Musique

De B à Z: rénovateurs et polémistes | L’Orchestre de Chambre de Genève et l’Ensemble Contrechamps

| Musique | Classique / Baroque

Genève, Victoria Hall le 21 février 2017.

L'OCG - L'Orchestre de Chambre de Genève
Ensemble Contrechamps
Arie van Beek, direction
Veronique Gens et Yeree Suh, sopranos

Il y a plus qu’une connivence entre Stéphane Mallarmé et Pierre Boulez, bien que le premier soit mort plus d’un quart de siècle avant la naissance du second: il y a complicité dans l’art de faire en sorte que le sens d’une œuvre se dérobe d’abord au lecteur ou à l’auditeur, que l’immédiateté poétique prime sur la compréhension littérale, que la forme intellectuelle se plie à l’instinct expressif. Dans Pli selon Pli, Boulez nous livre sa lecture musicale de six textes de Mallarmé, musique et poésie se joignant et se rejoignant dans l’allusion, la parabole et la métaphore. Une audace poétique et musicale dont le jeune Hector Berlioz a fait aussi preuve, à sa manière et en son temps, en présentant au jury racorni du Prix de Rome sa cantate La Mort de Cléopâtre. «[…] à vos accords de l’autre monde, je n’ai absolument rien compris», lui avoua Boieldieu. Harmonies extraordinaires, rythmes insolites, formes nouvelles et effets inattendus ont toujours eu de la peine à s’imposer…


Au programme de la soirée:

Pierre Boulez (1925-2016)
Pli selon Pli, portrait de Mallarmé
Pour soprano solo & orchestre

Hector Berlioz (1803-1869)
Cléopâtre: scène lyrique H.36
Pour soprano solo & orchestre
 

Autour du spectacle

A 18h45 dans le foyer du Victoria HallHector Berlioz et Pierre Boulez, compositeurs et polémistes. Conférence avant concert par Brice Pauset, Arie van Beek et Ulrich Mosch.
 
GAGNEZ VOS INVITATIONS POUR CE CONCERT

Si vous êtes disponible le mardi 21 février 2017 et souhaitez assister à ce concert de L’OCG et de l’Ensemble Contrechamps au Victoria Hall, répondez à la question suivante: en quelle année Pierre Boulez a-t-il composé Pli selon Pli? La réponse est ici.

Envoyez votre réponse et vos coordonnées (nom, prénom, téléphone et ville) par email à info@leprogramme.ch. Les premières personnes à nous communiquer la bonne réponse remporteront 2 invitations.

CONCOURS TERMINÉ: la bonne réponse était 1957-62. Bravo à Caroline, Ana, Simon, Isabelle et Yannick qui remportent chacun 2 invitations. D’autres concours très prochainement sur leprogramme.ch!


Voir les infos pratiques

Un chaperon rouge revisité à la sauce Loup


Un chaperon rouge revisité à la sauce Loup

Quarante ans, ça se fête! Du 22 mai au 2 juin 2018, le Théâtre du Loup à Genève présentera une pièce inédite dans sa forme: comme dans le jeu du cadavre exquis, quatre metteurs en scène, Lucie Rausis, Cédric Simon, Maude Lançon et Ludovic Chazaud, se sont partagés la version du conte du Petit chaperon rouge imaginée par Joël Pommerat.

La folle histoire des choses au Théâtre des Marionnettes de Genève


La folle histoire des choses au Théâtre des Marionnettes de Genève

Du 17 au 27 mai, M. Jules l’épopée stellaire raconte sa drôle d’histoire au Théâtre des Marionnettes de Genève (TMG). Monsieur Jules accumule les soucis amoureux, et ceci ne date pas d’hier. Sur scène, pas de marionnettes, mais une foule d’objets et de figurines qui, dans un ballet incessant, plantent le décor et renforcent l’action. C’est drôle, c’est touchant et ça va vite.

Saison 18/19 du Grand Théâtre de Genève sous le signe de l’urgence


Saison 18/19 du Grand Théâtre de Genève sous le signe de l’urgence

Tobias Richter, directeur du Grand Théâtre de Genève, a présenté ce printemps la saison 2018/2019. Sa dernière saison à la tête de l’institution devait être celle du retour à la Place Neuve, après deux ans d’Opéra des Nations. Des retards dans les travaux ont impacté la programmation, qui a du être revue dans l’urgence. Plus grandioses seront les succès!

 

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Festival Friction(s) 2018