Musique

Boris Godounov | Opéra de Modeste Moussorgski

| Musique | Opéra / Opérette

Direction musicale Paola Arrivabeni
Mise en scène Matthias Hartmann
Opéra en 7 scènes et un prologue de Modeste Moussorgski
Livret du compositeur adapté du drame éponyme d’Alexandre Pouchkine et d’après L’Histoire de l’État russe de Karamzine.

Chœur du Grand Théâtre de Genève, direction Alan Woodbridge
Orchestre de la Suisse Romande
Maîtrise du Conservatoire populaire de musique - danse et théâtre de Genève, direction Magali Dami et Fruzsina Szuromi
Avec Mikhail Petrenko / Alexey Tikhomirov, Melody Louledjian, Marina Viotti, Serghei Khomov

Chanté en russe avec surtitres anglais et français

Boris Godounov, un opéra en 7 scènes et un prologue de Modeste Moussorgski dans une mise en scène de Matthias Hartmann à découvrir à l'Opéra des Nations à Genève du 28 octobre au 15 novembre 2018.

Présenter la version originale de 1869, c’est rencontrer un tsar, un personnage ambivalent, à la fois homme de pouvoir et homme malheureux. Moussorgski ne compose pas qu’un opéra mais un drame musical populaire. Bien que Boris Godounov gouverne humainement son peuple, le pays sombre dans la pauvreté et le chaos. Une tragédie qui mène de la perte de la puissance à la mort.

Le peuple, principal protagoniste de l’opéra, et le tsar représentent deux forces qui involontairement s’opposent et ne parviennent pas à se comprendre. Cette tragédie de l’incompréhension conduit à la mort du tsar qui clôt l’œuvre et constitue l’une des plus belles pages de la partition, inspirée par le drame éponyme d’Alexandre Pouchkine. Sur une toile de fond, en partie véridique et décrite par Pouchkine, Moussorgski tisse les fils d’un drame national qui, par la magie d’une langue aussi vraie que belle, se mue en grandiose tragédie universelle.

D’autres compositeurs comme Rimski-Korsakov et Chostakovitch ont revisité Boris. La version de 1869 (en 7 scènes), par sa noirceur, sa concision et la violence du propos, semble la plus originale pour évoquer l’infortune d’un tsar considéré comme usurpateur, grâce à une partition sauvage et flamboyante.
 

 
 En lien avec le spectcacle 

Présentation de l’œuvre - 30 minutes avant le début de la représentation, sur la mezzanine du foyer de l'Opéra des Nations, un musicologue vous donne quelques clés pour mieux apprécier le spectacle.

Conférence de présentation - Mercredi 24 octobre 2018 à 18h15 au Théâtre de l'Espérance.
Par Pierre Michot en collaboration avec l’Association genevoise des Amis de l'Opéra et du Ballet


Voir les infos pratiques

Un trou noir qui absorbe tout


Un trou noir qui absorbe tout

A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS! Du 24 au 26 avril, le Théâtre Am Stram Gram devait présenter Nous dans le désordre, de Estelle Savasta, qui raconte l’histoire d’un adolescent qui décide de rester couché et de ne plus communiquer, déclenchant une foule de réactions dans son entourage.

La Guerre d’Espagne vue depuis la cuisine


La Guerre d’Espagne vue depuis la cuisine

A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS! Pour vous le faire encore davantage regretter, et vous distraire, leprogramme.ch donne la parole aux artistes et créateurs des spectacles annulés. Dans Frères, attendu au TMG du 25 au 29 mars 2020, la Cie Les Maladroits devait raconter la Guerre d’Espagne et son cortège d’atrocités avec du sucre et du café.

L’OSR avec Mahler et Piemontesi en 2020-2021


L’OSR avec Mahler et Piemontesi en 2020-2021

INTERVIEW. Steve Roger, directeur général de l’Orchestre de la Suisse Romande (OSR), présente la Saison 2020-2021. Celle-ci verra Jonathan Nott diriger notamment plusieurs oeuvres de Gustav Mahler.

Oser l’espoir en réalité augmentée


Oser l’espoir en réalité augmentée

INTERVIEW. Le directeur Aviel Cahn et la dramaturge Clara Pons présentent la saison 2020-2021 du Grand Théâtre de Genève. Photo: Pélleas et Mélisande, de Claude Debussy, à découvrir du 18 au 28 janvier 2021.

A la vivante mémoire de nos pères


A la vivante mémoire de nos pères

A LA DÉCOUVERTE DES BEAUX SPECTACLES QUE VOUS NE VERREZ PAS CE PRINTEMPS! leprogramme.ch donne la parole aux créateurs des spectacles annulés. Avec Partir, Jean-Daniel Piguet devait interroger l’humain face à la mort, du 15 au 26 juin au Grütli

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...