Musique

Souad Massi | Oumniya

| Musique | Musiques du monde / traditionnelles

Souad Massi présente Oumniya, un concert à découvrir le 21 septembre 2019 à l'Alhambra, Genève.

Après son dernier album, El Mutakallimûn, dans lequel elle avait redonné vie à une série de textes de grands poètes arabes, Souad Massi revient avec un projet très personnel.

Les différents titres évoquent des pans de sa vie, et les émotions qui la traversent; mais ses engagements et la défense de valeurs qu’elle porte depuis le début de sa carrière et dans sa vie de femme y ont également une place importante.

Avec ce nouveau projet, Souad a en effet eu le désir de mettre en avant ce qui la touche et la mobilise depuis toujours: la condition des femmes à travers le temps et dans le monde, et plus largement la défense des droits de l’Homme. Engagée auprès du changement en Algérie, elle exprime ici son soutien à toutes les luttes qui participent à l’ouverture d’une voie: celle de l’indépendance et du droit à la dignité pour tous.

Portée par le désir profond de s’adresser au plus grand nombre, avec une musique épurée et universelle, elle tend ici un pont entre musique folk et chaâbi. Bercée par la musique traditionnelle algéroise, elle a en effet également été très tôt influencée par la musique folk américaine… C’est donc à un retour à ses sources qu’elle nous convie, à ses fondations musicales, empreintes de diversité culturelle.

La volonté affichée pour ce nouveau projet est également de retrouver la Souad des débuts, musicalement: instinctive, dénuée de but; que les chansons qu’elle offre ici puissent vivre seules, par elles mêmes. Indépendance, ici encore, cette fois face aux diktats des cases et des genres.


Voir les infos pratiques

Rendez-vous avec des désastres


Rendez-vous avec des désastres

Mardi 3 mars, au Bâtiment des Forces Motrices, L’Orchestre de Chambre de Genève (L’OCG) interprète Richard Strauss et Ludwig van Beethoven, sous la direction de Gergely Madaras. Le jeune chef d’orchestre hongrois n’est pas un inconnu à Genève. Il dirige cette fois-ci deux chefs-d’oeuvres héroïques et tragiques.

 

Face à Moloch (au bureau)


Face à Moloch (au bureau)

Du 18 février au 1 mars, le Théâtre du Loup invite à se plonger dans l’enfer du travail. Pour rire. Avec Je préférerais mieux pas, l’auteur Rémi de Vos et le metteur en scène Joan Mompart mettent le doigt sur les ravages du soft-power au troisième millénaire.

Aux miroirs de Louise Bourgeois


Aux miroirs de Louise Bourgeois

Pour Louis(e), création autour de la figure de l’artiste Louise Bourgois, Rachel Gordy et Thrisha Leys se sont plongée dans ses journaux intimes, son œuvre... Résultat: un sensible portrait dévoilant des facettes peu connues de l’une des sculptrices et plasticiennes majeures du siècle dernier. A découvrir au Grütli, du 24 février au 8 mars.

Où sont passées les luttes d’antan?


Où sont passées les luttes d’antan?

Que reste-il de la révolution? Avec Manifesto(ns)! un corpus de textes a été confié à Sarah Calcine et Joséphine de Weck, avec mission d’en faire des spectacles. Elles ont cherché des résonances et réalisé deux montages qui se répondraient d’autant mieux qu’ils seraient différents. Leurs réponses composent avec la nostalgie, la tendresse, l’humour. A découvrir du 17 février au 1er mars au POCHE.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Trisha Leys - GrütliLes beaux jours - Les Amis musiquethéâtreLes Huguenots - Grand Théâtre de Genève