Pluridisciplinaire

Et j’ai crié, Aline | Thierry Romanens - Ramuz

| Théâtre | Musique

Alexis Gfeller, piano - Fabien Sevilla, contrebasse - Patrick Dufresne, batterie

Et j’ai crié, Aline, un spectacle chanté de Thierry Romanens d'après Ramuz, à découvrir le 6 février 2020 au Théâtre Forum Meyrin (TFM).

Dans la chanson de Christophe, Aline est un visage dessiné sur le sable et un prénom crié-é, crié-é pour qu’elle revienne. Mais ce titre en forme de clin d’œil anachronique recouvre un autre récit, plus ancien et bien plus tragique. Car Aline est aussi le prénom donné par Charles Ferdinand Ramuz à l’héroïne de son premier roman, paru en 1905. Il raconte l’histoire d’une fille de la campagne, pauvre et naïve, qui tombe amoureuse d’un fils de paysan aisé. Ayant profité d’elle, il se lasse et l’abandonne, alors qu’elle est enceinte.

À partir de là, le drame est programmé, la mort rôde. «L’histoire est tragique, mais le spectacle ne le sera pas», promet Thierry Romanens, qui clôt avec Ramuz le troisième volet d’une trilogie inaugurée en 2012 avec Voisard, puis Echenoz en 2017. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, il reprend dans son sillage le trio de post-jazz Format A’3: Alexis Gfeller au piano, Fabien Sevilla à la contrebasse et Patrick Dufresne à la batterie. «Ni la littérature ni la musique ne changent le monde, soupire Romanens, mais elles peuvent alléger quelque peu notre désespoir...» Espérons!

En relation: "Ne rentrez pas chez vous après le spectacle, restez faire la fête avec nous!" Aux platines, la DJ Fanny Fanny


Voir les infos pratiques

Où sont passées les luttes d’antan?


Où sont passées les luttes d’antan?

Que reste-il de la révolution? Avec Manifesto(ns)! un corpus de textes a été confié à Sarah Calcine et Joséphine de Weck, avec mission d’en faire des spectacles. Elles ont cherché des résonances et réalisé deux montages qui se répondraient d’autant mieux qu’ils seraient différents. Leurs réponses composent avec la nostalgie, la tendresse, l’humour. A découvrir du 17 février au 1er mars au POCHE.

Archipel explore les Passages


Archipel explore les Passages

Intitulée Passages, la 29e édition du festival Archipel des musiques d'aujourd'hui se déroule du 26 mars au 6 avril. Archipel explore les chemins qui brisent les frontières entre les peuples, les générations et les cultures. La programmation de cette édition trace la carte d'un art vibrant, désireux de s'échapper de son domaine, de s'ouvrir aux autres.

Aux miroirs de Louise Bourgeois


Aux miroirs de Louise Bourgeois

Pour Louis(e), création autour de la figure de l’artiste Louise Bourgois, Rachel Gordy et Thrisha Leys se sont plongée dans ses journaux intimes, son œuvre... Résultat: un sensible portrait dévoilant des facettes peu connues de l’une des sculptrices et plasticiennes majeures du siècle dernier. A découvrir au Grütli, du 24 février au 8 mars.

Face à Moloch (au bureau)


Face à Moloch (au bureau)

Du 18 février au 1 mars, le Théâtre du Loup invite à se plonger dans l’enfer du travail. Pour rire. Avec Je préférerais mieux pas, l’auteur Rémi de Vos et le metteur en scène Joan Mompart mettent le doigt sur les ravages du soft-power au troisième millénaire.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Les beaux jours - Les Amis musiquethéâtreTrisha Leys - GrütliLes Huguenots - Grand Théâtre de Genève