Théâtre

L’Ile des esclaves | Marivaux, Valentin Rossier

| Théâtre

De Marivaux, mise en scène Valentin Rossier
Avec Juan Antonio Crespillo Dominique Gubser, Marie Druc Lionel Brady et Valentin Rossier

L’Ile des esclaves, une pièce de Marivaux mise en scène par Valentin Rossier à découvrir au Parc de Trembley à Genève du 15 au 31 mai dans le cadre du Tour Vagabonde Festival 2019.

Après La seconde surprise de l’amour créée en 2014, le metteur en scène Valentin Rossier explore à nouveau l’œuvre de Marivaux avec sa nouvelle création L’Ile des esclaves. Cette comédie en un acte est une œuvre satirique que Beaumarchais qualifiait de « petit bijou ». Cette pièce écrite en 1725 s’inscrit dans l’esprit de la Commedia dell’arte et occupe une place à part dans l’œuvre de Marivaux. En effet, l’allusion aux fêtes romaines des « saturnales » durant lesquelles les esclaves, provisoirement affranchis, pouvaient donner des ordres à leurs maîtres, rend parfaitement compte de l’argument original de cette comédie. Ce voyage imaginaire autorise une réflexion politique et morale qui apparaitrait à juste titre comme dangereusement subversive si elle s’ancrait dans la réalité immédiate. C’est aussi un moyen de montrer les iniquités d’un ordre social fondé sur le seul hasard de la naissance.

Quatre naufragés échouent sur une île dirigée depuis un siècle par des esclaves révoltés dans laquelle les rôles sont inversés : les esclaves deviennent des maîtres et les maîtres des esclaves. Quand le pouvoir change de main, les masques tombent et les valets prennent leur revanche sur les maîtres. Cette inversion des rôles permettra-t-elle l’émergence d’un ordre nouveau et plus égalitaire ? Ou les vieilles habitudes reprendront-elles le dessus ? L’ordre ancien va-t-il se remettre en place avec simplement une nouvelle distribution des rôles ? Inspirés par l’expérience des souffrances vécues, les esclaves vont-ils se comporter avec plus d’humanité que ne le faisaient leurs anciens maîtres, où vont-ils reproduire les agissements de ceux-ci?
 

 
 Soirées DJ « Les nuits vagabondes » 

Les samedis 18 et 25 mai de 21h00 à 00h00 - entrée libre.


Voir les infos pratiques

Le patinage contemporain, une ode à la glisse


Le patinage contemporain, une ode à la glisse

Il y a une vie après Holiday On Ice. Du 17 au 19 décembre à la patinoire des Vergers à Meyrin, l’équipe du Patin Libre le prouve sur l’invitation du Théâtre Forum Meyrin. Threshold (Seuil), le dernier spectacle en date de la compagnie québécoise, permet de découvrir ce que ses créateurs ont baptisé le patinage contemporain. Pour tout public dès 6 ans.

Othello monte sur le ring


Othello monte sur le ring

Du 11 au 18 décembre, le Théâtre du Loup accueille I am not what I am. Cette retransposition de l’Othello de William Shakespeare proposée par le Rust Roest Kollectif replace l’action de la tragédie dans un vestiaire de boxe. Othello vient de remporter un combat. Son ex-entraîneur Iago, congédié va déchaîner sa haine. Il faut se préparer à prendre des coups.

Un conte cubiste pour les enfants


Un conte cubiste pour les enfants

Le monde est rond est le seul texte de Gertrude Stein à avoir été écrit spécifiquement pour les enfants. Il s’agit d’une sorte de conte cubiste où l’auteur joue avec les mots comme un peintre avec des couleurs, en se laissant porter par leur musicalité. Fascinée par ce texte, Eveline Murenbeeld le met en scène au Théâtre Saint-Gervais, du 6 au 15 décembre. Dès 8 ans.

Les Indes Galantes sur le chemin de la guerre


Les Indes Galantes sur le chemin de la guerre

Du 13 au 29 décembre, le Grand Théâtre de Genève invite au voyage avec Les Indes galantes, un opéra-ballet de Jean-Philippe Rameau dans une mise en scène de Lydia Steier. Avec cette œuvre où la danse et la voix sont à parité quasi complète, le Grand Théâtre inaugure une nouvelle ère de collaboration entre sa scène lyrique et sa compagnie de ballet.

La Misanthrope de Rebekka Kricheldorf


La Misanthrope de Rebekka Kricheldorf

Jusqu’au 15 décembre, Le Poche ouvre sur la saison des fêtes avec «UNE» savouveuse misanthrope. Le texte de Rebekka Kricheldorf féminise le personnage créé par Molière, et déplace l’action dans un monde contemporain des arts, pas moins riche en petits marquis que, naguère, l’entourage du Roi de France. Cette Fraülein Agnès critique d’art, critique des artistes, critique de toutes et de tous, permet à l’auteur de faire étalage d’une verve réjouissante

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Faites-vous légers - Les Amis Musiquethéâtre