Musique

Bohren & Der Club Of Gore

| Musique | Jazz / Blues

Bohren & Der Club Of Gore seront en concert à l'Alhambra à Genève le 4 février 2018 dans le cadre du Festival Antigel 2018.

Voilà plus de 20 ans que le quatuor empoigne mellotron, piano, saxophone, batterie et contrebasse pour un voyage cinématographique intense dans les contrées ombragées du jazz.

Quand une bande de chevelus dopés aux décibels hardcore décident de manier la sourdine, c’est dans du velours que se réfugie la fureur. Depuis 1994, les Allemands puisent dans les profondeurs mélancoliques de la note bleue avec une élégante noirceur. Un quatuor au service d’un jazz des bas-côtés, bande son d’un amour suffoquant, digne des lendemain d’hier les plus fertiles. Et il y a du Badalamenti ("Twin Peaks ") dans les volutes lancinantes de ce Club très particulier. Mais si le brouillard est dense, se sont surtout les coeurs qui dansent, admirablement suspendus entre le début de tout et la fin de rien.


Voir les infos pratiques

Sortir en famille à Vernier


Sortir en famille à Vernier

Danse, musique, cirque, théâtre, dix spectacles composent la nouvelle offre estampillée «famille» de la Ville de Vernier. Avec cette sélection, Myriam Jakir Duran, responsable du service culturel de Vernier, souhaite élargir le champ des publics au-delà des a priori d’âge d’après lesquels nous classons généralement les productions. Interview.

La grande peur dans le petit bassin


La grande peur dans le petit bassin

Jusqu’au 16 décembre, le POCHE /GVE plonge dans La résistance thermale. Le temple du wellness est un lieu d’habitudes. Mais celles-ci sont menacées par une offre de rachat. Lorsque la grande peur descend vers le bassin bouillonnant, l’esprit des Alpes indomptables s’empare d’un maître-nageur. Sera-t-il suivi par le masseur? Par les curistes? Les faux-semblants de la langue de Ferdinand Schmalz font des bulles.

La douceur des chambres froides


La douceur des chambres froides

Mourir, dormir, rêver peut-être invite aux pompes funèbres. Pile une visite documentée sur le travail des employés et leur compagnonnage avec les morts, face la découverte de la sensibilité et des questionnements de ces professionnels du passage vers le grand inconnu. Personne avant Denis Maillefer n’avait présenté Charon sous des traits aussi doux. A découvrir pour l’éternité, mais jusqu’au 21 octobre à la Comédie de Genève.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Ville de Genève - Orchestre de la Suisse Romande