l’Alhambra, à la Salle Communale de Plainpalais, au Casino Théâtre ou encore au Chat Noir. Et une offre en «Off» dans une quinzaine de cafés genevois contribue au rayonnement de la fête.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Théâtre Am Stram Gram - Blind DateGrand Théâtre de Genève - Sombras