Musique

Anouar Baouna

| Musique | Musiques du monde / traditionnelles

| Genre complémentaire : gnawa

Anouar Baouna, guembri, loutar, guitare, chant, percussion, danse - Cédric Asséo, flûte peule, percussion, saxophone - Moussa Dembelé, balaphone, kora, percussion - Ali Bouchaki, percussion

Anouar Baouna, un concert de musique gnawa à découvrir le 4 juillet 2020 au Théâtre de l'Orangerie, Genève.

Quand les Gnawas rencontrent leurs ancêtres Foulani et bambara

Les Gnawas sont les descendants des esclaves noirs, amenés d'Afrique subsaharienne au 11e siècle. Ils sont aussi les descendants des flux migratoires, des échanges commerciaux entre le nord et le sud du continent.

A leur arrivée au Maroc, ils chantaient en dialectes Bambara, Hawssa et Fulani. Au fil des années leur musique et leurs traditions ont vécu des métissages, des brassages, pour donner naissance à un syncrétisme entre la spiritualité négro-africaine et le soufisme marocain. Ils chantaient désormais en arabe, en berbère, tout en gardant des traces de leurs dialectes d’origine.

Ce projet tend à renouer les liens historiques de sang, d’âme, de rites et de spiritualité que les Gnawas ont avec l’Afrique subsaharienne, et plus particulièrement avec les Bambaras et les Foulani.

Il rappelle également l’origine commune des ethnies africaines, par le truchement d’un langage musical qui transcende les dialectes et les langues. Ce langage rend également hommage aux ancêtres, pour ce qu’ils nous ont laissé comme héritage, nous avons tiré des leçons de leur sagesse, de leur clairvoyance, et de leur sobriété pour faire face aux problèmes contemporains.


Voir les infos pratiques