Théâtre

Carte blanche à Valère Novarina

| Théâtre | Lecture

Une carte blanche à Valère Novarina à voir au Théâtre du Galpon à Genève le 12 mars 2017.

Il me semble que la respiration animale préfigure la pensée, que la pensée respire, qu’elle détruit, qu’elle renverse les mots, qu’elle les remet en jeu en les faisant passer par l’asphyxie. La respiration est aussi la traversée de la mort. On renaît tout le temps.

Valère Novarina, extraits d’entretiens à propos de Voie négative et Observez les logaèdres!

"J’ai toujours pratiqué la littérature non comme un exercice intelligent mais comme une cure d’idiotie. Je m’y livre laborieusement, méthodiquement, quotidiennement, comme à une science d’ignorance : descendre, faire le vide, chercher à en savoir tous les jours un peu moins que les machines. Dessiner par accès, chanter par poussée, écrire dans le temps, pratiquer le dessin comme une écriture publique, peindre sans fin, chanter des hiéroglyphes, des figures humaines réduites à quelques syllabes et traits, dresser la liste de tous les noms, parler latin, appeler 2587 personnages parlants, traverser toutes les formes. (…) Je quitte ma langue, je passe aux actes, je chante tout, j’émets sans cesse des figures humaines, je dessine le temps, je chante en silence, je danse sans bouger, je ne sais pas où je vais, mais j’y vais très méthodiquement, très calmement : pas du tout en théoricien éclairé mais en écrivain pratiquant, en m’appuyant sur une méthode, un acquis moral, un endurcissement, en partant des exercices et non de la technique ou des procédés, en menant les exercices jusqu’à l’épuisement : crises organisées, dépenses calculées, peinture dans le temps, écriture sans fin ; tout ça, toutes ces épreuves, pour m’épuiser, pour me tuer, pour mettre au travail autre chose que moi, pour aller au-delà de mes propres forces, au-delà de mon souffle , jusqu’à ce que la chose parte toute seule, sans intention, continue toute seule, jusqu’à ce que ce ne soit plus moi qui dessine, écrive, parle, peigne. (…) Je n’ai jamais supporté l’idée que quelqu’un fasse quelque chose. Mes livres, j’ai mis chaque fois cinq ans à les faire, des milliers d’heures, de corrections maniaques ; mais ils se sont faits tout seuls. Je n’ai jamais écrit aucun de mes livres."

Valère Novarina, Pendant la matière, 1991, p.163.

Bon à savoir: cette carte blanche s'inscrit dans le cadre du temps fort Carrefours Paroles et espaces par le Théâtre du Galpon à Genève. Ce temps fort est articulé en deux temps. Le premier du 8 au 12 mars 2017 est dédié à la poésie et ses liens avec la musique. Le second du 16 mars au 14 mai 2017 est consacré aux formes performatives qui se font ou se défont en présence des spectateurs.


Voir les infos pratiques

Plongée dans le théâtre du quotidien


Plongée dans le théâtre du quotidien

Après trente-trois ans de vie commune, un couple essaie une dernière fois de se parler. Un dialogue laborieux, dont l’issue est incertaine, se met en place. Création sur l’usure des corps et des âmes, Défaut de fabrication de Jérôme Richer est à voir du 23 janvier au 9 février à la Comédie de Genève. Le metteur en scène, Yvan Rihs, nous parle de l’enjeu de cette pièce.

 

Les "Séparables": la force de l’amour pur


Les "Séparables": la force de l’amour pur

«C’est pas un copain pour toi, ma fille. Je te jure, ça va mal finir.» Le Théâtre Am Stram Gram retrouve son fondateur, le comédien et metteur en scène Dominique Catton, pour la création de la pièce Les Séparables de Fabrice Melquiot du 19 janvier au 4 février. Une histoire actuelle, celle d’une amitié entre deux enfants qui devient un amour malgré les différences culturelles qui auraient dû les séparer. Interview.

Cupidité quand tu nous tiens


Cupidité quand tu nous tiens

Avec La Grande et fabuleuse histoire du commerce, ce sont les mécanismes marchands de la société entière qu’explore le Théâtre du Grütli du 9 au 28 janvier. Une fable racontée en deux temps; l’histoire commence dans les années 1960, puis est propulsée en 2018. Nous suivons des VRP, ces vendeurs itinérants pour qui le chiffre est tout. Au cas où on douterait que l’irrémédiable loi du marché est notre maître à tous.

LEPROGRAMME.CH EST SUR FACEBOOK


leprogramme.ch - facebook
leprogramme.ch - twitter

Les réseaux sociaux, nous on s’en sert pour vous offrir des places de spectacles ! A la Comédie de Genève, au Loup, au Poche, au Théâtre Am Stram Gram, à l’ADC...

Théâtre des Marionnettes de Genève - Le petit AsmodéeL’Orchestre de Chambre de Genève - Martin en couleurs