Le tour du monde en 36 concerts

«Les frontières entre les disciplines deviennent de plus en perméables, et les musiciens adorent transgresser ces frontières»

 

Chaque été, les programmateurs de concerts et festivals scrutent le ciel avec le même espoir: que la saison soit belle et sèche. Pour conjurer le sort, Musiques en été se pare de rythmes ensoleillés et de notes acidulées, à l'image du nouveau visuel de la manifestation organisée tous les ans par la Ville de Genève. Avec 36 concerts, de l'Amérique du Sud à la Hongrie en passant par l'Afrique, c'est un véritable tourbillon de sonorités qui s'apprête à faire vibrer la Cour de l'Hôtel de Ville de Genève et la Scène Ella Fitzgerald au Parc La Grange du 1er juillet au 18 août.

 

DE NOUVELLES PASSERELLES

Si la programmation se divise toujours en volets classique, jazz et musiques actuelles, cette édition mise plus que jamais sur les passerelles entre les genres. Comme l'a rappelé le magistrat en charge de la culture Sami Kanaan lors de la présentation du programme, "les frontières entre les disciplines deviennent de plus en perméables, et les musiciens adorent transgresser ces frontières". Musiques en été célébrera cette mixité avec des propositions dynamiques et multiculturelles comme celle du Brésilien Residente (28 juillet) qui viendra présenter son premier album solo, résultat de nombreux voyages et rencontres musicales. Le Bokani Dyer Trio (31 juillet) mélangera le jazz aux sonorités sud-africaines pour une ambiance spirituelle et organique.

Les principaux lieux s'ouvrent également à la découverte. La scène Ella Fitzgerald, traditionnellement dévolue aux musiques du monde, deviendra une véritable plaque tournante en accueillant le jazz psychédélique du groupe anglais The comet is coming (4 août) puis l'Orchestre de Chambre de Genève accompagné de l'ensemble hongrois Muzsikás (10 août). La Cour de l'Hôtel de Ville invitera quant à elle le Trio Da Kali (6 juillet), trois musiciens maliens nourris par l'héritage griot.

 

 

COUPS DE COEUR

Les programmateurs de Musiques en été sont de vrais orpailleurs, à la recherche de talents de renommée internationale mais qui échappent parfois à nos radars. Ils cultivent une "obsession", celle "de présenter une musique d'ailleurs, qui éclate les frontières", comme l'explique Jakob Graf, programmateur pour les musiques actuelles. Cette année encore, ils nous proposent de véritables pépites à ne pas manquer.

Genève accueillera ainsi pour la première fois le Julian Lage Trio (3 juillet), une formation jazz bercée par le folk et la country. Julian Lage, guitariste américain de vingt-sept ans, a déjà une solide réputation due à ses collaborations prestigieuses comme avec Gary Burton, Charles Lloyd ou les Punch Brothers. Côté jazz toujours, on se réjouit de découvrir le quartet de Mark Guiliana (24 juillet). Celui qui fut le dernier batteur de David Bowie est aujourd'hui reconnu par tous ses pairs pour son extrême virtuosité et sa puissance. Le point d'orgue de la programmation jazz sera la venue des stars Joshua Redman, Ron Miles, Scott Colley et Brian Blade pour le projet Still Dreaming (7 août).

Côté musique classique, l’Opéra de Chambre de Genève poursuit sa collaboration avec Musiques en été et proposera une version du Re Pastore de Mozart du 4 au 8 juillet, dans la Cour de l'Hôtel de Ville. C'est au même endroit que, le 18 juillet, la soliste Beatrice Rana nous fera découvrir son univers. À seulement vingt-quatre ans, la pianiste italienne s'est déjà produite aux côtés des plus grands orchestres et réalisé plusieurs enregistrements, dont les difficiles Variations Goldberg. La scène Ella Fitzgerald, quant à elle, nous promet de beaux sons d'ailleurs, comme la diva malienne Oumou Sangaré (12 juillet). Dans un autre genre, l'Ivoirien Serge Beynaud fera vibrer le Parc La Grange au son du coupé-décalé, avec un show regroupant sept musiciens et quatre danseurs (26 juillet).

 

 

PLACE AUX JEUNES!

Cette édition fait également la part belle aux jeunes talents. The Mozart Project (11 juillet) réunit Olivier Cavé et l'Orchestre Divertissement sous la direction de Rinaldo Alessandrini autour des œuvres de Mozart, interprétées sur des instruments anciens. Le Quatuor Arod (13 juillet) partage une reconnaissance envers Mozart dont il interprétera le Quatuor en sol majeur. Beethoven et Mendelssohn viendront compléter ce programme dédié à la musique de chambre. Les jeunes artistes de l'Académie baroque européenne d'Ambronay feront quant à eux revivre deux versions du mythe de Didon et Énée, celle d'Henry Purcell et celle d'Henry Desmarest (25 juillet). Entièrement féminin, le Quatuor Zaïde (27 juillet) s'appliquera à nous faire découvrir les seuls quatuors à cordes composés par Maurice Ravel et César Franck.

De nombreux autres rendez-vous animeront les mois de juillet et d'août. De plongées aux sources en envolées poétiques, le programme des Musiques en été promet un cocktail vitaminé et surprenant, à déguster sans modération!

 

Marie-Sophie Péclard

 

Musiques en été 2017, du 1er juillet au 18 août dans la Cour de l'Hôtel de Ville de Genève et sur la Scène Ella Fitzgerald au Parc La Grange. Programme complet sur leprogramme.ch ou sur le site de l'organisateur www.musiquesenete.ch

Théâtre de l'Orangerie - L'IlluminéL’Epicentre - Saison part 1