Pluridisciplinaire

La violence de nos rêves

| Théâtre | Musique | Rock / Pop / Folk

Un projet de Jérôme Richer et Hyperculte
Interprétation Simone Aubert, Vincent Bertholet et Jérôme Richer

La violence de nos rêves, un théâtre-concert par la Compagnie des ombres et Hyperculte à voir au Théâtre du Galpon à Genève du 22 février au 5 mars 2017.

Une proposition à mi-chemin entre théâtre et concert rock pour mieux dire la nécessité de l’engagement dans l’art et dans la vie.

Que reste-t-il de l’idée de révolution? Comment affirmer un discours divergent du discours majoritaire dans un monde de plus en plus complexe? La violence de nos rêves est construit autour de la figure d’Ulrike Meinhof, intellectuelle engagée de l’Allemagne post seconde guerre mondiale - qui basculera progressivement dans la lutte armée au sein de la RAF (Fraction Armée Rouge) - et porté par un homme d’aujourd’hui, d’à peu près 40 ans, qui n’a plus l’énergie de la jeunesse, mais refuse de renoncer à la construction d’un monde différent.

Sur scène, trois personnes, le duo Hyperculte (Vincent Bertholet et Simone Aubert, respectivement à la contrebasse et à la batterie) et l’auteur-metteur en scène Jérôme Richer.


Voir les infos pratiques
Théâtre du Grütli - Si tout est vrai, ne m’endors pasVille de Genève - Quatuor Terpsycordes