Théâtre

Caillou / Les Visages cachés…

| Théâtre | Spectacle musical

Caillou et Les Visages cachés… à la Comédie de Genève (Studio André Steiger) du 14 mars au 2 avril 2017.

De et par Myriam Boucris
Avec Isabelle Caillat, Peter Palasthy et Mathieu Ziegler
Interprétation musicale Yorick Yann Hossfeld et Myriam Boucris

Un marginal sans domicile fixe qui se consacre à la construction d’un insecte sonore d’une taille démesurée; deux jeunes gens aux portes de l’adolescence qui souffrent de leur vie en foyer… Trois destins en butte aux violences d’une société qui supporte mal l’altérité. Trois destins qui se frôlent, se bousculent, s’enchevêtrent.

Sur scène, comédiens et musiciens interprètent cette fable théâtrale, musicale, résolument citoyenne, qui nous entraîne dans les marges de notre société. Des marges dont nous n’osons que trop peu nous approcher.

Pour Myriam Boucris, "nous nous sommes organisés socialement pour ne pas voir ce qui nous dérange. Des pans entiers de la population, et donc de notre cité, restent ainsi cachés et mystérieux. Nos "anciens" que nous regroupons dans des EMS, les personnes en situation de précarité, les requérants d’asile, les handicapés, sont les visages cachés de ma ville." Des visages qu’elle place sur le devant de la scène, en pleine lumière.

Caillou est le coup d’envoi d’une collaboration entre la Comédie de Genève et la compagnie de Myriam Boucris, Tohu Wa Bohu. Intitulé "Les Visages cachés de ma ville", ce dispositif propose à des groupes de personnes en situation d’exclusion et à des élèves, de se rencontrer et d’aborder différentes pratiques des arts vivants en participant aux grandes étapes de la création d’un spectacle. Un vaste programme de médiation sera mis en place: résidence-ateliers de geste, de son, de jeu et de mots dans les cycles d’orientation et dans les centres sociaux partenaires. Ce travail de sensibilisation aboutira à la création par la compagnie d’un second objet scénique, Les Visages cachés…, que les spectateurs pourront découvrir après l’entracte.


Voir les infos pratiques

Réalité manipulée au Théâtre du Grütli


Réalité manipulée au Théâtre du Grütli

Si tout est vrai, ne m’endors pas, la nouvelle création de la metteure en scène Valentine Sergo, se promène sur le fil de la réalité et de la fiction, du théâtre et de la vie. Inspirée librement de La Vie est un songe de Calderón, cette pièce se joue à Genève jusqu’au 9 avril au Théâtre du Grütli.

Un quatre heures pour petits et grands


Un quatre heures pour petits et grands

Le 1er avril au Studio Ernest-Ansermet à Genève, pour son deuxième Quatre heures d’Arie de la saison, L’Orchestre de Chambre de Genève invite le comédien et metteur en scène Joan Mompart pour créer Le Rossignol, une pièce musicale de Theo Loevendie, d’après l’histoire d'Andersen. Le chef de L'OCG, Arie van Beek, nous parle de ce concept de concert-spectacle qui lui est cher.

Sous le voile de l’exclusion


Sous le voile de l’exclusion

Danse, théâtre et musique composent les spectacles de Myriam Boucris. Au cœur de son travail, la pratique d’une médiation culturelle nourrit l’acte de création en impliquant différents participants. Jusqu'au 2 avril, la metteure en scène nous propose de découvrir Caillou et Les visages cachés de ma ville 1 à la Comédie de Genève.

Archipel mise sur la jeune génération


Archipel mise sur la jeune génération

Du 24 mars au 2 avril 2017, le festival Archipel célèbre à Genève la musique contemporaine dans sa diversité. Présentation de cette vingt-sixième édition avec son directeur général, Marc Texier.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Théâtre du Grütli - Si tout est vrai, ne m’endors pasVille de Genève - Quatuor Terpsycordes